Les pandémies réduisent la population mondiale

SIDA, LA PROGRAMMATION D’UN GÉNOCIDE MONDIAL, une autre vision sur le sida

Le document de 1971 du Dr Gallo est d’ailleurs identique à son annonce faite en 1984 sur le SIDA.

Le compte rendu n° 8 page 273-286 prouve que nous avons inoculé le sida à des singes. Depuis 1962, les États-Unis et le Dr Robert Gallo ont infecté des singes et les ont relâchés dans la nature.

Ainsi, même des scientifiques du gouvernement sont stupéfaits de constater l’apparition soudaine du HIV-1 et HIV-2 chez deux espèces de singes d’origines différentes, au cours des cent dernières années. Une étude japonaise de 1999 révélera finalement l’origine anthropique du virus du SIDA chez les singes.

En 1918, le virus de la grippe tue des millions de gens sans crier gare. C’était un virus de la grippe modifié avec un mycoplasme aviaire pour laquelle les primates humains n’avaient aucune immunité acquise.

1921, le théoricien de l’eugénisme Bertrand Russell, soutient publiquement la «nécessité d’organiser des fléaux contre la population noire. 1931, des tests sont faits secrètement sur les Afro-Américains et expérimentons le SIDA sur les moutons.

1935, nous apprenons que l’on pourrait cristalliser le mycoplasme du tabac et qu’il resterait infectieux.

1943, ils commencent le programme de guerre biologique.

1949, le Dr Bjorn Sigurdsson isole le virus Visna. Visna a été créé par l’homme et partage une partie de l’A.D.N. du V.I.H.

1954, le Dr Bjorn Sigurdsson publie son premier article sur le virus Visna et s’impose comme le grand-père du virus du SIDA.

1957, le futur président américain, Gerald Ford (Franc-Maçon du 33ème degré) et quelques autres donnent au Pentagone la permission de déployer des agents biologiques pathogènes.

En 1974, Henry Kissinger (Franc-maçon du 33ème degré) produit son NSSM-200 (plan américain de lutte contre la surpopulation). C’est le seul sujet de discussion lors de la Conférence mondiale de la population à Bucarest, en Roumanie.

En 1976, les États-Unis produisent le compte rendu n°13 du programme ‘Spécial Virus’. Le rapport prouve l’existence d’accords internationaux des États-Unis avec les Russes, Allemands, Britanniques, Français, Canadiens et Japonais.

Le complot visant à tuer des Noirs a un large soutien international. Les hommes de l’ombre avaient gagné, tout le monde était d’accord pour secrètement abattre la population africaine.

Le docteur Robert Gallo de l’institut de virologie humaine de Baltimore aux USA affirme avoir créé intentionnellement le virus du SIDA pour exterminer les humains.

La CIA vise surtout à exterminer la race noire et les homosexuels.

En Avril 1984, le Dr Robert Gallo a déposé une demande de brevet aux États-Unis pour son invention, le virus VIH / SIDA. Normalement, quand un brevet est déposé et approuvé, on doit payer une somme pour protéger le brevet payer une sorte de taxe or le Dr Gallo a pu déposer son brevet gratuitement.

LES SCIENTIFIQUES MONDIAUX ASSURENT AVEC 100% DE CERTITUDE QUE LE LABORATOIRE GENESIS A CRÉE LE VIRUS DU SIDA.

Document officiel des archives de la Librairie du Sénat des États-Unis. Le document atteste que le virus du sida a été artificiellement créé par le Département de la Défense des États-Unis d’Amérique.

https://nemox71.fr/img/sida_doc.jpg

Traduction :

Le programme Feasibility a été complété en 1974-1975 et le virus entre 1974 et 1979.

L’AIDS-laced amallpox vaccine a été commencée à être injecté chez plus de 100 millions d’africains en 1977.

A plus de 2000 homosexuels de race blanche (Operation Trojan Horse) il a été injecté avec le vaccin contre l’hépatite A modifié en 1978 au Centre de contrôle des maladies infectieuses et au centre de collecte de sang à New-York.

Le développement du virus avait apparemment deux objectifs : Arme politique / ethnique à utiliser contre les gens de couleur. La réduction programmatique de la population.

Le 29 juillet 1969, quelques jours après que le Département de la Défense ait demandé au Congrès 10 millions € de financement pour la recherche d’un agent pathogène biologique synthétique, une substance qui n’existe pas dans la nature et contre laquelle il n’est pas possible de développer une immunité naturelle. Le Président de la Task Force républicaine sur Earth Resources and Population (Population et ressources terrestres), l’honorable George H.W. Bush a souligné le besoin urgent d’actions destinées au contrôle de la population pour faire face à la « crise croissante dans le Tiers Monde ».

https://nemox71.fr/sida.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *