Archives de catégorie : Actualités

Résolutions ou objectifs ?

Bonjour, j’espère que vous allez merveilleusement bien en ce premier jour de l’an.

Chaque année, au 1er janvier, je fais un bilan de ma vie passée, mais aussi future.

La première question que je me pose est « où en étais-je il y a 10 ans ? » Et vous, où étiez-vous le 1er janvier 2010 ? Parvenez-vous à vous souvenir, exactement, de votre vie ?

Où habitiez-vous en 2010 ? Avec qui ? Quelles étaient vos joies, vos pensées, vos préoccupations, vos doutes, vos lectures ? Qui étaient vos amis ? Quel était votre métier ? Comment se portaient vos finances, votre santé ? Vos désirs ont-ils été oubliés ou assouvis, vos doutes se sont-ils figés en certitudes ou restent ils suspendus ?

Attention, il ne s’agit pas de se juger, voire de se flageller, mais de se retourner et regarder avec bienveillance le chemin parcouru. Cela doit être un réel bonheur de faire ce bilan, de constater les progrès, de regarder les erreurs avec compréhension et compassion.

Pour m’aider, je reprends généralement mon agenda de l’époque, mais je ne les ai pas gardés lors de mon déménagement donc je vous avoue que je ne me souviens plus dans quel état d’esprit j’étais ce premier janvier 2010. L’exercice n’a pas été simple cette année. Qui étais-je, à l’époque ?

Et vous, vous souvenez vous ? Vous pouvez vous faire aider par vos proches qui se souviendront peut-être de certains détails oubliés. Qui sait, cela pourrait faire remonter quelques émotions ou fous rires intéressants en repensant à qui vous étiez à l’époque … il s’en passe des choses sur 10 ans !

Je regarde le chemin parcouru, les choses qui se sont transformées, améliorées, … ou au contraire détériorées. Puis je pense à l’avenir, ai-je toujours envie des mêmes choses que l’an dernier ? J’imagine ce que je voudrais être l’an prochain, dans trois ans, dans cinq ans. Quelle serait ma vie idéale en 2025, si une bonne fée venait sonner à ma porte pour, d’un simple coup de baguette magique, réaliser tous mes rêves ? Que puis je mettre en place si la fée ne trouve pas mon adresse, de quelle manière, avec qui, quand, comment ?

Et puis, je tire des plans sur la comète comme le disait ma grand-mère : Quelle serait la pire situation pour moi dans 5 ans ? Mais surtout que puis je envisager pour minimiser le risque que cela survienne. Je ne fais pas ça juste pour imaginer le pire, seulement pour être bien consciente que plusieurs voies existent tout en sachant que j’ai l’intention de faire les meilleurs choix possibles en fonction de mes priorités (santé, famille, maison, finances, emploi, loisirs, …). Lorsque je suis dans le négatif possible j’ai pris l’habitude de toujours tapoter les points utilisés en EFT pour dissiper rapidement la charge émotionnelle. Tant qu’à faire, autant se concentrer sur le positif mais de savoir ce dont on ne veut vraiment pas permet parfois de mieux savoir ce qu’on désire vraiment.

Ces moments de réflexion sont importants pour savoir où poser notre attention, quel domaine demande un peu plus de concentration et quelle action poser pour éviter que notre vie parte en vrille à la moindre occasion.

Peut-être est ça que certains nomment « prendre des résolutions » ? Mais, selon moi c’est un peu différent.

Selon Wikipédia, les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l’occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l’année à venir. Elles font généralement suite à un besoin présent qui est dur à atteindre.

C’est le problème justement, c’est que les résolutions soient quelque chose de difficile. Du coup, je vois tellement de résolutions prises en début d’année qui sont les mêmes que l’année précédente, il y a trois ans, il y a 10 ans. Les années ont passé, et les résolutions ont souvent été abandonnées dans les semaines après les avoir prises.

D’ailleurs, en 2007, une étude menée par Richard Wiseman, de l’Université de Bristol, impliquant 3000 personnes a montré que 88 % des résolutions de la nouvelle année échouaient. Il est insensé d’essayer d’arrêter de fumer, de perdre du poids, de nettoyer son appartement et d’arrêter de boire du vin au cours du même mois : la volonté est une ressource mentale extrêmement limitée qui se travaille progressivement comme la musculation.

Plutôt que de tout vouloir révolutionner le 1er Janvier au matin, il me paraît plus efficace de plutôt me fixer des buts à atteindre.

Par nature, une bonne résolution existe pour pallier un problème. Vous fumez ? Bonne résolution : vous arrêtez. Vous mangez trop sucré ? Bonne résolution : exit les petits desserts et le morceau de chocolat en fin de journée. Mais, un seul petit écart vous conduit tout droit à la culpabilité. Lors d’un repas entre amis, après avoir dit trois fois non au moelleux au chocolat, vous craquez. Résultat, vous vous avouez vaincue et abandonnez la bataille. Par contre, en choisissant un but à atteindre sans modifier entièrement le quotidien, il est bien plus facile de garder le cap. Si le but est de manger plus équilibré, et que vous avez mangé la délicieuse galette des rois préparée par votre maman de midi, ce n’est pas bien grave, vous ferez plus attention demain, l’objectif n’est pas de se priver de tout mais de manger plus sainement.

C’est dans cette optique que je fais le point en début d’année : regarder d’où je viens et où je veux aller pour pouvoir mettre en place progressivement tout ce qui me mène vers mon objectif tout en profitant de la vie au jour le jour. Le but n’est pas de pallier un problème mais d’aller toujours vers un mieux-être sans mettre à mal mon équilibre et en savourant le chemin. Sachant vers quoi je vais, je peux toujours modifier le cap en cours d’année vers quelque chose qui me conviendrait encore mieux.

Et vous, résolution ou objectif pour 2020 ?

Prenez soin de vous

Mabelle

Merveilleuse année !

Bonjour !

2020 sera ce que nous en ferons, individuellement, mais également collectivement

Plutôt que de prendre de « bonnes résolutions » qui seront oubliées avant même la fin du mois, si nous passions plutôt à l’action pour faire la différence vers un monde plus respectueux et juste ?

Agissons plus en Conscience de qui nous sommes vraiment, de ce qui compte à nos yeux, de nos valeurs profondes, de nos rêves.

Prenons conscience de l’impact de nos pensées, paroles et actions sur nous-mêmes, les autres et notre environnement et faisons des choix justes.

Pour ma part, je reste alignée et portée par cette envie d’apporter l’information pour plus de bien-être et une meilleure santé à des milliers de personnes.

Quoi que vous réalisiez cette année, je souhaite que cela vous permette d’évoluer sur vers vos rêves, à votre manière, à votre rythme.

Je ne vais pas vous souhaiter que 2020 soit l’année de l’engagement vers votre bien-être, une année de réconciliation avec vous-même sur le juste chemin pour vous, que vos voeux les plus chers se réalisent car tout ça ne dépend que de vous et des choix que vous ferez. Nous créons notre monde à partir de ce nous croyons ou non possible. Je vous souhaite, si vous vous apercevez que vous vous mettez des barrières, de les remettre en question quoi que les autres en pensent, quoi qu’ils disent ! Ne regardez que ce qui est juste pour vous, c’est la seule manière de créer votre vie plus belle chaque jour.

Merveilleuse année 2020 !

Mabelle

Joyeux Noël

Aucune description de photo disponible.

Une petite pensée toute particulière à toutes les personnes qui ne fêteront pas Noël pour diverses raisons, qu’elles soient occupées à lutter contre la maladie sur un lit d’hôpital, ou à survivre dans la rue, qu’elles soient seules parce qu’elles ont perdu leur famille, sont en désaccord avec elle ou oubliées par tous leurs enfants et petits-enfants, qu’elles soient entourées mais seules dans leur tête parce qu’un être cher leur manque plus que tout , … A toutes ces personnes j’envoie toutes mes pensées afin qu’elles soient en harmonie avec ce qu’elles ont de plus précieux, l’amour d’elles mêmes.

Mabelle

Les plantes médicinales

Bonsoir à vous !

Si le domaine des plantes médicinales vous intéresse, que vous souhaitez faire entrer les plates dans votre santé, mon ami Loïc organise dès lundi le sommet des plantes médicinales





Je m’y prends, comme toujours, à la dernière minute, pour vous apporter l’information, mais il est toujours temps de vous inscrire.

Il s’agit de son tout premier Sommet des plantes médicinales

Si vous avez toujours rêvé de :

– Savoir utiliser les plantes de votre balcon ou jardin pour vous soigner,

– Apprendre à préparer vos remèdes vous-même,

– Vivre plus en harmonie avec les plantes et les arbres,

– Comprendre les spécificités de chaque médecine naturelle et trouver celle qui vous correspond,

… et bien d’autres sujets encore,

ce sommet devrait vous plaire

Inscrivez vous ici :
https://www.le-sommet-des-plantes-medicinales.com/pre-inscription/?aff=tp6uti&cpg=s8qss6dg

Ainsi vous recevrez chaque jour du sommet le lien pour accéder aux conférences… et vous installer confortablement devant votre ordinateur ou tablette.

Je vous suggère de prendre de quoi noter car beaucoup d’informations et conseils précieux seront donnés par tous les intervenants.

Prenez soin de vous

Mabelle

Passage à l’heure d’été compliqué

Bonjour,

J’espère que vous allez bien par cette belle journée ensoleillée.

Je vous partage ce matin un article du site lanutrition.fr. Cet article a beau être ancien, il n’en reste pas moins d’actualité. Espérons que les  représentants des différents pays concernés par ces changements d’heure en avril et octobre prendront les bonnes décisions.

https://www.lanutrition.fr/les-news/le-changement-dheure-a-des-consequences-nefastes-sur-la-sante

Bon, allez savoir pour quelle raison, impossible de publier sous forme de lien. Vous pouvez néanmoins copier-coller pour accéder à l’article

Pour vous aider, pensez aux fleurs de Bach

Demain je reviendrai vers vous à propos du jeûne.

Très beau dimanche, prenez soin de vous.

Mabelle

Les crêpes de la Chandeleur

Bonjour,

Connaissez vous le rituel de la Chandeleur ? Vous savez, cette fête du 2 février où – mais qui s’en souvient de nos jours – l’on commémore le jour de la présentation de Jésus au temple.

Nos aînés se souviennent peut-être aussi de cette fête à cause du proverbe « A la Chandeleur, l’hiver meurt ou prend vigueur ». Je ne sais pas quelle est la météo chez vous, mais chez moi il est clair que l’hiver prend bien vigueur. A l’heure où je vous écris, le jardin est toujours bien blanc et les flocons continuent de tomber.

Mais il y a aussi cette coutume d’y faire sauter les crêpes, les fameuses crêpes de la Chandeleur. On raconte que c’est une tradition qui remonte au 5ème siècle. Vous connaissez l’histoire : tout l’art consiste à faire sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d’or dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année. Attention, il s’agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. Pour que la magie opère, il y a ce risque et cette habileté : qui peut être sûr à 100% d’être capable de lancer la crêpe en l’air et de la faire retomber, retournée, dans la poêle ?

On pourrait se demander qui, aujourd’hui, serait assez riche pour posséder une pièce d’or à tenir dans sa main gauche ? Y aurait il quelqu’un d’assez riche pour cela et qui, en plus, rêverait de devenir encore plus riche ?

Mais si donc, pour 99% de gens, il n’y a pas de pièce d’or à tenir, qu’est ce qu’on aurait envie de tenir dans notre fameuse main gauche ? Qu’est ce qu’on pourrait souhaiter avoir davantage en 2019, grâce à la magie de la dextérité dans la cuisson des crêpes. Dans la main droite la poêle, mais que tenir serré dans la gauche ?

Les amoureux pourraient tenir la photo de leur être cher en espérant que les liens se renforceront. Le collectionneur pourra tenir un timbre poste ancien en rêvant d’en trouver bientôt beaucoup d’autres.

Et si nous cherchions pour nous-mêmes ? Quelle fécondité, quelle prospérité rêvons nous de recevoir dans les prochains mois ? A quoi tenons nous si fort que nous voudrions en être encore nourrie ? Mais qu’est ce qu’il nous faudrait ici, maintenant pour être heureux ? Pour une Chandeleur joyeuse et pleine d’espoir, celle-ci, rêvant d’avoir un enfant, pourrait tenir un jouet pour premier âge, celui là pourrait tenir un sachet de graines en pensant à un jardin flamboyant, ceux là tiendraient une bougie d’Amnesty en rêvant d’un monde sans procès injustes, d’autres encore pourraient avoir dans la main gauche une brique en imaginant acheter, agrandir ou restaurer la maison … et d’autres enfin ne voudraient rien avoir en mains, acceptant la vie comme elle vient, sans se faire des plans, prêts à accueillir l’instant présent, ses surprises et ouverts à l’inattendu.

Les crêpes à la Chandeleur : une occasion pour faire remonter nos rêves à la surface ! Ou tout simplement pour manger un bon goûter ou souper si vous préférez la version crêpes salées. Personnellement j’ai choisi le goûter !

Bon appétit

Mabelle

 

 

Lutter contre le système

Bonjour,

J’espère que vous allez bien et n’êtes pas trop démoralisé par toutes les informations négatives que nous entendons à longueur de journée à propos des gilets jaunes blessés, de la violence des manifestations, …

Bien que je ne regarde jamais la télévision, il n’est pas possible d’échapper aux nouvelles. Il suffit d’allumer l’ordinateur pour recevoir ces informations horribles qu’on n’a pas forcément envie d’entendre.

Bien que j’admire ces gilets jaunes qui ont le courage de leurs opinions et manifestent dans l’espoir de changer tout ce qui ne fonctionne pas sur cette planète, je me posais la question de savoir si tout ça a réellement une chance de mener à un quelconque changement de cette société injuste et violente, si toutes ces vies détruites par des flash balls ne l’auront pas été en vain. Non pas que je sois résignée à mon triste sort, mais plutôt parce que je ne pense pas qu’on puisse régler quoi que ce soit dans la violence. C’est alors que j’étais dans ma réflexion que j’ai ouvert un livre de Bernard Weber, le livre du voyage.

https://amzn.to/37g2vFm

Il ne s’agit pas d’un livre récent, il date de 1987, un tout petit livre de poche et bon marché. Mais il est complètement d’actualité. Puis, en faisant une petite recherche sur le net, j’ai trouvé une vidéo qui reprend ce texte « ne t’attaque pas au système, démode le ». Et j’ai eu envie de vous le partager.

Ne serais-ce pas là la véritable stratégie, plutôt que de rejeter ce système, en construire un autre ? Si vous avez des idées dans ce sens, n’hésitez pas à les partager.

Prenez soin de vous

Mabelle

Bonne année 2019

Bonjour !

Comme toujours en début, tout le monde a l’habitude de se souhaiter le meilleur.

Je vous souhaite à mon tour une merveilleuse nouvelle année sous le signe de l’optimisme et du bonheur.

Si les ténèbres surgissent dans votre vie, trouvez le feu d’artifice qui lui donnera tout son sens en gardant à l’esprit que la nuit a aussi ses charmes que le jour ne peut offrir.
Voyez dans les difficultés la possibilité de provoquer l’inattendu qui vous rendra plus fort encore.

Sortez de vos éventuelles aigreurs qui ne font souffrir que vous, pardonnez, écoutez votre cœur, aimez sans attendre en retour. Mais surtout aimez-vous toujours en priorité et prenez soin de vous.

Tentez de devenir la meilleure version de vous-même.
Prenez des risques, quitte à vous tromper, à vous planter, l’important est d’en tirer les leçons qui s’imposent. Et ne prenez pas de résolutions par obligation sociale, si vous ne prenez aucune résolution, c’est parfait également.

N’abandonnez jamais, si vous y croyez fermement, le meilleur reste à venir !

Merveilleuse année
Mabelle

Au revoir 2018, bonjour 2019

Bonsoir,

Le décompte a commencé, dans quelques heures la dernière page de 2018 se tournera pour laisser la place à une nouvelle année. Je profite de ce moment pour vous remercier pour votre fidélité chers lectrices et lecteurs.

Certains d’entre vous me lisent depuis le début de mon premier blog (pour ceux qui sont arrivés plus tard, skynet a décidé de supprimer ce service et mon blog est disparu comme tant d’autres), et pour cela je voulais vous remercier du fond du coeur. Je souhate la bienvenue aux nouveaux venus.

Je suis sincèrement heureuse de pouvoir vous aider lorsque vous m’écrivez pour me parler librement de vos difficultés, de vos espoirs, de vos rêves.

Ce moment de l’année est toujours particulier : pour beaucoup ce sont les lumières, les cadeaux, les gens qu’ils aiment mais pour tant d’autres, vous courriers me le rappellent une fois encore, cette période de fêtes laisse leur coeur dans la peine. C’est surtout à vous que je pense, vous qui souffrez du manque de soutien, de compréhension, qui êtes malade ou seul. Pour avoir moi aussi connu des défis je comprends ce que vous traversez.

Je voudrais surtout que vous sachiez que, contrairement à ce que la plupart laissent paraître, la fin décembre est rarement ce moment merveilleux de partage, de joie, et d’amour. Si on regarde d’un peu plus près, on peut voir des critiques (claires ou sous-entendues), des remarques cinglantes, des moqueries, des phrases assassines, des hypocrisies grosses comme des montagnes. Hier encore, alors que j’attendais mon tour en grande surface, deux employées discutaient de leur réveillon de l’an. L’une d’elles disait qu’elle allait chez sa grand-mère, en famille. Ensuite elle a levé les yeux au ciel et fait la moue en ajoutant « tu vois comme je suis ravie d’y aller! »

Alors, pourquoi s’obliger à y aller dans ces conditions ? Vaut il mieux être seul en cette période ou accompagné de personnes qui n’ont aucune envie d’être là, qui feront peut-être l’effort de vous sourire,  mais dans la seconde qui suit, râleront ou médiront dans votre dos ? Personnellement je ne me pose pas la question.

Et au fait, pourquoi fêter le passage du 31 décembre au 1er janvier et pas celui du 31 janvier au 1er février ? Pourquoi ne pas fêter chaque jour de l’année ? Les autres mois n’en valent ils pas la peine eux aussi ? Je ne veux certes pas faire la rabat-joie mais je dois bien avouer que je trouve ça très commercial, et je n’ai pas vraiment envie de marcher dans cette consommation à outrance. Je trouve inadmissible que, pour acheter des cadeaux, certains fassent des crédits qu’il leur faudra six mois pour rembourser. Serait-ce moi qui deviens vieille que j’ai la nostalgie des fins d’année où on se réunissait avec les voisins pour un repas simple en toute amitié, suivi de jeux de société ? Et, si cadeau il y avait, il s’agissait d’une gaufre faite maison, une photo, ou le bricolage d’un enfant. Cela me paraissait tellement plus sain que la frénésie actuelle, la course aux mets bien chers, aux cadeaux dernier cri et hors de prix. Dans quelques jours la vie reprendra son cours normal, chacun rentrera chez lui pour râler sur le cadeau reçu, pour se moquer de la nouvelle coupe de cheveu du cousin, du nouveau copain de la tata, et puis ils oublieront jusqu’à l’an prochain où le prochain repas de famille sera sans doute encore une corvée. J’ai choisi de ne pas participer à ce genre de « fête », c’est mon choix, et chacun fait ce que bon lui semble. Si vous êtes en excellents termes avec tous les membres de votre famille, que ce sont des personnes bienveillantes et charmantes (comme il en existe finalement bien peu) je vous souhaite de vivre de bons moments de partage. Si vous préférez rester loin de tout ce remue-ménage, c’est parfait également. Le principal n’est-il pas de rester soi-même en toutes circonstances ?

En 2019 je continuerai à partager avec vous mes astuces, mes découvertes, mes coups de cœur pour améliorer le quotidien (oui, je vais essayer d’être plus régulière dans mes écrits) en espérant qu’ils pourront vous accompagner vers une vie plus belle. Je sais que vous pouvez arriver à accomplir les rêves qui vous portent, vous pouvez le faire ! Ne renoncez pas. Même dans les heures les plus sombres, l’aube n’est jamais loin.

Je vous souhaite une merveilleuse année de changement, vécue dans la conscience de l’amour, la santé, et la réalisation de vos rêves et espérances, et surtout de la personne magnifique que vous êtes.

Je vous souhaite de découvrir votre Ikigai qui vous permettra de déplacer des montagnes.

Je vous souhaite une année remplie de personnes authentiques et de partages sincères avec qui construire un monde meilleur.

Mabelle