La crème Budwig

Lors de la formation Les clés de l’abondance de Roger Lannoy, il y avait un mois entier consacré à l’alimentation, pour une vie saine.

Roger nous avait parlé de la  Crème Budwig pour le petit-déjeuner, afin de faire le plein de vitamines naturelles dès le matin et commencer la journée en pleine forme.

Je vous avoue que c’était la première fois que j’entendais parler de cette crème énergétique, mais depuis lors je la prépare, mais pas telle que la recette originale.

budwig

La crème Budwig doit son nom à Johanna Budwig, plusieurs fois nominée pour le Prix Nobel., et amie du docteur Catherine Kousmine qui a créé la recette de ce délicieux petit déjeuner.

En voici la recette originale :
– 4 cuillérées à café de fromage blanc maigre.
– 2 cuillérées à café d’huile (carthame ou tournesol, germe de blé) de première pression à froid
-Battez énergiquement ensemble huile et fromage afin de les émulsionner.
– Ajoutez le jus d’un demi citron, une banane écrasée, des fruits de saison coupés en morceaux:
. 2 cuillérées à café de céréales complètes (avoine, épeautre, sarrasin) fraîchement moulues.
. 2 cuillérées à café de graines complètes (amandes, noix, noisettes, courges, lin, tournesol, sésame…) fraîchement moulues.

La recette de la Crème Budwig est adaptable selon les goûts, et intolérances alimentaires de chacun.
1 – Le fromage blanc conseillé pour émulsionner l’huile peut être remplacé par du yaourt de soja pour les personnes intolérantes au lait de vache, voire supprimé Dans ce cas l’émulsion se fera avec la banane écrasée, le jus de citron et l’huile.

Personnellement je n’aime pas le yaourt qu’il soit de lait de vache, ou de soja. J’utilise du kéfir, que je fais une fois par semaine. C’est très simple à faire : la première fois, verser dans un bocal en verre avec couvercle le petit flacon de poudre de ferment de kéfir. Ajoutez un peu de lait et secouez le flacon pour bien mélanger. Ajouter du lait pour avoir un litre au total. laissez poser à température ambiante durant 24 heures. Après ce laps de temps, la coagulation s’est faite, vous pouvez le conserver au réfrigérateur.

Ensuite, il suffira de conserver une petite quantité (environ 125 ml) de kéfir auquel vous ajouterez du lait et laisserez poser durant 12 à 15 heures, selon l’épaisseur souhaitée.
2 – Certains ressentent le besoin de sucrer la préparation. Personnellement je préfère sans sucre, la banane et les céréales sucrent déjà suffisamment à mon goût.
3 – Il est recommandé de varier les céréales (épeautre, orge, millet, sarrrasin, riz complet, avoine, …) pour en consommer une différente chaque jour et alterner régulièrement. Comme je viens de déménager dans une maison plus petite que la précédente, je ne souhaite plus avoir 20 pots de céréales.

Aussi j’achète un mélange de céréales au magasin bio (la recette originale préconise une seule sorte de céréale par jour, et pas de mélanges). Puis, selon l’humeur du jour, au moment de préparer ma crème Budwig, j’y ajoute des graines de lin, de chia, ou de courge (ou parfois les trois). Ce sont des graines que j’utilise régulièrement dans les salades et que j’ai donc toujours à la maison.

4 – Il est conseillé de changer régulièrement d’huile de première pression à froid biologique. J’alterne huile de germe de blé, d’onagre ou de bourrache. Pourquoi celles là ? Parce que onagre et bourrache sont des huiles qui sont recommandées pour les femmes. Alors plutôt que de les consommer en gélules bien chères, je préfère les utiliser dans la vinaigrette ou la crème Budwig. Quant à l’huile de germe de blé, j’apprécie le fait qu’elle n’est pas trop goûteuse. De plus je l’utilise également sur ma peau qui a tendance à être très sèche si je n’en prends pas soin. Une fois encore, je gagne de la place comme je peux en donnant deux fonctions au même flacon d’huile.

5 – J’ajoute aussi souvent des fruits secs non moulus (raisins, coco, goji, pommes), car je préfère avoir des morceaux plutôt qu’une espèce de panade pour bébé. Et c’est sans doute la raison pour laquelle je trouve que c’est déjà très sucré par l’ajout de ces fruits.

6 – Il est intéressant de laisser tremper les graines durant la nuit afin de libérer les enzymes  prisonniers dans la graine sèche, elles seront ainsi plus digestes et assimilables.

Tout en écrivant, je m’aperçois que mon petit déjeuner, s’il m’apporte beaucoup d’éléments nutritifs (protéines, sucres lents et plus rapides, vitamines), fini par ne plus trop ressembler à la recette originale. Mais, qu’importe, moi c’est comme ça que je l’aime

Et vous, connaissiez vous la crème Budwig, utilisez vous la recette originale, ou quelles modifications y apportez vous ?

J’avais découvert cette recette lors de la formation de Roger, je pense donc à vous rappeler le webinaire de ce soir : https://mj223.isrefer.com/go/cdlaw1/Anita/

A tout à l’heure

Mabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *