Cancer, métabolisme et Redox

Le Docteur Schwartz a passé sa vie à faire de la recherche contre le cancer.

Il nous dit la chose suivante : « Le cancer ce n’est pas si compliqué que çà, c’est peut-être une maladie de la fermentation du sucre ! »

Ses recherches appuyées par une équipe de biologistes, de physiciens… sur une quantité infinie de souris démontrent que la cellule fermente au lieu de brûler le glucose.

C’est la fermentation du sucre qui permet à la cellule de grossir car elle ne peut pas brûler, la mitochondrie n’étant plus active. De plus, Otto Warburg prix Nobel de médecine en 1931, développait la même théorie.

Qu’est ce que la mitochondrie ?

Il s’agit d’une petite structure à l’intérieur des cellules, c’est le lieu de la respiration cellulaire, c’est-à-dire l’endroit où est utilisé l’oxygène. Les mitochondries fabriquent l’ATP, ce sont les centrales énergétiques des cellules. Elles travaillent 24h/24 pour donner au corps l’énergie dont il a besoin pour fonctionner.

Or, le tabac, l’alcool, mais aussi l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons et qui sont tous remplis de pesticides et autres produits toxiques (même les aliments bio car les champs cultivés de manière biologique n’ont pas de frontière empêchant le vent rempli de toxiques de les atteindre, pareil pour la pluie ou les chemtrails, mais ça c’est une autre histoire encore), les produits de soin ou ménagers, l’aluminium contenu dans les vaccins … tout ça cible les mitochondries et empêchent les cellules de brûler du sucre.

Le Dr Schwartz fait preuve d’une logique de bon sens. Aujourd’hui les traitements conventionnels ciblent les tumeurs, mais ne permet pas aux mitochondries de reprendre leur activité.

Alors que faire ?

Le Dr Schwartz nous dit : « diminuer l’apport de sucre qui est le coupable N°1 du cancer, s’ouvrir vers le cétogène et mettre en place un traitement métabolique, une combinaison de compléments alimentaires »

Alors, si l’on fait le rapprochement avec les molécules de signalisation Redox on peut dire qu’il y a un lien inséparable. En effet, les mitochondries ne sont pas seulement les centrales énergétiques des cellules, elles fabriquent également les molécules de signalisation Redox. Des mitochondries épuisées, fatiguées ne peuvent plus fabriquer les molécules de signalisation essentielles au bon fonctionnement de notre corps … Nous en avons besoin pour protéger nos cellules, détecter les menaces et dégâts et réparer ou remplacer les cellules qui doivent l’être. Et si les cellules n’arrivent plus à communiquer entre elles, rien ne va plus.

Ces molécules de signalisation redox sont innées du corps mais, lorsqu’il y a défaillance, il est intéressant de supplémenter le corps pour permettre aux cellules de communiquer à nouveau. Mais il fallait aussi, et surtout non seulement fabriquer les molécules mais arriver à les stabiliser. C’est ce qu’a fait la société Asea.

Cette biotechnologie encore très peu connue en Europe a été mise au point par Asea et brevetée (plus de 30 brevets). Elle est contrôlée régulièrement et certifiée par les plus importants laboratoires Européens BIOAGYLITICS et DERMATEST, par la FDA et la NSF.

En vieillissant le corps fabrique moins de molécules. Normalement la baisse devrait seulement être d’un pourcent par an. Mais à cause des agents extérieurs qui mettent à mal nos mitochondries, un apport de molécules stabilisées aide les cellules à se régénérer ou à être remplacées par des nouvelles.

Personnellement cette biotechnologie m’a permis de retrouver ma vie (j’en ai parlé dans d’autres articles). Maintenant que je suis en forme, pourquoi je continue à me supplémenter ? Parce que je pense qu’il vaut mieux prévenir que guérir, ça, merci je suis déjà passée par là et je n’ai pas la moindre envie de recommencer donc je fais en sorte de maintenir un bon potentiel Redox. Cela fait partie de mon hygiène de vie comme vous prenez une douche ou vous vous brossez les dents. Je suis bien consciente que, malgré tous mes efforts, je ne peux m’empêcher de m’intoxiquer chaque jour vu la vie actuelle. Je mets le nez dehors et je respire des particules fines, je mange des aliments qui sont tout sauf sains (même si je fuis la malbouffe, les colorants, édulcorants, additifs, …), je rentre à la maison et l’air est tout aussi pollué par les colles et solvants qui ont servi à la fabrication de mes meubles, les plafonnages et peintures de mes murs, le stress émotionnel qui provoque du stress oxydatif et dérégule tous les échanges biochimiques de mon corps… Donc j’essaie d’éliminer tout ça au quotidien sans attendre que mon corps n’arrive pas, une fois encore, à ne plus faire face.

ASEA REDOX n’est pas un médicament, c’est une aide pour soutenir mon patrimoine cellulaire. Après mon corps est intelligent, il sait faire son travail si je lui apporte ce dont il a besoin, il retrouve son plein potentiel

Attention, il ne faut pas confondre le Redox avec un complément alimentaire, des vitamines, des minéraux, … ce n’est rien de tout ça. Ce n’est pas un produit naturel, mais quelque chose d’inné du corps. Il ne s’agit pas de nutrition cellulaire mais on agit sur le fonctionnement cellulaire. Là on est vraiment dans la physiologie du corps. Une fois la structure rétablie, la fonction peut s’exercer.

Prenez soin de vous

Mabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *