Archives de catégorie : Alimentation

Le Ginseng

Le Ginseng asiatique, ou Panax ginseng, reconnu depuis plus de 7000 ans en médecine traditionnelle chinoise sous le nom de « Jen Seng », signifiant « racine de l’homme », joue un rôle clé dans l’équilibre et le bien-être global.

La richesse du Ginseng repose sur une diversité de composés actifs : polysaccharides, glycopeptides, panaxanes, acides aminés, stérols, saponosides triterpéniques, ginsénosides, et une essence aromatique riche en sesquiterpènes. Ces éléments contribuent de manière synergique à ses propriétés revitalisantes et régénératrices.

Propriétés :

  • 🌞 Énergie
  • 🧠 Concentration
  • 🛡 Système immunitaire
  • 💖 Gestion du glucose
  • 🌱 Stress

Contre-indications :

  • ❌ Hypertension
  • ❌ Grossesse/Allaitement
  • ❌ Enfants
  • ❌ Cancers hormono-dépendants
  • ❌ Anticoagulants

Hippocrate le disait « que ton aliment soit ton médicament ». Il ne s’agit pas de faire et manger manger n’importe quoi puis de consommer une plante pour remédier aux problèmes. Une meilleure hygiène de vie favorise l’harmonie corps-esprit.

Prenez soin de vous

Mabelle

J’étais accro au chocolat

Bonjour, je vous souhaite en pleine forme en ce début de week-end.

J’aimerais vous poser une question personnelle : Quand vous mangez, qui nourrissez-vous ?

Nourrissez-vous votre corps … ou vos émotions ?

Si je vous pose cette question, c’est parce que j’avais un problème avec ma façon de me nourrir. Et c’est peut-être aussi votre cas.

J’avais une alimentation saine : légumes bio du jardin, plats maison, j’évitais gluten et produits laitiers, jamais d’alcool, de café ou de sodas.

Mais mon problème ne venait pas des repas. C’était entre les repas.

Tout a commencé au décès de mon petit-fils. Je n’arrivais plus à manger, tout me restait coincé dans la gorge comme ce décès brutal de mon petit-bout me restait dans la gorge, impossible à avaler.

Après quelques semaines, la seule chose que j’arrivais à avaler, c’était un peu de douceur apportée par le morceau de chocolat que je mettais en bouche et laissait fondre lentement. Le morceau qui est devenu la tablette entière, voire bien plus encore. Et pas du chocolat à 90% qui aurait au moins eu le mérite de m’apporter du magnésium, non, je n’ai jamais aimé ce chocolat amer. Du chocolat au lait bien plus mauvais pour la santé.

Lorsque j’ai tenté de me nourrir correctement, je n’arrivais plus à me passer de ce chocolat, il fallait me rendre à l’évidence, j’étais addict comme certains le sont à la cigarette ou à la cocaïne. Peut-être cela peut-il faire sourire certains qui se disent que ça n’est pas si grave, que ça n’est jamais que du chocolat. Pourtant le sucre est un véritable poison et je voulais vraiment arrêter sans y parvenir.

J’ai d’abord tenté de le faire seule en utilisant l’EFT, l’AIT, la sophrologie sans succès. J’ai fini par m’adresser à une thérapeute avec qui j’ai fait de l’hypnose et je suis rentrée chez moi avec des complexes de fleurs de Bach que je prenais religieusement.

Aucun résultat, impossible de me passer de chocolat plus d’une demi-journée. Je ne pouvais pas m’empêcher de manger du chocolat, même si j’en étais écoeurée, j’en prenais quand même.

Sans m’en rendre compte, au début le carré de chocolat étant une béquille pour gérer mes émotions, j’étais devenu accro au chocolat, complètement sous son emprise. Je savais parfaitement que j’étais en train de détruire mon corps, mais j’étais dans l’impossibilité d’arrêter malgré toute la volonté que j’y mettais. Le chocolat était devenu, bien malgré moi, une véritable obsession quotidienne, même les jours où aucune émotion particulière ne venait perturber ma journée. Il ne s’agissait plus de calmer une émotion désagréable par un peu de douceur, mais de prendre ma « dose » comme tous les drogués.

Après avoir mangé la tablette entière, je culpabilisais de ne pas avoir réussi à résister. Je me reprochais de manquer de volonté … mais j’ai compris que l’arrêt du chocolat ne dépendait pas de ma volonté.

J’ai compris que mon habitude de manger chaque jour du chocolat avait créé un mauvais chemin neuronal et que le seul moyen de sortir de là était de supprimer ce chemin et d’en créer un nouveau. Pour ça je me suis servie de la neuroplasticité neuronale et, le troisième jour j’ai mangé un seul morceau de chocolat et non la tablette entière. Le 4ème jour, je n’ai pas mangé de chocolat. Aujourd’hui me voici 5 mois plus tard et je n’ai jamais plus mangé de chocolat, ça ne me tente pas, je n’en ai pas la moindre envie.

Cette neuroplasticité peut être utilisée de manière efficace contre toutes les addictions. Cela est-il toujours aussi rapide que dans mon cas, non, pas forcément. Nous sommes tous différents, nos corps réagissent différemment, mais nous avons tous des neurones et des habitudes ancrées qu’il est possible de modifier grâce à la technologie que j’ai utilisée.

Cette technologie permet également d’être plus en paix, en joie, de retrouver le sommeil, de retrouver un système immunitaire ou digestif optimaux, d’augmenter de 20% le métabolisme de brûlage des calories durant le sommeil, et pour les hommes de retrouver la puissance sexuelle de leur jeunesse. Cela sans le moindre produit, sans rien avaler, sans effet secondaire possible.

Vous souhaitez plus d’infos ? Contactez moi en privé et je répondrai avec plaisir à toutes vos questions.

Prenez soin de vous

Mabelle

La margarine est-elle bonne pour la santé ?

Bonjour,

Je vous espère en forme et habitant dans une région qui n’est pas soumises aux inondations épouvantables dont certains sont victimes.

Voici la différence entre le beurre et la margarine, lisez jusqu’au bout.  C’est vraiment intéressant. 

La margarine était manufacturée à l’origine pour engraisser les animaux. Mais quand le produit en question a commencé à nuire aux éleveurs en tuant les animaux prématurément, les investisseurs qui avaient mis leur argent dans la recherche ont voulu un retour d’argent. Alors, ils ont cherché un moyen de faire de l’argent avec ce produit. C’était un produit gras, de couleur blanche sans attrait nutritif alors ils ont ajouté un colorant jaune et l’ont vendu aux consommateurs pour remplacer le beurre. Cet agent chimique engraissant est maintenant offert dans une variété de saveur. 

Mais connaissez-vous vraiment la différence entre la margarine et le beurre? 

Les deux ont la même quantité de calories. Le beurre est un peu plus haut en gras saturé à 8 grammes comparé à 5 grammes pour la margarine. 

Manger de la margarine peut augmenter la maladie du coeur chez la femme de 53% comparé à manger la même quantité de beurre, selon une étude récente du département médical de Harvard. 

Manger du beurre augmente l’absorption des autres nutriments contenus dans la nourriture. Le beurre a beaucoup de bénéfices nutritionnels comparés à ceux de la margarine qui ne sont que des additifs. 

Le beurre goûte bien meilleur que la margarine, et il peut améliorer la saveur de la nourriture lorsque ajouté dans une recette. Le beurre est utilisé depuis des siècles alors que la margarine est sur le marché depuis à peine une centaine d’années. 

Beurre ou margarine : quelles différences, quels usages ...

Que peut on reprocher à la margarine ?  

Très haute en acides gras. 

Triple le risque de maladie coronarienne. 

Augmentation total du cholestérol et LDL (le mauvais cholestérol) et baisse le niveau du HDL (le bon cholestérol). 

Augmente le risque de cancer par 5 facteurs. 

Baisse la qualité du lait maternel. 

Baisse la réponse immunitaire. 

Baisse le niveau d’insuline. 

ET VOICI LE FAIT LE PLUS DÉRANGEANT : Les composants moléculaires de la Margarine sont à 95% comme le plastique. Juste ce fait tout seul devrait être assez pour vous convaincre d’éviter la margarine pour la vie, et tout ce qui est hydrogène (ce qui signifie que de l’hydrogène est ajouté pour changer la structure moléculaire du produit). 

Vous pouvez faire un test par vous-même : Achetez un pot de margarine et laissez le dans votre garage ou dans une zone d’ombre. Après quelques jours vous remarquerez quelques détails : Pas de mouches, même pas les petites mouches à fruits, elles ne vont pas sur la margarine. (déjà là ça devrait vous dire quelque chose). Elle ne moisit pas, rien ne poussera sur ce produit tellement il est chimique. Même le plus petit des micro-organismes, ne voudra en faire sa maison. Pourquoi? Parce que c’est presque du plastique. Feriez-vous fondre un bol de Tupperware au micro-onde pour l’étendre sur votre toast ?

Ma grand-mère m’a toujours dit que je ne devais pas manger quelque chose qui ne pourrissait pas en le laissant une semaine sur le meuble de la cuisine en été. Et elle n’a jamais acheté le moindre paquet de margarine.

Prenez soin de vous

Mabelle

Vaincre la douleur par l’alimentation

Bonjour, je vous espère en pleine forme. Un petit article, qui ne va pas plaire à tout le monde, sur le rôle de l’alimentation dans de nombreuses maladies. Pourquoi je présume qu’il ne va pas plaire ? Parce que je sais que l’être humain veut que les choses changent mais ne veut lui même rien changer à sa façon de vivre.

La scientifique Jacqueline Lagacé démontre dans son livre que des changements alimentaires permettent de réduire au silence une centaine de maladies.

De quelles maladies s’agit-il ?

Les maladies auto-immunes (de grosses molécules d’origine alimentaire ou bactérienne pénètrent indûment dans l’organisme via l’intestin grêle et déclenchent la fabrication d’anticorps et des réactions immunitaires en cascade. Certains de ces anticorps se retournent contre l’organisme. Ce boomerang immunitaire donne une maladie auto-immune) : maladie de Basedow, maladie coeliaque, maladie de Gougerot-Sjörgen, syndrome de Guillain-Barré, maladie de Horton, narcolepsie, neuropathie périphérique idiopathique, rhumatisme psoriasique, sclérose en plaques, spondylarthrite ankylosante, thyroïdite d’Hashimoto …

Les maladies d’encrassage (des molécules d’origine alimentaire ou bactérienne de plus petite taille pénètrent indûment dans l’organisme via l’intestin grêle. Trop petites pour déclencher la fabrication d’anticorps, elles s’infiltrent dans les tissus et perturbent la communication entre les cellules, c’est pourquoi on les qualifie de polluants cellulaires. Pendant cette période de pollution, elles vont donner les maladies d’encrassage : Alzheimer, arthrose, cancer, cataracte, céphalée de tension, fibromyalgie, glaucome, goutte, infections à répétition, obésité, Parkinson, schizophrénie, stéatose hépatique non alcoolique, vieillissement prématuré, …

Les maladies d’élimination (les polluants cellulaires vont être pris en charge par des globules blancs « nettoyeurs» qui vont leur livrer un combat impitoyable au cours duquel certains vont mourir. Ces cellules mortes seront évacuées vers les émonctoires comme la peau, l’estomac, le côlon, les voies aériennes supérieures (nez, sinus, poumons). Cette évacuation donne lieu aux maladies d’élimination) : acné, asthme, bronchite chronique, cals, cors et durillons plantaires, colite, conjonctivite, œdème de Quincke, psoriasis, rhinite chronique, rhume des foins, urticaire, …

Qu’est-ce qu’une maladie inflammatoire chronique ?

Quand un microbe s’introduit dans l’organisme on voit apparaître des rougeurs. de l’enflure, de la douleur et parfois même de la fièvre. Tout ça disparaît généralement après un certain temps parce que les leucocytes ont réussi à combattre l’infection. Mais lorsqu’on est confrontés à une maladie inflammatoire chronique –la fibromyalgie, l’arthrite, le diabète de type 2, l’asthme, la maladie de Crohn, … – c’est que notre système immunitaire n’arrive pas à éliminer l’agent irritant. Il continue à lutter contre lui pendant des années. Au départ, il y a une inflammation silencieuse, qui se transforme petit à petit en inflammation chronique. Dans certains cas, comme celui de l’arthrose, ça peut prendre de 10 à 30 ans avant d’avoir conscience de la douleur.

Jacqueline Lagacé souffrait d’arthrose du dos depuis l’âge de 30 ans, puis a commencé à souffrir d’arthrose des genoux, d’arthrite des mains à 62 ans. Au début, elle tentait de contrôler les douleurs avec paracétamol et aspirine, mais ses douleurs se sont amplifiées au fil des mois. Au bout de deux ans, en 2006, ses doigts ne pouvaient quasiment plus plier et son pouce gauche était complètement devenu immobile. Les élancements étaient tellement insupportables qu’ils l’empêchaient de dormir. Lorsqu’elle a eu recours à la médecine traditionnelle, il lui a été prescrit un anti-inflammatoire non stéroïdien qui aurait été à l’origine de dizaines de milliers de crises cardiaques.

Même si elle pensait s’alimenter correctement, elle avait l’intuition que l’origine de ses problèmes articulaires était liée au contenu de son assiette. Ayant compris que la médecine traditionnelle ne pouvait pas l’aider, elle a fait des recherches sur le Net et découvert la méthode du Dr Jean Seignalet, un médecin et chercheur français spécialisé en immunologie, en nutrithérapie et en rhumatologie.

Si ce médecin est décédé en 2003, son site est constamment mis à jour par les membres de sa famille. Elle a commencé à suivre son régime « hypotoxique » le 10 juin 2007 et, en 10 jours à peine, ses élancements avaient complètement disparu. Trois mois plus tard, elle pouvait bouger un peu son pouce gauche et, après 16 mois de régime, les articulations de ses doigts avaient repris progressivement leur fonctionnement normal.

Cette découverte était trop fantastique pour ne pas être partagée, elle a décidé d’écrire un livre sur le sujet. Grâce à son doctorat en virologie et ses études postdoctorales en immunologie et en bactériologie, elle avait la formation requise pour vérifier dans la documentation scientifique récente le bien-fondé des théories du Dr Seignalet.

Le fait de démontrer que les produits laitiers et la plupart des céréales sont impliqués dans le développement de nombreuses maladies inflammatoires chroniques demande du courage, parce que ça va à l’encontre des diktats alimentaires occidentaux.

Quelles sont les bases de ce régime ?

Elles reposent principalement nos enzymes digestives et sur leur capacité de digérer correctement les aliments. Nos ancêtres se nourrissaient des produits de leur chasse et de leur pêche ainsi que de la cueillette de végétaux non cultivés et, lorsque c’était possible, de miel. Nos enzymes digestives ont donc évolué en fonction de ce type d’aliments. La nourriture qui provient de l’agriculture et de l’élevage – une « innovation » qui date seulement de 10 000 ans – ne représente ainsi qu’environ 1% de l’histoire de l’être humain. Nos enzymes seraient mal adaptées à l’alimentation moderne. Conséquence? Chez certaines personnes, l’intestin grêle devient « hyperméable »(c’est-à-dire qu’il permet le passage dans le sang et les tissus de molécules trop grosses, donc nocives, d’origine alimentaire et bactérienne); ce qui, en cas de fragilité génétique, entraîne le développement de maladies inflammatoires chroniques.

Que devrait-on alors bannir de notre alimentation ?

Pour commencer il faut éliminer tous les produits laitiers, de quelque origine animale que ce soit, Le Dr Seignalet assure que le lait de vache est inadapté aux humains, car les quantités astronomiques de protéines et de calcium qu’il contient servent à faire prendre aux veaux100 kg en un an… Notre organisme n’est pas capable de l’assimiler.

On doit aussi bannir un grand nombre de produits céréaliers (à l’exception du riz, du quinoa, du sarrasin, du sésame et du tapioca), que nous ne pouvons digérer correctement et qui causent dans l’intestin grêle un encombrement de grosses molécules, et, peu à peu, une partie des «bonnes» bactéries sont remplacées par des bactéries pathogènes. Ainsi soumise à un phénomène inflammatoire, la très mince paroi de l’intestin grêle finit par se détériorer, laissant ces molécules la traverser et se déposer dans différents tissus.

Il est donc complètement faux de dire que l’usure de nos cartilages est la cause première de l’arthrose, que cette maladie n’est pas de nature inflammatoire et que c’est normal, avec l’âge, d’en souffrir. Le contraire a été démontré par des travaux de recherche récents et sérieux. Il semble désormais évident que c’est l’inflammation de la capsule articulaire (capsule synoviale) – causée, entre autres, par l’accumulation de glycotoxines – qui entraîne peu à peu une dégradation de la qualité du cartilage, qui devient alors sujet à l’usure. En raison d’une alimentation mal adaptée, l’encombrement provoqué dans les intestins occasionne un encrassage des tissus susceptible d’engendrer des réactions inflammatoires de l’enveloppe de l’articulation.

Comment le régime Seignalet agit-il sur les douleurs chroniques ?

En cessant de manger des aliments qui altèrent l’intestin grêle, on donne la chance à ses parois de se reconstituer et de redevenir imperméables aux grosses molécules. Notre système immunitaire pourra ensuite éliminer les toxines accumulées dans nos tissus. Cela dit, il faut souligner que le régime «hypotoxique» ne guérit pas la maladie, il en permet plutôt la rémission tant qu’il est respecté.

La santé est donc un choix qui exige quelques sacrifices. Adieu céréales et produits laitiers, mais bonjour à une capacité normale à se mouvoir. Attention, le régime Seignalet n’est pas le remède miracle à toutes les maladies. Retrouvez la liste des pathologies qui peuvent être améliorées voire réduites au silence par le régime, ainsi que les maladies pour lesquelles le régime ne fonctionne pas dans le livre de Jacqueline Lagacé https://amzn.to/3rYjTy8

Pour éliminer plus rapidement les toxines, retrouver une bonne communication cellulaire, soutenir dans ce processus de retour à une meilleure santé, les molécules de signalisation Redox : http://vd55.com/75k

Ou les patchs quantiques : https://www.bepic.com/anitahougardy

Ne passez aucune commande sans me contacter. Les produits sont livrés sans aune information sur leur utilisation.

Prenez soin de vous

Mabelle

Ce qu’on ne t’a pas dit sur le sel

Bonjour, je t’espère en forme.

Lorsque tu achètes du sel regardes tu la liste des ingrédients sur l’emballage ? Savais tu que le sel contient ces ingrédients ?

Ce type de sel contient par exemple :

➡️ E535 :

Un ferrocyanure, stabilisant pour l’enrobage des baguettes de soudage, l’élimination des composés chimiques sulfurés, traitement photographique, etc. Tout récemment une dose journalière a carrément été fixée pour éviter de rentrer dans un seuil de toxicité.

https://www.passeportsante.net/nutrition/additifs-alimentaires?doc=e535-faut-savoir-sur-ferrocyanure-sodium

➡️ CARBONATE DE MAGNÉSIUM :

Le carbonate de Magnésium est utilisé dans certains médicaments comme les laxatifs, ici ils servent de régulateur synthétique d’acidité…

En Europe ou aux Etats-Unis, il est même autorisé dans l’alimentation BIO.

Toutefois, il est interdit dans les préparations pour nourrissons et enfants en bas âge.

➡️ FLUOR :

Il serait source de pathologies graves comme favoriser la croissance des tumeurs, diminuer le quotient intellectuel ou développer la fluorose. Le fluor prend la place de l’Iode indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Je ferai prochainement un article sur cet oligoélément primordial qu’est l’Iode et les dangers de sa carence.

➡️ Choisir son sel : l’un d’entre eux est à éviter et pourtant, nous le consommons beaucoup !

https://vm.tiktok.com/ZGJX1fEoY

Je te laisse te faire ton propre avis mais plus la liste des ingrédients est longue et plus tu dois la fuir. Du sel, ça doit être du sel, et rien d’autre

Mabelle

Le laurier

Bonjour, comment allez-vous ?

Je vous partage ce matin quelques infos sur l’utilisation du laurier.

Le laurier est un aromate qui fait partie du populaire bouquet garni, accompagné du persil et du thym.

On le trouve dans de nombreux plats de la cuisine française, notamment des plats en sauce.

Attention ne pas confondre le Laurier Sauce avec le laurier Rose, laurier du Portugal, Laurier cerise, Extrement Toxique ).

Beaucoup de personnes ajoutent des feuilles de laurier aux aliments, en particulier un bol de riz (nigérian), de la viande rouge et de la volaille, mais savez-vous pourquoi les feuilles de laurier sont ajoutées aux aliments ?Lorsqu’on leur demande pourquoi, certains répondent : pour ajouter de la saveur au plat. Or, si vous faites bouillir des feuilles de laurier dans un verre d’eau et que vous les goûtez, elles n’auront que peu ou pas de saveur.

L’ajout de feuilles de laurier à la viande convertit les triglycérides en graisses monoinsaturées, et ce à des fins d’expérimentation et de confirmation : Coupez le poulet en deux et faites cuire chaque moitié dans une casserole et placez une feuille de laurier sur l’une, et l’autre sans feuille de laurier et observez la quantité de graisse dans les deux casseroles.

Si vous avez des feuilles de laurier, il n’est pas nécessaire de faire appel à une pharmacie. Des études scientifiques récentes ont montré que les feuilles de laurier présentent de nombreux avantages et aident à se débarrasser de nombreux problèmes de santé et certaines graves conditions.

La feuille de baies traite les troubles digestifs et aide à éliminer les grumeaux, les brûlures d’estomac, l’acidité et la constipation.

Il réduit la glycémie (permet à l’organisme de produire de l’insuline en la mangeant ou en buvant du thé de baie durant un mois) et le laurier est également un antioxydant.

Il élimine le mauvais cholestérol et soulage l’organisme des triglycérides.

Il est très utile pour traiter les rhumes, la grippe et la toux grave car il est une riche source de vitamine « C », vous pouvez faire bouillir les feuilles et inhaler de la vapeur pour vous débarrasser des mucosités et réduire la gravité de la toux.

La feuille de laurier Sauce protège le cœur contre les crises et les accidents vasculaires cérébraux car elle contient des composés protecteurs cardiovasculaires.

Le laurier apporte peu de nutriments à l’organisme, surtout étant donné les faibles quantités généralement consommées. Si le laurier ne contribue pas à la couverture des besoins en énergie et nutriments, il faut toutefois souligner que celui-ci est une source de fibres alimentaires, de vitamine C, de bêta-carotène antioxydants, de potassium, de magnésium et de phosphore. Il est riche en acides tels que l’acide caféique, la quercétine, l’eigonol et le bartolinide, des substances qui empêchent la formation de cellules cancéreuses dans l’organisme.

Il élimine l’insomnie et l’anxiété, s’il est pris avant le coucher, vous aide à vous détendre et à dormir paisiblement.

Boire une tasse de tisane de feuilles de laurier bouillies deux fois par jour brise les calculs rénaux et guérit les infections …

Le laurier peut remplacer le sel dans les régimes hyposodés.

Originaire du bassin méditerranéen, on trouve le laurier toute l’année sur nos étals.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-36.png.

Utiliser le laurier pour parfumer
On peut en mettre une feuille dans une bouteille d’huile d’olive afin de l’aromatiser. Le laurier peut être utilisé pour parfumer l’eau de cuisson des pâtes ou du riz. Il suffit d’en mettre une feuille ou deux dans l’eau bouillante et de laisser infuser le temps de la cuisson.

La tisane de laurier
En tisane, mettre quelques feuilles séchées dans 1 tasse (250 ml) d’eau chaude et laisser infuser 10 minutes. La tisane de laurier a des vertus apaisantes et sédatives. Elle est idéale pour calmer l’anxiété et pour favoriser l’endormissement.

Prenez soin de vous

Mabelle

Les Omega 3

Bonjour, je vous espère en forme

Je vous partage quelques infos sur les Oméga 3, leur importance et les principales sources.

Les omega3 sont des acides gras indispensables au bon fonctionnement du système nerveux, de la vue, du système cardio-vasculaire, l’immunité, etc…

Les apports en oméga 3 sont le plus souvent insuffisants dans notre alimentation qui dans la majorité des cas est trop riche en oméga 6 (huiles végetales telles que l’huile de tournesol par exemple, huile de sésame, huile d’arachide…)

➡️ Le ratio oméga6/omega3 devrait en effet être de 5/1. Or, en France il se situe plutôt autour de 10/1.

Nous trouvons les omega3 sous deux formes :

– 🍃 La forme végétale, c’est l’acide alpha linolénique ou ALA. Cette forme nécessite d’être transformée en DHA par le corps pour être ensuite utilisée. On trouve cet omega3 ALA  dans : Le lin, le chanvre, le chia, le soya, les noix de Grenoble, l’huile de canola, … (attention aux huiles de noix chauffées… Les omega3 se dégradent au dessus de 40 degrés…)

–  🐟La forme animale, c’est l’ EPA et le DHA. Elle peut être utilisée directement par l’organisme. Les sources marines sont les plus citées : Le saumon, la truite, les sardines, le maquereau, les huiles de poisson, …

https://mabelle.myasealive.com/fb/products/AseaViaInformation.aspx

Si le foie est en mauvais état, mais aussi dans le cas des personnes âgées ou fatiguées, il est souvent nécessaire d’avoir des apports d’oméga 3 directement utilisables par l’organisme sous la forme de DHA donc d’origine animale.

Mais c’est dans le poisson ça ! et si on n’aime pas le poisson et que l’on ne souhaite pas prendre de gélules ? On trouve aussi  des œufs riches en oméga 3 DHA (nourries au lin) sous le label « bleu blanc cœur ».

Voici le site du label avec l’ensemble des distributeurs près de chez vous.

https://produits.bleu-blanc-coeur.org/produits/4/oeufs

Prenez soin de vous

Mabelle

Et si on parlait alimentation ?

Ma grand-mère m’a toujours dit qu’un aliment placé sur la table de la cuisine et qui ne pourrit pas (souvent dans la semaine) est un poison qui n’a sa place que dans la poubelle et certainement pas dans ma bouche. Je vois malheureusement que c’est ce type d’aliments qui constitue 95% de l’alimentation des personnes autour de moi.

La Comission du Codex Alimentarius est le principal organisme mondial qui fait des propositions, pour toutes les questions concernant la mise en Oeuvre du Programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires. En vérité, elle a surtout été créée pour faciliter le commerce, il est l’organe de propagande du commerce pharmaco-chimique qui vise le monopole mondial le plus despotique que nous ayons jamais connu. Cet organisme mondial est en fait une redoutable dictature tenant sous son joug les gouvernements eux-mêmes avec la menace permanente de terribles moyens de rétorsion commerciale. Le problème est que l’industrie y est fort bien représentée, et que le Codex a tendance à faire la chasse aux vitamines, complètement alimentaire et autres thérapies naturelles basées sur une meilleure alimentation. En revanche, les OGM, les pesticides, ou le sel et les mauvaises graisses ne posent aucun problème dans le cadre du Codex. En bref, le Codex pense pour vous, agit pour vous et vous protège de vous-même selon des normes qui causeront votre perte. Renseignez vous !

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’ILS NE PEUVENT PAS CONTRÔLER LES PERSONNES QUI SONT AUTONOMES ET SAVENT PRENDRE SOIN D'ELLES-MÊMES L'Anti- Média C'EST POURQUO ILS NE NOUS ENSEIGNENT PAS LES COMPÉTENCES DE BASE DE LA SURVIE À L'ÉCOLE ILS NOUS APPRENNENT À DÉPENDRE DU SYSTÈME’

https://vk.com/wall527152414_84246

@tireurdylite

#meme #fyp #pourvouspage #lol #video #viral #vraievieàlamaison #famille #papasoftiktok #momsoftiktok #myrecipe #easyrecipe #foodrecipe #mysecretrecipe #veganrecipe #tiktokrecipe #foodislove #nourriture Alerte sur la « privatisation » des semences de fruits et légumes Les multinationales sont-elles en train de privatiser et standardiser le vivant végétal ? Certains tirent la sonnette d’alarme…

♬ son original – Tireur Dylite

Les fast foods chers à de nombreux jeunes, mieux vaut ne pas regarder de trop près. Vous aimez manger du poulet dans les chaînes de restauration rapide ? 14 chaînes de restauration rapide populaires ont révélé que la plupart de ces restaurants vendent des produits à base de poulet qui ne contiennent qu’environ 60 % de vraie viande. Le RESTE ? Du soja, des algues de l’avoine, dextrose, arômes, de la pulpe de bois … https://www.dailymail.co.uk/news/article-12068339/How-fast-food-chains-bulking-chicken-based-offerings-seaweed-beef-WOOD.html Et là, vous avez encore de la chance puisque dans de nombreux fast foods, il a été retrouvé de la viande humaine (bah oui, il faut bien éliminer les restes des personnes disparues dans les trafics humains et qui ont été utilisées pour le trafic d’organes ou la pédophilie).

Quant aux aliments industriels, ce n’est même pas la peine d’en parler. Des «niveaux dangereux» de métaux toxiques se cachent dans vos jus, laits, thés et sodas à base de plantes préférés achetés en magasin, prévient une étude https://www.dailymail.co.uk/health/article-12051777/Scientists-toxic-metals-60-common-beverages.html

Et, comme il vaut mieux s’attaquer directement aux plus jeunes en leur détruisant le cerveau le plus rapidement possible et les rendre addicts, on leur propose des sucreries dès le plus jeune âge, un fabuleux poison à l’origine de nombreuses maladies et troubles psychiques.

Et les nanoparticules, on en parle ? https://vk.com/anhougardy?w=wall616596240_18633

Bref, tout est fait pour nous détruire par l’alimentation en plus de l’eau, l’air, les toxiques présents dans les produits de soin ou d’entretien, les meubles, les vêtements, …

Que faire ? Cesser d’utiliser des produits ménagers inutiles (je n’utilise que du vinaigre, du bicarbonate et du savon de Marseille, parfois de la mousse de lin), des cosmétiques toxiques (je n’utilise que le Redox), filtrer son eau de boisson (j’ai un filtre Amilo et une gourde Oko, regardez d’autres articles, vous trouverez des bons de réduction), éviter les meubles neufs dans d’autres matériaux que le bois (il est possible de filtrer l’air de la maison, personnellement j’utilise le purificateur-humidificateur Dyson), se détoxiquer régulièrement (je me détoxique au quotidien avec le Redox mais il est aussi possible de jeûner), ne jamais porter un vêtement neuf avant de l’avoir lavé.

Manger le plus sainement possible, des fruits et légumes bio, provenant de petits producteurs locaux si possible. On me rétorque souvent que ce n’est pas possible en vivant en ville. Je vous réponds que vous n’avez pas assez cherché car j’ai des connaissances qui vivent en ville et se fournissent en aliments bio et frais dans des coopératives chaque semaine. Certains font même des achats groupés et paient moins cher que moi qui vis à la campagne. Il ne s’agit donc pas d’une question de budget mais de chercher un peu pour trouver la meilleure solution pour chacun.

La cuisine avec le Vitaliseur de Marion est une excellente méthode de cuisson des aliments (si vous vous décidiez pour son achat, pensez à me demander un code réduction. Attention, ne le demandez pas à l’avance, il n’est valable que 5 jours, donc demandez le seulement lorsque vous êtes vraiment décidé).

Limiter le plus possible les barbecues (oui, je sais certains aiment beaucoup ça et attendent les beaux jours avec impatience pour sortir le charbon de bois, mais le contact direct des aliments avec la flamme entraîne la production d »acrylamide qui endommage l’ADN et augmente le risque de cancer).

Limiter, mieux supprimer de votre alimentation les produits laitiers qui font grossir (des chercheurs de la Havard School of Public Health, aux Etats-Unis, ont réalisé des études sur un échantillonnage d’enfants suivis pendant 3 ans, et âgés de 9 à 14 ans, et ont constaté une augmentation du risque de prise de poids de 35 % chez les enfants consommant régulièrement du lait, à la dose de 4 verres par jour. Cet effet ne serait pas dû aux matières grasses présentes dans le lait, mais plutôt à une hormone, l’estrone, présente dans le lait et connue pour entraîner une prise de poids rapide) mais surtout parce qu’il sagit de l’aliment du veau. Il ne viendrait à l’idée de personne de boire du lait de chat qui est prévu pour la croissance des chatons mais personne ne trouve « anormal » de boire le lait prévu pour les veaux. Beaucoup d’être humains ne fabriquent pas la lactase nécessaire à la bonne digestion du lait, ce qui provoque souvent des problèmes intestinaux qui ne se révèlent que lorsqu’ils deviennent importants.

Eviter aussi le gluten. Non, l’intolérance au gluten n’est pas une mode. Le blé que nous consommons aujourd’hui n’a plus rien à voir avec le blé d’antan. Le gluten forme une espèce de colle dans les intestins et les rends poreux, porte ouverte à toutes les maladies lorsque les toxiques, au lieu d’être éliminés repartent se promener dans la circulation sanguine. Je développerai dans un autre article, celui-ci étant déjà relativement long

Prenez soin de vous

Mabelle

Le pissenlit

Bonjour, je vous espère en forme.

Saviez-vous que vous pouviez manger des pissenlits ?

Tout savoir sur le pissenlit : saison, variétés, conservation, bienfaits,  recettes - Cuisine Actuelle

En fait, chaque partie du pissenlit peut être consommée et avoir des bienfaits incroyables, allant de ses racines à sa fleur.

Le pissenlit est originaire d’Europe et d’Asie, où il est utilisé depuis des siècles à des fins médicinales et alimentaires. Les anciens Grecs, Romains et Chinois utilisaient la plante pour traiter une variété de maladies.

Le nom « pissenlit » vient du français « pisse-en-lit », qui se réfère aux propriétés diurétiques de la plante.

Au Moyen Âge, le pissenlit était utilisé pour traiter les maladies du foie et de la vésicule biliaire, ainsi que pour soulager les douleurs articulaires et les maux de tête.

Pissenlit (Taraxacum officinale) : semis, plantation, culture, récolte

Il est une source abondante de nutriments dont notre corps a besoin.

Le pissenlit est riche en vitamine K, vitamine C et vitamine B6. (Vitamine K-Si vous prenez des médicaments pour éclaircir le sang, parlez avec votre médecin avant de consommer des pissenlits)

Il contient beaucoup de fer qui aide à soutenir les globules rouges sains.

Il contient également beaucoup de potassium, ce qui aide à réguler nos battements de cœur et notre tension artérielle.

Le pissenlits offre également du folate, du magnésium et du cuivre.

Il stimule le système immunitaire : il est riche en vitamine C, qui est importante pour maintenir un système immunitaire sain. Il contient également des antioxydants qui peuvent aider à protéger le corps contre les dommages causés par les radicaux libres

Le pissenlit peut aider à équilibrer nos niveaux de glycémie, soulager les brûlures d’estomac et même apaiser les problèmes digestifs.Il aide à soulager les ballonnements et la constipation.

Il purifie le foie : il aidr à éliminer les toxines du corps en stimulant la production de bile, ce qui facilite la digestion des aliments gras, et en augmentant la fonction hépatique.

Le pissenlit a des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à soulager la douleur et l’inflammation dans le corps.

Il peut être mangé cru pour ceux qui apprécient ses feuilles amères et il ne perdra aucune de ses vitamines ou nutriments même lorsque vous le cuisinez (gelée, pain de pissenlit, cookies, beignets, …). Les fleurs de pissenlit peuvent également être utilisées pour faire du vin ou du thé.

Ne vous débarrassez pas d’eux. Au lieu de cela, faites de délicieuses recettes.

Prenez soin de vous

Mabelle