Les crêpes de la Chandeleur

Bonjour,

Connaissez vous le rituel de la Chandeleur ? Vous savez, cette fête du 2 février où – mais qui s’en souvient de nos jours – l’on commémore le jour de la présentation de Jésus au temple.

Nos aînés se souviennent peut-être aussi de cette fête à cause du proverbe « A la Chandeleur, l’hiver meurt ou prend vigueur ». Je ne sais pas quelle est la météo chez vous, mais chez moi il est clair que l’hiver prend bien vigueur. A l’heure où je vous écris, le jardin est toujours bien blanc et les flocons continuent de tomber.

Mais il y a aussi cette coutume d’y faire sauter les crêpes, les fameuses crêpes de la Chandeleur. On raconte que c’est une tradition qui remonte au 5ème siècle. Vous connaissez l’histoire : tout l’art consiste à faire sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d’or dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année. Attention, il s’agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. Pour que la magie opère, il y a ce risque et cette habileté : qui peut être sûr à 100% d’être capable de lancer la crêpe en l’air et de la faire retomber, retournée, dans la poêle ?

On pourrait se demander qui, aujourd’hui, serait assez riche pour posséder une pièce d’or à tenir dans sa main gauche ? Y aurait il quelqu’un d’assez riche pour cela et qui, en plus, rêverait de devenir encore plus riche ?

Mais si donc, pour 99% de gens, il n’y a pas de pièce d’or à tenir, qu’est ce qu’on aurait envie de tenir dans notre fameuse main gauche ? Qu’est ce qu’on pourrait souhaiter avoir davantage en 2019, grâce à la magie de la dextérité dans la cuisson des crêpes. Dans la main droite la poêle, mais que tenir serré dans la gauche ?

Les amoureux pourraient tenir la photo de leur être cher en espérant que les liens se renforceront. Le collectionneur pourra tenir un timbre poste ancien en rêvant d’en trouver bientôt beaucoup d’autres.

Et si nous cherchions pour nous-mêmes ? Quelle fécondité, quelle prospérité rêvons nous de recevoir dans les prochains mois ? A quoi tenons nous si fort que nous voudrions en être encore nourrie ? Mais qu’est ce qu’il nous faudrait ici, maintenant pour être heureux ? Pour une Chandeleur joyeuse et pleine d’espoir, celle-ci, rêvant d’avoir un enfant, pourrait tenir un jouet pour premier âge, celui là pourrait tenir un sachet de graines en pensant à un jardin flamboyant, ceux là tiendraient une bougie d’Amnesty en rêvant d’un monde sans procès injustes, d’autres encore pourraient avoir dans la main gauche une brique en imaginant acheter, agrandir ou restaurer la maison … et d’autres enfin ne voudraient rien avoir en mains, acceptant la vie comme elle vient, sans se faire des plans, prêts à accueillir l’instant présent, ses surprises et ouverts à l’inattendu.

Les crêpes à la Chandeleur : une occasion pour faire remonter nos rêves à la surface ! Ou tout simplement pour manger un bon goûter ou souper si vous préférez la version crêpes salées. Personnellement j’ai choisi le goûter !

Bon appétit

Mabelle

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *