Archives de catégorie : méli-mélo

Des héros ordinaires

En faisant du papier mâché, je lisais l’article d’un vieux journal qui me servait à faire le manteau de mon personnage de papier. J’y lisais qu’une baby sitter avait fait don d’un de ses reins pour sauver la vie de la petite fille dont elle s’occupait régulièrement et qui serait décédée sans elle. Et je me dis que l’humanité n’est pas complètement perdue, qu’il reste encore des gens prêts à donner de leur personne (de leur corps, de leurs organes) pour sauver quelqu’un d’autre, sans la moindre attente en retour, et ça me réchauffe le coeur.

Il est triste de constater que les médias célèbrent régulièrement des gens qu’ils considèrent comme des héros : un joueur de football, un acteur ou un politicien récemment élu. Je ne dis nullement que ces personnes ne méritent pas l’attention qu’on leur accorde mais cependant c’est oublier tous ceux qui restent dans l’ombre, tous ces héros du quotidien dont on n’entend jamais parler.

J’imagine que pour qu’un footballeur arrive dans une grande équipe, acheté à des centaines de milliers d’euros, il a du beaucoup travailler, s’entraîner chaque jour des heures durant. Mais au final ce n’est pas le but qu’il a marqué aujourd’hui qui doit être reconnu mais ce qu’il a fait pour y arriver, la lutte qu’il a menée, le courage de continuer à s’améliorer encore et encore et qui a fait de lui ce qu’il est devenu. Et d’autres restent malheureusement dans l’ombre même si ce qu’ils font est tout aussi compliqué, à un autre niveau bien sûr, sans la moindre reconnaissance pour ce qu’ils font.

Je pense à ces bénévoles dans les cliniques qui donnent plus de douceur et d’amour à certains patients qu’ils en ont jamais reçu de toute leur vie

Je pense au personnel hospitalier qui malgré les budgets réduits et la fatigue est attentif aux besoins des malades et y répondent avec le sourire

Je pense à cet ami qui réconforte et console toutes les personnes qui cherchent une oreille attentive

Je pense à cette enseignante dévouée pour les enfants qui lui sont confiés et qu’elle aide de tout son coeur

Je pense à cette maman de famille monoparentale exténuée par le travail, qui peine à joindre les deux bouts mais réussi à ce que ses enfants puissent participer à des activités sportives nécessaires à leur développement

Je pense à ce mari qui prend des congés prolongés à son travail, même si cela le met en difficulté financière, pour prendre soin jusqu’au bout de sa femme malade

Je pense à ce fils qui réorganise complètement son temps de travail pour s’occuper du bien-être de sa maman et pouvoir la laisser terminer ses jours dans sa maison plutôt que dans une maison de repos.

Je pense à toutes ces personnes au coeur gros comme une maison qui aident en toute humilité, discrètement, par des petits gestes qui sont trop souvent considérés comme anodins alors qu’elles illuminent la journée des personnes qu’elles croisent. Je pense à ces personnes qui sont des héros oubliés et je me dis que ce sont eux qu’il faut reconnaître, eux qui font la différence, et qui changent le monde un peu chaque jour pour qu’il soit plus supportable.

Merci à eux

Mabelle

Où se trouve la perfection ?

Bonjour, comment allez-vous ?

On parle souvent de perfection, mais qu’est ce qu’est exactement la perfection ? Ce que vous trouverez parfait ne le sera pas pour votre collègue ou votre voisin, et inversement ce que votre collègue ou voisin trouvera parfait ne le sera pas pour vous.

Pour moi la perfection est dans le tout, tout est parfait, tout est en parfait équilibre dans l’univers.

Même si parfois nous avons l’impression d’être dans le chaos … tout est parfait …  Le monde n’est-il pas né du chaos?

Je pense que tout est régit par les lois de l’univers, qui nous apporte toujours ce dont nous avons besoin pour grandir, pour évoluer et aller plus loin … ce n’est pas toujours confortable à vivre, mais c’est juste parfait …

Voici une représentation de ce juste équilibre … et l’importance d’une plume !

Prenez soin de vous

Mabelle

La lune, va-t-elle vous aider à la réalisation de vos rêves ?

Bonjour,

Comment allez-vous ? Bien j’espère. Peut-être avez-vous certains aspects de votre vie que vous aimeriez modifier ? Eh bien c’est précisément le bon moment.

Voici encore arrivé le jour de la nouvelle Lune. Régulièrement je vous propose de rédiger un chèque d’abondance. Mais, durant cette même période de 24 heures (qui a débuté à 05h12’55 ») , il est aussi possible de rédiger des vœux qui ont une grande chance d’être exaucés grâce au pouvoir de la Nouvelle Lune.

Les vœux à la Nouvelle proviennent de connaissances anciennes.

Nos ancêtres savaient que la nature possède ses lois et énergies et avaient la sagesse de respecter le cycle lunaire, d’organiser leur vie selon celui-ci. Que ce soit l’agriculture, ou plus tard le commerce, disposaient de périodes lunaires appropriées pour en optimiser les résultats. Actuellement de nombreux jardiniers choisissent encore la période de plantation selon la phase lunaire pour bénéficier de son énergie de croissance.

Les bienfaits de l’Univers ne sont pas réservés à la nature.

Nous pouvons nous aussi, en tant que petite partie de l’Univers, bénéficier des pouvoirs de la Lune.

Nous avons tous des rêves et des désirs que l’Univers attend de satisfaire si nous en faisons clairement la demande.

Que vient faire la lune là-dedans ?

La Lune, l’astre le plus proche de la Terre est l’intermédiaire entre le monde terrestre et le monde céleste. Nos ancêtres considéraient le Soleil comme symbole de la réalisation et la Lune comme symbole du subconscient.

Lorsque la Lune revient à sa position initiale, entre la Terre et le Soleil, la Nouvelle Lune (comme également la Pleine Lune) envoie à la Terre une énergie particulièrement puissante.

Cette énergie nous permet d’accéder au monde du subconscient, là où sont stockées toutes nos pensées qui ont le plus de pouvoir et sont à l’origine de notre réalité.

Le processus d’accès au subconscient n’est pas aisé ce qui explique la difficulté de la loi d’attraction.

Cependant, le jour de la Nouvelle Lune est le jour où l’accès au subconscient est le plus élargi et donc le plus favorable pour installer des images parfaites de nos rêves dans notre subconscient !

Douze fois l’an

Puisque la Nouvelle Lune a lieu chaque mois, cela nous donne douze possibilités chaque année de réaliser nos rêves et désirs plus facilement.

Au fil des mois nos vœux s’affinent, évoluent avec nous. Il est intéressant de réfléchir mensuellement à la direction que prend notre vie, et de découvrir de nouvelles aventures possibles.

Les Vœux de la Nouvelle Lune aident à grandir, à évoluer, tant au sens physique que spirituel.

De quelle manière effectuer les voeux de la Nouvelle Lune ?

Quand ?

Dans son livre New Moon Astrology, Jan Spiller décrit un rituel perfectionné sur une période de plus de vingt ans et qui a apporté à ses clients et à elle-même énormément de bienfaits.

Selon elle, la période la plus efficace pour écrire ses vœux se situe pendant les 8 premières heures après le début de la Nouvelle Lune. Durant cette période l’énergie de la Nouvelle Lune est à son maximum.

Et, il est impératif de toujours terminer la rédaction (ou la correction) de vœux avant les 48 heures qui suivent le début de la Nouvelle Lune.

Combien ?

Le nombre idéal de vœux se situe entre 2 et 10. Écrire plus de 2 vœux créerait un effet conjugué qui augmenterait l’intensité de chaque vœu. A l’inverse, plus de 10 souhaits ferait se disperser l’intensité.

C’est pourquoi, même si vous n’avez qu’un seul souhait, écrivez-le au moins deux fois, en précisant des aspects différents de ce souhait. Par contre, écrivez seulement un seul voeu par phrase.

Par exemple, si vous voulez souhaitez créer votre entreprise, vous pouvez rédiger vos voeux

« je suis heureux de rencontrer un partenaire qui me complète efficacement pour réussir le projet de création d’entreprise» .

« je suis heureux de trouver facilement le financement nécessaire à la réussite de mon projet de création d’entreprise».

Comment ?

Écrivez toujours vos vœux à la main, au présent de l’indicatif (comme si le voeu était déjà réalisé), à la forme affirmative (jamais de négation) Prenez le temps de bien choisir les mots que vous employez et corrigez jusqu’à être en total accord avec vos écrits.

Par exemple, vous n’écrirez pas « je ne veux plus exercer ce métier », mais « je trouve un métier qui me convient et me rend heureux. »

Vous devez toujours être le sujet de vos vœux, on ne fait pas de voeu pour quelqu’un d’autre, quand bien même ce voeu serait positif et pour le bien supposé de la personne.

Lors de la rédaction, soyez attentif à ce que vous ressentez.

Pour ceux qui s’y connaissent un peu en astrologie, ou qui veulent faire quelques recherches sur le net, chaque Nouvelle Lune correspond à un des signes du zodiaque. Chaque signe du zodiaque influence des domaines particuliers (argent, santé, amour, etc.)

Lorsque vous faites des vœux correspondant au domaine d’influence particulier du signe du zodiaque dans lequel se trouve la Nouvelle Lune, l’effet de ces vœux sera multiplié.

Rangez bien le papier chaque fois que vous avez terminé la rédaction de vos vœux.

Après un an de pratique, il peut être intéressant de constater votre progression, de constater votre évolution et la nouvelle direction que prend votre vie.

Prenez ça comme un jeu

Vous trouverez facilement sur le net la date et heure de toutes les Nouvelles Lunes.

Notez ce rendez-vous mensuel, surmontez vos préjugés concernant ce jeu plutôt incongru, réfléchissez à ce que vous voulez vraiment et changez votre vie, et laissez-vous surprendre.

Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner. Amusez-vous !

Alors, quels sont vos premiers voeux ? Je vous en souhaite la rapide réalisation

Mabelle

Existe-t-il une connexion entre tout le vivant ?

Bonjour,

Vous allez bien ?

Je vous partage aujourd’hui un article tiré de Pure Santé très intéressant, tiré lui-même de « la pharmacie secrète de la nature », et qui révèle l’interconnexion quantique totale de tout ce qui vit sur notre planète et qui prouve une fois de plus que tout est relié et qu’une observation particulière portée à ce qui nous entoure fait toute la différence entre le silence ou l’invisible et la réactivité ou la communication.

Je vous propose également de visionner l’expérience qui reste encore aujourd’hui malgré toutes les théories inexpliquées des doubles fentes de Young

https://www.youtube.com/watch?v=fwf1kPIvcAY

Voici tout de suite l’histoire d’un superflic qui interrogeait les plantes au détecteur de mensonges.

Ce superflicaméricain de la CIA, Cleve Backster, un dur à cuire, ancien officier de la marine, qui n’avait rien d’un doux rêveur, qui va bientôt soutenir cette idée incroyable : les plantes ressentent quelque chose et nous le font savoir. Il prétend même détenir les preuves de cette “sensibilité” insoupçonnée.

Les grandes découvertes surviennent souvent par hasard ou même par erreur. Pour Cleve Backster, un simple mouvement de curiosité va tout déclencher.Il y a ce jour-là une plante dans son bureau, un dracena, qu’il croit devoir arroser. Allez savoir pourquoi, il lui vient une drôle d’idée : brancher les électrodes de son appareil sur les feuilles du dracena. Comme ça, pour voir si la soif de la plante va se déceler au galvanomètre.

Et la plante lui répond !

Il suppose que l’augmentation d’humidité va entraîner une diminution de la résistance électrique. Tout faux, c’est le contraire : après 30 secondes, le tracé que fait l’appareil ressemble à celui d’un être vivant réagissant à une stimulation émotionnelle !

Éberlué, Cleve décide de poursuivre l’expérience en montant d’un cran. Il va soumettre le malheureux dracena à un test de choc. Comment ? En brûlant la feuille qui se trouve entre les deux électrodes.

Stupéfaction : au moment où cette pensée lui vient, la plume fait un bond sur le papier et marque un pic très net dans le diagramme. Réaction qui se reproduit quand Cleve brûle effectivement la feuille du dracena.

La plante serait-elle sensible à son environnement au point de percevoir les dispositions mentales de l’expérimentateur ? Cleve, perplexe, tente encore autre chose.

L’ancien maître espion aventuré dans la botanique fait d’abord bouillir de l’eau dans une casserole, toujours près de la plante. Puis il prend dans son laboratoire une crevette d’aquarium, qu’il jette dans l’eau bouillante. Et de nouveau – s’il faut en croire le polygraphe – le dracena réagit avec vigueur, comme choqué par la violente agression subie par cet être vivant qu’est la crevette.

Convaincu d’avoir fait une découverte marquante, Cleve Backster s’empresse de la divulguer, provoquant un mélange de réactions enthousiastes et de ricanements. Nous sommes alors à la fin des années 1960 et les esprits ne sont pas encore préparés à cette révélation.

D’autres travaux de par le monde vont pourtant dans le même sens. C’est ainsi qu’à Moscou, la Pravda publie, en octobre 1970, un article très sérieux sous un titre à sensation : « Les végétaux nous parlent. »

Aux États-Unis, où la presse publie plutôt des articles ironiques, Cleve Backster a surtout affaire aux milieux scientifiques, qui lui tombent dessus. Alors qu’il affirme avoir pu renouveler ses expériences, on lui oppose son manque de méthode et de rigueur scientifique. De fait, d’autres expérimentations conduites par des experts selon un protocole rigoureusement étalonné ne donneront absolument rien, selon les déclarations de leurs auteurs.

Cleve, avec une sorte de force tranquille, n’en poursuit pas moins son chemin en précisant sa pensée. Ce qu’il a découvert ? Il en donne la définition, c’est ce qu’il appelle « la perception primaire des plantes ». Autrement dit, les plantes perçoivent quelque chose, cette perception se traduit dans leur apparence et leur fonctionnement. En somme, les plantes communiquent, comme il l’explicitera dans un livre publié bien plus tard en France (2014) sous le titre : « L’intelligence émotionnelle des plantes. »

Qu’en est-il aujourd’hui ? Certains pensent encore que l’ancien du contre-espionnage n’est qu’un doux rêveur. Pourtant, d’autres découvertes sont venues depuis témoigner en sa faveur. Les plantes sont évidemment sensibles au stress face aux agressions naturelles : sécheresse ou excès hydrique, chaud ou froid, parasites… Mais plusieurs études tendent à montrer que le comportement affectif de l’homme et notamment du jardinier influe sur la croissance et l’état des végétaux.

Plus sensationnel encore : il semble que les végétaux soient sensibles… à la musique. C’est ce qu’a notamment démontré un physicien des particules, Joël Sternheimer. Ce savant doué d’un solide bon sens s’est rappelé avoir entendu dans son enfance que « la musique de Mozart fait donner du meilleur lait aux vaches ». Pourquoi donc ? Le physicien a creusé la question. C’est un peu compliqué à expliquer, disons qu’il a découvert une analogie entre la façon dont une protéine se constitue et la suite de notes cohérentes composant une mélodie.

« Une protéine, explique l’expert, est une chaîne d’acides aminés. Lors de la fabrication d’une protéine dans un organisme, chaque fois qu’un acide aminé s’ajoute, environ quatre à cinq fois par seconde, une onde dont on peut calculer la fréquence est émise. » Et ces suites de fréquences, construites comme une mélodie, ont été baptisées par Joël Sternheimer du nom de “protéodies”. Ceci est encore une autre histoire, mais retenons seulement que l’utilisation des protéodies peut favoriser la croissance végétale, stimuler la résistance à telle maladie ou au contraire inhiber telle fragilité génétique.

Pour ceux qui croiraient que c’est une blague, on précisera que déjà soixante-dix vignerons, entre autres dans le Bordelais, et une trentaine de maraîchers utilisent les protéodies – c’est-à-dire la diffusion de certains airs de musique – pour améliorer naturellement leurs cultures. C’est ainsi qu’on peut entendre par instants une petite ritournelle diffusée par haut-parleurs en se promenant dans les vignes du Seigneur.

Quant à notre héros Cleve Backster, le voici en passe d’être un précurseur reconnu. Même si le monde scientifique continue de le dédaigner. « C’est la résistance habituelle aux idées nouvelles, explique-t-il placidement. Mais j’ai une alliée merveilleuse : mère Nature. »

La conviction profonde de cet homme, tombé par hasard sur ce continent de la connaissance comme Christophe Colomb en Amérique, c’est qu’il existe une « harmonisation fondamentale entre tous les êtres vivants » et que tous communiquent, y compris les végétaux. La frontière est-elle d’ailleurs si nette entre l’animal et le végétal ?

C’est en tout cas une éthique du vivant qui s’affirme ainsi et nous inspire une attitude respectueuse, voire affectueuse, envers la nature et la multitude des êtres et des choses qui la constituent.

Je vous souhaite une merveilleuse journée !

Mabelle 

Confidences incroyables d’un vaccinologue

Bonjour, comment allez vous ?

On me dit régulièrement qu’il faut que j’arrête de croire au complot, mais quand j’entends de telles choses sorties tout droit de la bouche d’un médecin, je ne suis pas certaine d’être dans l’erreur !

Le Dr Jean-François Saluzzo, chef de projet Recherche & Développement pour les vaccins anti-SIDA, anti-dengue et contre le SARS chez Sanofi Pasteur, et consultant pour l’OMS, a déclaré dans une vidéo sur la fabrication et le contrôle des vaccins qu’ils ne savaient pas comment marchent les vaccins.

Qu’on m’explique pourquoi continuer à vacciner s’ils ne savent même pas comment ça fonctionne !

http://www.youtube.com/watch?v=rnKnp_nuMeA

Et vous, qu’en pensez vous ?

Mabelle

Ne me demandez pas ça !

Bonjour, j’espère que vous allez bien. 

Je vous écrit un petit message en réponse à un message coup de gueule reçu hier soir. 

Ne me demandez pas de vous écrire de manière régulière, j’ai trop à dire et pas le temps. Je préfère vous écrire lorsque l’énergie est là et non parce que je me suis engagée à le faire.

Sur cette terre, tout est fondé sur des accords plus ou moins mutuels auxquels tout le monde se soumet. Ca signifie que vous êtes peut-être arrivé ici par hasard, mais aussi que peut-être vous vous êtes inscrit pour recevoir les articles de ce blog et que vous attendez de moi que je vous donne un certain contenu qui vous informe, vous inspire ou vous fasse réfléchir, et que vous l’attendez à un rythme régulier.

J’ai tenté de répondre à ces attentes mais cette façon de faire ne me convient pas, elle ne laisse aucune place à la création et me laisse avec une sensation d’obligation. Or, lorsque j’examine mes valeurs, je vois que celle qui est la plus importante pour moi est la liberté. Si je ne me sens pas libre d’écrire quand j’en ai envie cela perd tout son sens à mes yeux.

Je veux être claire, au départ, personne ne m’a poussée à écrire à tel ou tel rythme, c’est moi même qui me suis mise cette règle à suivre pour bien faire. C’est moi également qui ai choisi d’écrire des textes d’une certaine longueur plutôt que quelques phrases. Mais certains s’y sont probablement habitués et ne comprennent pas pourquoi à certains moments j’écris moins, voire trop car ils n’ont pas le temps de tout lire.

Je suis la première à dire que la personne la plus importante de notre vie c’est nous même et je ne me respecte pas en écrivant au rythme qui convient à d’autres, des articles pas trop courts pour qu’ils soient intéressants et pas trop longs pour que chacun dispose du temps pour les lire.

Or, certains jours j’ai envie d’écrire des lignes et des lignes, d’autres jours beaucoup moins et parfois rien du tout. Donc pourquoi rester coincée dans cette façon de fonctionner ? Il n’y a aucune raison en réalité.

Aussi, dorénavant, au risque de déplaire à certains, j’ai choisi de suivre l’énergie du moment, d’écrire deux lignes si c’est ce que je ressens ce jour là, ou un texte interminable si c’est ça qui est vrai pour moi le lendemain ou trois mois plus tard. Ainsi cela restera pour moi un plaisir. Alors, je vous dis à bientôt … ou pas !

Prenez soin de vous

Mabelle

Réaliser ses rêves

Bonjour, comment allez vous ?

J’imagine que, comme tout le monde, enfant ou adolescent vous aviez des rêves plein la tête. Vous en avez peut-être réalisés certains, voire tous, ou pas un seul.

Savez-vous quel est le critère le plus important pour réaliser vos objectifs ?

Une étude réalisée à l’Université de Harvard dans les années 70 a révélé des faits stupéfiants. Oui, ça ne date pas d’hier, mais croyez moi les choses n’ont pas changé depuis, et les résultats de cette étude sont toujours au goût du jour.

On avait demandé à des élèves quels étaient leurs projets de vie. Les réponses ont été minutieusement collectées et placées dans un coffre fort. 30 ans plus tard, le coffre a été ouvert, et les élèves recontactés.

Les résultats étaient étonnants, seulement 3% des élèves avaient réalisé leur rêves.

Par contre, après analyse de ces résultats, on a constaté un lien entre la réalisation des rêves de ces anciens élèves et le fait qu’ils s’étaient fixé un but très précis.

Cette étude démontre de manière claire qu’être capable de se fixer des buts précis est la condition essentielle pour réussir à les atteindre. En effet, les élèves ayant réalisé leurs rêves, lorsqu’on leur avait posé la question, étaient capables de répondre en quelques secondes la somme très précise qu’ils voulaient gagner 10 ou 20 ans plus tard. Ils savaient très précisément ce qu’ils souhaitaient dans la vie.

J’ai pu constater que lorsque je demande à une personne ce qu’elle veut, elle a très souvent beaucoup de mal à répondre, même si elle sait généralement ce qu’elle ne veut pas « je ne veux plus de ce boulot », « j’en assez des conflits », « je ne supporte plus mon chef », « je déteste… »

Ou leurs réponses sont fort vagues « être heureux », « avoir un travail qui me plaît », « être à l’aise financièrement », « me sentir bien ». Tout ça est très positif en effet, mais pas du tout précis.

Ok, vous ne voulez plus de ce boulot, mais que voulez vous à la place ? Quel travail voulez vous faire, voulez vous travailler seul ou en équipe, avec combien de personnes, dans quel domaine, dans quel environnement, pour quel salaire, dans quelle région, dans quel pays …

Et, non, il n’est pas trop tard, il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves. Et vous pouvez commencer dès maintenant en identifiant avec précision exactement ce que vous désirez être, faire et avoir.

Savez vous précisément ce que vous voulez voir se réaliser dans votre vie ?

Belle journée

Mabelle

Coca, c’est ça aussi

 

Depuis des années, on débat des propriétés parfois étonnantes du Coca Cola : puissant antirouille, nettoyant efficace pour la cuvette des wc, … (Relisez mon article précédent sur le sujet)

En voici une nouvelle utilisation intéressante : En Inde, dans l’État de Chhattisgarh, les agriculteurs utilisent le Coca comme pesticides, parce que c’est moins cher que les pesticides et le résultat est le même. 

Et, quand on sait que Rajnandgaon a battu le record du monde de la production de riz sans utilisation d’OGM, il y a de quoi se poser des questions.
L’utilisation du Coca comme pesticide n’est pas très naturel, mais ça n’est pas pire que les poisons habituellement utilisés en culture. Les agriculteurs constatent qu’en l’absence d’utilisation de pesticides, ils conservent un sol riche.

Coca-Cola est bien évidemment en désaccord avec l’idée que leurs produits puissent servir comme pesticides, disant qu’il n’y a rien dans leurs produits qui pourraient être utilisées comme antiparasitaire et que leur efficacité ne repose sur aucune base scientifique.

 

Cependant, les agriculteurs indiens ont utilisé le Coca avec succès pour protéger contre les parasites leurs plantations de riz, de coton ou de piments.

Ils pensent avoir trouvé le moyen idéal de protéger leurs récoltes des insectes. Pour eux, les pulvérisations de Coca sont inestimables : le produit peut être manipulé sans crainte et surtout, il est beaucoup moins coûteux que tous les produits brevetés des multinationales telles que Monsanto ou Shell.

L’utilisation du Coca plutôt que des pesticides, qui coûtent jusqu’à 7 fois plus cher (10 roupies pour le Coca contre 70 roupies pour les pesticides pour pulvériser la même superficie), est devenu tellement tendance que la vente des sodas ont augmenté de façon spectaculaire dans de nombreux villages. Et, comme le bruit court que le Coca-Cola est efficace et qu’il est beaucoup moins cher que les pesticides, d’autres paysans ne devraient pas tarder à leur emboîter le pas.

Intéressant n’est-ce pas ?

Les agriculteurs pensent réellement que les boissons sont les mêmes que les pesticides. Serais-ce l’acide citrique, ou tout autre ingrédient de la mystérieuse composition du Coca qui dérange les insectes ? On peut également se poser la question de savoir si ce n’est pas le sucre déversé sur les cultures qui attire les fourmis qui se nourrissent de larves d’insectes. Je ne suis pas capable de répondre à cette question, mais elle mériterait d’être posée à un spécialiste. 

Combien d’entre vous pensent que c’est une meilleure idée que l’utilisation des pesticides ? 

Prenez soin de vous

Mabelle

Se sentir mieux au quotidien

Bonjour,

Avez vous parfois du mal à vous sentir bien ces jours où la vie est plus difficile, où vous passez une mauvaise journée ?

Je vous propose quelques astuces à pratiquer au quotidien pour être plus positif et combattre la morosité malgré les circonstances extérieures qui pourraient vous saper le moral.

Cessez de vous comparer aux autres : Tout le monde est unique, que peut vous apporter de vous comparer aux autres ? Regardez ces différences qui font de vous un être exceptionnel. Et si vous voulez absolument vous comparer, alors comparez vous à vous, à qui vous étiez dans le passé et regardez vos progrès. Regardez qui vous voulez être dans le futur, et mettez en place ce qui doit l’être pour avancer dans la bonne direction et devenir cette personne.

La gratitude : Chaque soir écrivez, dans un carnet prévu à cet effet, au moins cinq choses de la journée pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Au début, cela vous paraîtra peut-être compliqué certains jours. Mais il n’est pas nécessaire de trouver des choses extraordinaires, ça peut être le sourire de la caissière, quelqu’un qui vous a tenu la porte lorsque vous aviez les mains chargées, un rayon de soleil qui vous a réchauffé la nuque, le message reçu d’un ami, un oiseau sur le muret du voisin, … Repensez aux choses qui vous ont fait sourire. Avec l’habitude cela sera de plus en plus facile, vous arriverez à être reconnaissant plus souvent. Et les jours où vous serez moins en forme, vous pourrez toujours relire quelques pages de votre carnet de gratitude pour trouver la vie beaucoup plus plaisante.

Le tapping : Tapoter chaque soir est un peu dans le même esprit que le carnet de gratitude, si ce n’est qu’ici on ne regarde pas le positif de la journée, mais le négatif. En effet, il s’agit de se remémorer les instants difficiles de la journée tout en tapotant pour en libérer la charge négative et ainsi se sentir plus léger. Il n’est pas forcément nécessaire de formuler les choses, mais de simplement tapoter en pensant aux différents moments désagréables. Bien sûr vous pouvez aussi dire sur chaque point « je libère et je lâche ».

Pratiquez la respiration abdominale : elle a déjà été l’objet d’un article précédemment, donc je ne reviens pas dessus dans celui-ci. J’ai, à de nombreuses reprises, constaté que la respiration abdominale associée au tapping sur les points clavicules est extraordinaire pour éliminer le stress au moment où il se déclenche, mais cela peut également avoir un effet préventif.

Redevenez un enfant : Vous souvenez vous comme vous pouviez vous amuser d’un rien étant enfant ? Ou avez vous même oublié tellement cela est devenu impossible pour vous actuellement ? Parlez à un inconnu, amusez vous à sauter dans les flaques, à danser sous la pluie, mettez un peu de folie dans votre vie rêvez. En devenant adulte, on a bien trop tendance à prendre les choses au sérieux, à s’inquiéter de ce que les autres pourraient penser si on fait un peu les fous. Pourquoi seuls les enfants auraient ils le droit de s’amuser ? Prenez le temps de rire, et riez chaque fois que vous en avez envie.

Je vous mets au défi d’utiliser l’une ou l’autre de ces techniques, voire toutes, dès aujourd’hui. Je vous mets au défi de les pratiquer durant quelques semaines, et de me laisser un commentaire afin de me dire si cela vous a aidé(e).

Mabelle