Archives de catégorie : Coaching de vie

Pardon et détachement

Bonjour !

Mi février je vous avais partagé quelques phrases que j’intègre dans mon quotidien, après ancrage ou en tapotant les points EFT. Je vous en partage quelques autres.

Celles-ci proviennent d’une ancienne bénédiction a été créée en langue nahuatl, parlée depuis le VIIe siècle au centre du Mexique et concerne le pardon, l’affection, le détachement et la libération. Mais toutes les phrases positives, qui vont dans le sens de ce que vous souhaitez vivre peuvent être utilisées, ceux-ci ne sont que des idées parmi des milliers d’autres possibilités, selon vos besoins du moment.

Je libère mes parents du sentiment qu’avec moi, ils ont echoué.

Je libère mes enfants du besoin de m’apporter de la fierté ; qu’ils écrivent leurs propres voies selon leurs coeurs, celles qui murmurent tout le temps dans leurs oreilles.

Je libère mon partenaire de l’obligation de me compléter.

Je ne manque de rien, j’apprends avec tous les êtres, tout le temps.

Je remercie mes grands-parents et mes ancêtres qui se sont rassemblés pour que je puisse respirer la vie aujourd’hui.

Je les libère des échecs passés et des désirs insatisfaits, conscient qu’ils ont fait de leur mieux pour résoudre leurs situations dans la conscience qu’ils avaient à ce moment-là.

Je t’honore, je t’aime et je te reconnais innocent.

Je me mets à nu devant vos yeux, afin que vous sachiez que je ne cache rien ou ne dois rien d’autre que d’être fidèle à moi-même et à mon existence même, et que je marche avec la sagesse du cœur, je suis consciente que je réalise mon projet de vie libre des liens familiaux invisibles et visibles qui pourraient troubler ma paix et mon bonheur, qui sont mes seules responsabilités.

Je renonce au rôle de sauveur, d’être celui qui unit ou répond aux attentes des autres.

J’apprends à travers, et seulement à travers, l’AMOUR, je bénis mon essence, ma façon d’exprimer, même si quelqu’un ne me comprend pas.

Je me comprends moi-même, parce que moi seule ai vécu mon histoire ; parce que je me connais, je sais qui je suis, ce que je ressens, ce que je fais et pourquoi je le fais.

Je me respecte et m’approuve.

J’honore la Divinité en moi et en toi …

Nous sommes libres.

Prenez soin de vous.

Mabelle

Libérer toute attente

J’espère que tout se passe bien pour vous, malgré tout ce qui peut vous perturber depuis bientôt un an. Si vous vivez la peur, la tristesse, la colère, l’anxiété, rassurez-vous, c’est bien normal vu la situation.

Pour vous aider un peu à passer par-dessus toutes ces émotions pas toujours simples à gérer, je vous partage de petites phrases (qui ne sont pas de moi mais de Stéphanie Fabijenna).

Comment les utiliser ? En les utilisant comme cela vous convient le mieux en les intégrant dans votre quotidien.

Résultat de recherche d'images pour "ancrage"

Comment je m’en sers personnellement ? Généralement le soir (mais parfois à un autre moment dans la journée si j’en ressens le besoin), je prends un moment pour m’ancrer à la terre mère après quelques respirations profondes. Mais peut-être préférerez vous pratiquer ceci le matin, au réveil, pour bien débuter la journée.

J’ai pour habitude de m’ancrer à la terre en visualisant des racines dans le prolongement de mes pieds, qui s’enfoncent profondément jusqu’au cœur de la terre, et à chaque inspiration, j’inspire la couleur rouge. Puis je visualise une colonne partant de mon chakra coronal vers le ciel et, à chaque inspiration j’inspire la couleur blanche. Ensuite je visualise à la fois l’énergie rouge de la terre mère et l’énergie blanche du père ciel en même temps à chaque inspiration. C’est là ma manière de pratiquer, mais si vous avez l’habitude d’une autre technique d’ancrage, tout est parfait.

Ensuite je lis ce texte, ou d’autres que je vous partagerai dans les prochains jours afin que vous puissiez choisir le texte qui vous fait le plus de bien

« Je libère toute attente sur le monde extérieur

Je lâche prise avec facilité et aisance

Je suis reconnue, je suis aimé et j’ai ma place ici sur Terre.

J’ai confiance en Moi et en ma connexion divine

Je connais ma véritable identité et ma Mission sur Terre »

(source: Stéphanie Fabienjenna)

Prenez soin de vous

Mabelle

Gratitude

Bonjour, Comment allez-vous en ce début de semaine ?

Si vous n’avez pu pratiquer la sylvothérapie hier, que cela vous paraît trop compliqué vu votre lieu de vie, emploi du temps, … je vous suggère de pratiquer la gratitude. Le positif de cette technique est que vous pouvez la pratiquer à toute heure, en tout lieu, et qu’elle ne demande qu’un carnet, de quoi écrire et quelques minutes de votre précieux temps.

J’en ai déjà parlé précédemment, retournez voir l’ancien article si cela vous tente.

Pratiquer la gratitude, même si beaucoup trouvent ça puéril ou difficile, permet d’abaisser le niveau du stress, d’avoir une meilleure qualité de sommeil, une diminution du risque de dépression.

Des études pratiquées par Robert Emmons et Michael McCullough ont permis de démontrer que les sujets ayant participé se montraient plus enthousiastes, positifs et plus optimistes sur l’avenir. Cette étude a également permis d’observer une diminution des soucis de santé, et les participants avaient tendance à vouloir prendre plus soin d’eux.

Il nous arrive souvent d’oublier d’être reconnaissant envers les choses que la vie nous apporte car nous focalisons sur ce qu’elle nous prend. Or, prendre note chaque jour de 5 choses pour lesquelles vous pouvez ressentir de la gratitude permet de voir le vide à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Cela peut être des événements exceptionnels comme une bonne nouvelle ou les premiers pas d’un enfant, mais des choses si simples qu’un rayon de soleil, un bon livre ou une mésange venue se poser devant votre fenêtre. Certains pensent ne rien avoir à écrire dans leur carnet parce qu’ils n’ont pas d’enfant, il pleut et ils sont seuls à la maison. Cela peut paraître un exercice compliqué. Si c’est le cas, commencez par des basiques, comme le fait d’être en bonne santé, d’avoir un toit sur la tête, l’eau courante, de quoi manger, ou internet pour lire cet article. Et, s’il le faut écrivez la même phrase que la veille. Avec le temps vous réaliserez tout ce pour quoi vous pouvez ressentir de la gratitude. En faisant cet exercice chaque soir, avant de vous coucher, vous vous assurez de vous endormir sur un sentiment positif et d’avoir ainsi un sommeil plus profond et plus réparateur.

Je vous souhaite joie et pleine santé

Mabelle

Qui a piqué mon fromage ?

Drôle de titre, vous ne trouvez pas ? Le livre aurait tout aussi bien pu porter le titre « Comment des souris peuvent vous apprendre à bouger lorsque c’est nécessaire », mais l’auteur a préféré l’humour, et c’est très bien ainsi.

Qui a piqué mon fromage est un petit livre (105pages) datant déjà de quelques années (1998).

Sous ce titre se cache une fable sur le monde contemporain en perpétuel changement.

Selon l’auteur, Spencer Johnson, s’adapter au changement inévitable est la clé du bonheur.

Ce livre grand public est un outil d’initiation aux problématiques du management. D’ailleurs les PME l’utilise comme aide-mémoire pour leurs employés stressés, et les médecins le recommandent à leurs patients.

La parabole décapante commence dans un coin de labyrinthe où un fromage trône en abondance. Quatre souris se trouvent dans l’endroit. Ces souris sont très différentes, elles représentent  deux catégories d’états d’esprit: l’un toujours prêt à faire face à un changement éventuel, et l’autre la tête pleine de croyances et d’émotions et tombant facilement dans la routine quotidienne.

Comme elles se goinfrent de fromage, il n’y a bientôt plus de fromage à sa mettre sous la dent. C’est à ce moment que les quatre souris se séparent en deux groupes et commence alors une aventure palpitante au sein du labyrinthe de la vie. Comment vont-elles réagir pour retrouver ce symbolique fromage : place dans la famille, l’entreprise, la société…

Peur, doute, découragement, abandon, adaptation, récompense, confiance, remise en question, acceptation, courage, sont autant d’états que les souris vont rencontrer sur leur parcours.

La morale est illustrée par une postface décrivant les réactions d’un groupe à l’écoute du conte.

La vie est un labyrinthe. Il serait tellement plus simple d’en avoir la carte, de suivre la routine du quotidien. Mais non tout évolue, en famille, en amour, en société. Il s’agit donc de nous adapter.

Pour aller plus loin, procurez-vous le livre.

https://amzn.to/2YLUPqO

La simplicité de ce livre très vite lu, et facile à comprendre, permet au lecteur de se reconnaître très facilement dans le rôle qu’il joue, et ainsi de faire les ajustements pour une vie meilleure.

Il permet d’apporter des changements positifs en ouvrant l’esprit pour voir les choses autrement.

Petit point négatif cependant, il pourrait paraître trop enfantin à certains, même si j’ai personnellement apprécié.

A très vite pour une autre lecture – Mabelle

Gratitude attitude

Bonjour, vous allez bien ?

En regardant par la fenêtre le soleil qui se lève, je me dis que je suis chanceuse, il y a dans ce monde des tas de personnes qui n’ont pas de toit sur la tête, qui vivent dans un endroit où il y a tant de smog qu’ils n’aperçoivent jamais la couleur du ciel, qui sont dans un pays en guerre et n’ont d’autre paysage que des bâtiments en ruine.

Je bois un verre d’eau avant d’aller me doucher. Et, à nouveau je pense à quel point j’ai de la chance car certains n’ont qu’un puits à la place de l’eau courante, d’autres doivent faire des kilomètres avec une cruche pour espérer avoir un peu d’eau potable, et des enfants avec seulement la peau sur les os sont contraints de boire à même le sol dans une mare boueuse.

Alors, oui je dis merci, et mon coeur est plein de gratitude pour tout ce que j’ai dans cette vie.

Je pense qu’après maman et papa, Merci est probablement un des premiers mots qu’on apprend lorsqu’on est enfant. « Merci quiii ? »ça ne vous dit rien?

On nous l’a répété, et répété encore, tellement que ça en est devenu un automatisme à tel point qu’une fois à l’âge adulte on ne sait même plus pourquoi on dit merci.

Nous avons tous des rêves, mais peu pensent à remercier l’Univers pour ce qu’il nous apporte au quotidien. J’ai probablement déjà écrit des articles sur le sujet, mais un petit rappel ne fait jamais de tort pour des choses aussi primordiales.

Pensez donc à utiliser cet outil puissant pour enrichir votre conscience d’abondance, de manière simple mais puissante.

J’utilise un carnet de gratitude. Si vous n’avez pas lu cela dans un précédent article, je vous rappelle brièvement de quoi il s’agit

Prenez n’importe quel cahier ou carnet de notes, même votre agenda peut faire l’affaire.
Chaque soir, écrivez au moins 10 choses qui vous ont procuré du bonheur, qui vous ont fait vous sentir chanceux dans la journée, des choses pour lesquelles vous avez de la gratitude.
Ne vous contentez pas de remercier l’Univers, mais ressentez tous les petits moments de plaisir que vous avez vécus.
Vous pouvez aussi remercier l’Univers pour ce que vous voudriez voir se réaliser dans votre vie. Je vous rappelle que votre cerveau ne fait pas la différence entre ce que vous imaginez et la réalité.

Faire la liste de toutes les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissant permet de se focaliser sur le positif, d’être conscient de la beauté de la vie. Et, plus vous vous concentrez sur les plaisirs quotidiens, plus l’Univers se chargera d’en faire apparaître dans votre vie.

Et si vous essayez pendant 21 jours ? Et si vous manquez un jour, vous recommencez à zéro. Ensuite donnez moi vos impressions !

Merveilleuse journée

Mabelle

Changer de vie, mission impossible ?

De nombreuses personnes aspirent au changement, en quête de bonheur et d’épanouissement. Vivre plus sereinement est le fantasme de pas mal de monde, mais effectuer un gros changement de vie ne s’improvise pas du jour au lendemain. Différentes étapes sont nécessaires pour accéder à la vie souhaitée au niveau personnel ou professionnel, et cela se prépare pour que les choses se passent au mieux.

Quelle est la première étape du changement ? Se poser les bonnes questions !

Que dois je changer ?

Pour passer du rêve à la réalité d’une vie meilleure, un temps de réflexion s’impose. L’être humain n’aime pas le changement, c’est une évidence à laquelle nous sommes tous confrontés. Tout changement fait peur, comporte des risques et doit être réfléchi, avez vous bien évalué les risques pour vous, et pour vos proches ?

Prenez le temps de faire un bilan de votre vie à tous les niveaux (personnel, familial, professionnel). Certaines choses sont peut-être à modifier, mais d’autres certainement vous conviennent. Il est important de prévoir sur quels aspects un changement est nécessaire, mais aussi ce que ce changement aura comme impact sur d’autres domaines de votre vie.

Quelles sont vos motivations à un changement de vie ? Il est important avant de faire un virage à 180° de comprendre ce qui ne va pas dans votre vie actuelle et le résultat que vous attendez, ce à quoi vous aspirez précisément.

Si, par exemple travailler pour un patron ne vous convient plus et vous désirez créer votre entreprise, cela aura forcément un impact sur votre vie familiale, financière, sur vos loisirs, … Avez vous les finances nécessaires pour payer vos factures durant le lancement de votre entreprise, avez vous pensé que vous devrez probablement y consacrer bien plus de temps que les 40 heures que vous prestiez pour votre patron et que cela aura une répercussion sur votre disponibilités pour votre famille ou vos amis ? Pourquoi voulez vous ce changement, la raison est-elle financière, voulez vous plus de liberté dans votre travail pour exprimer votre créativité ? Ou simplement votre patron vous a pris la tête ce matin et vous avez juste l’envie de claquer la porte sur le coup de la colère ? Il est indispensable de connaître vos réelles motivations avant de passer à l’acte.

Si le changement souhaité n’est pas d’aussi grande envergure, mais que simplement vous souhaitez prendre soin de votre corps en faisant du sport et en mangeant sainement, cela entraînera également des modifications de vos habitudes. Allez vous trouver dans votre planning chargé le temps nécessaire pour vos séances de sport, aurez vous le soutien de votre entourage, serez vous capable de résister à vos trois habituels restos hebdomadaires et est-ce seulement envisageable si ce sont des rendez-vous professionnels ? Pouvez-vous trouver une alimentation saine dans votre lieu de restauration habituel ou devrez vous en changer ? Tout ça peut paraître anodin, mais toutes ces petites questions, si vous ne vous les posez pas, risquent de vous faire très vite abandonner votre projet. Il est important d’avoir conscience de jusqu’où vous êtes prêt à aller pour une autre vie et sur qui vous pouvez compter pour vous soutenir.

Il est aussi important de vous poser la question de pourquoi vous en êtes arrivé là aujourd’hui. Avez vous fait certains choix par rapport à votre passé, par peur du jugement, de l’échec, voir de la réussite ? Etes vous prêt à passer à autre chose ou ces freins sont ils toujours présents ?

Après le bilan, le passage à l’action

Puisque vous avez conscience de ce qui ne va pas dans votre vie, vous pouvez penser à votre plan d’action qui tient compte de vos besoins et vous mènera vers la vie qui correspond à vos attentes.

Vous avez besoin d’un plan A si tout se déroule parfaitement bien, mais aussi d’un plan B, au cas où tout en se passerait pas comme prévu, ce qui est généralement le cas. Ne cherchez pas à tout prix à suivre votre plan A, simplifiez vous là vie en remettant ce plan en question. Il y a diverses façons d’arriver au même endroit. Si ça ne marche pas par une route, il peut suffire d’en emprunter une autre. Surtout ne voyez pas ça comme un échec, mais comme une source d’apprentissage, et apprendre c’est évoluer.

Gardez toujours à l’esprit que votre bien-être commence avant tout par votre capacité à prendre soin de vous. Pensez donc à vous faire plaisir, c’est indispensable pour booster votre motivation de changement et ne pas abandonner au premier caillou rencontré sur votre chemin.

Faites un peu de ménage dans votre vie, libérez vous des choses qui seraient un frein au changement désiré, même si cela consiste parfois à s’éloigner de certaines personnes temporairement ou définitivement. Certains ont la fâcheuse tendance à abuser de la critique destructrice, vous faire douter de vos compétences ou des possibilités de réussite de vos projets, ils vous empêchent de vous réaliser. C’est leur regard sur la vie, pas le vôtre, n’en tenez pas compte, sauf si c’est l’expert comptable que vous avez consulté et qui vous explique de manière constructive, avec toutes les informations en sa possession, que votre projet n’est pas viable. Dans ce cas, mieux vaut étudier la chose que de foncer tête baissée dans un projet qui ne tient pas la route et doit avant tout être revu et corrigé.

Si vous n’êtes pas capable de relativiser, de ne pas tenir compte de leurs avis et de leur faire comprendre qu’au final vous seul déciderez de votre avenir, il vaut probablement mieux les tenir à l’écart de vos changements.

La recette du changement

La seule et unique manière de changer de vie est de changer sa vision, d’affronter ses peurs en changeant ses habitudes et en sortant de sa zone de confort.

Changement de vie ou pas, prenez soin de vous

Mabelle

Vous êtes un phenix

Bonjour, j’espère que vous allez merveilleusement bien en ce beau jour de printemps.

Je vous partage aujourd’hui un article de Jean-Marc Dupuis que j’ai apprécié recevoir il y a quelques jours en étant abonnée à La Lettre Santé Nature Innovation, qui est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).

Depuis fort longtemps, les hommes ont eu cette intuition qu’il fallait parfois « mourir » pour passer à une « autre vie ».

Ceux d’entre nous qui ont été confrontés à la maladie connaissent cette impression. La nécessité de toucher le fond de la souffrance pour remonter à la surface.

On « revient à la vie », mais ce n’est plus la même vie. On est transformé. On ne voit plus les choses de la même façon. L’épreuve vous a rendu plus sage.

Les Égyptiens, bien avant les Chrétiens, connaissaient un étrange animal qui avait cette capacité, plus qu’aucun autre, à mourir, puis renaître : le phénix.

Le phénix était, disait-on, une sorte d’aigle, mais de taille considérable.

Son plumage n’était pas brun mais « rouge, bleu et d’or éclatant, et son aspect était splendide », dit l’Encyclopaedia Universalis.

Son bec et ses serres étaient d’or pur.

Il n’existait qu’un seul phénix à la fois. Il vivait mille ans. Mais vers la fin de sa vie, il perdait sa vigueur. Son plumage ternissait. Sentant sa fin approcher, il construisait un nid de branches aromatiques et d’encens, y mettait le feu, et se consumait dans les flammes.

Mais dans les cendres chaudes naissait… un oisillon, prêt à devenir à son tour un beau et grand phénix !

Ses larmes guérissent n’importe quelle blessure

Le phénix, aussi appelé oiseau de feu, oiseau soleil, ou encore oiseau-tonnerre chez les Indiens, est symbole d’immortalité :

•             Une goutte de son sang donne l’immortalité à celui qui la boit

•             Ses larmes guérissent n’importe quelle blessure ou maladie

•             Son chant donne du courage à l’homme au cœur pur et de la crainte à l’homme au cœur impur.

S’agit-il d’une simple légende destinée à amuser les enfants ? Non, car le phénix… c’est vous !

Hé oui, si depuis des millénaires, les hommes se transmettent l’histoire si étrange du phénix, qui paraît n’avoir aucun sens, c’est parce que la vie de cet animal merveilleux correspond à la vie des hommes.

Dans nos vies, en effet, nous sommes confrontés à des épreuves qui nous font vaciller et nous donnent l’impression que notre fin est proche.

« Je suis fichue», me disait il y a quelques jours une merveilleuse jeune fille de dix-sept ans, pleine de charme et de talent, mais qui se trouvait confrontée pour la première fois de sa vie à une épreuve douloureuse.

Cette jeune fille, qui a la vie devant elle, était persuadée de ce qu’elle disait.

Mais moi qui ai quelques dizaines d’années de plus, j’ai souri de tendresse, intérieurement.

Comme le phénix qui approche de la fin de sa vie, cette jeune fille avait besoin de « mourir » symboliquement, c’est-à-dire de laisser derrière elle la petite fille innocente qu’elle avait été, pour entrer dans sa nouvelle peau de femme.

Ce passage est douloureux, inquiétant. Mais passer par cette épreuve est la seule voie pour devenir la nouvelle personne qu’elle est déjà.

Grâce aux épreuves, obtenez les dons du phénix

Nous-mêmes, à chaque étape de notre vie, nous sommes appelés à nous confronter à nos limites. Parfois, le combat est extrême, et nous ne sommes pas sûrs de nous en sortir.

Notre espoir, notre plus haute ambition : sortir de l’épreuve par le haut, en prenant notre envol… comme le phénix.

Si nous y parvenons (ce qui n’arrive pas toujours), alors nous ressortons de l’épreuve grandis.

Nous entrons dans une vie plus belle. Comme le phénix, nous acquérons des dons supplémentaires.

Nous trouvons plus facilement les mots pour nous encourager nous-mêmes (et les autres) à aller dans la bonne direction, et éviter de faire le mal. C’est la signification du chant du phénix qui « donne du courage à l’homme au cœur pur et de la crainte à l’homme au cœur impur », indiqué plus haut.

Nous pouvons mieux contribuer à guérir les blessures « par nos larmes », voire par notre sang, que nous hésitons moins à offrir, comme le phénix, pour aider les personnes qui nous sont chères.

Prenez soin de vous

Mabelle

Parce que je le vaux bien

Bonjour, comment ça va ?

Même moi qui ne regarde plus la télévision depuis bien longtemps, je la connais, donc vous connaissez forcément cette pub de l’Oréal n’est-ce pas ? Elle termine toujours par « parce que je le vaux bien ! ». J’adore cette phrase !

J’ai encore rencontré hier, et je rencontre souvent tellement de personnes qui pensent qu’elles ne le valent pas. Oui elles pensent valoir bien moins qu’elles valent en réalité, voire purement et simplement n’avoir aucune valeur.

Ce sont pourtant des personnes talentueuses, courageuses, mais qui ont si peu d’estime de leurs qualités, et d’elles mêmes qu’elles sont convaincues ne pas avoir droit à un tas de choses dans la vie. Quel dommage, pour elles, et pour les autres qu’elles privent de leurs compétences par la même occasion.

En effet, lorsque vous avez à votre disposition un talent, un service ou un produit qui peut apporter quelque chose à d’autres, c’est réellement dommage de ne pas leur faire savoir.

Faites vous partie de ces personnes ?

Etes vous un artiste, savez vous réaliser de jolies choses que vous cachez au fond de votre grenier ? Ecrivez vous de magnifiques phrases enfermées dans un vieux cahier ?
Connaissez des choses géniales que tant de monde demande à savoir mais que vous taisez parce que vous trouvez que cela n’a aucune valeur, que vous n’avez aucune valeur ?

Stop, arrêtez ça tout de suite. Vous êtes quelqu’un d’inestimable sur cette terre, et vous pouvez être une contribution pour les autres en étant qui vous êtes. Vous êtes quelqu’un d’unique, et cela fait votre richesse. Vous le valez bien, bien plus que vous pouvez l’imaginer.

Vous savez tapisser, repasser, tondre une pelouse, planter un clou, lire une histoire à un enfant, recoudre un bouton, écouter la tristesse d’une amie, rédiger une page sans faire de fautes, courir une demi heure deux fois par semaine, vous rendre au bon endroit sans vous perdre et sans l’aide d’un GPS ou faire une tarte tatin ?

Croyez moi, bien peu de monde sait faire ce que vous savez faire.  Je vous avoue sans la moindre honte que je serais notamment bien incapable de faire une tarte tatin et que si vous en êtes capable je vous admire réellement.

En fait, vous faites cela avec une telle facilité que vous trouvez que c’est « normal » et vous n’y accordez aucune valeur. Mais cela est une erreur car très peu de personnes sauraient en faire autant. Ce que vous faites, même ces choses qui vous paraissent insignifiantes  ont beaucoup de valeur pour d’autres. Et, vous aussi vous avez de la valeur. Il n’est pas nécessaire d’être astronaute ou funambule de parler 12 langues, ou d’avoir un don peu courant pour avoir de la valeur. Vous êtes vous, unique, et vous avez énormément de valeur.

Et si vous décidiez maintenant de le reconnaître, et de faire une différence aujourd’hui ?

Mabelle

L’amour de soi

Bonjour,

Comment allez vous ? Et comment vous aimez vous ?

Etrange question n’est ce pas ? Et pourtant, l’amour de soi est tellement important !

Je vous partage ce matin un extrait de la Maîtrise de l’Amour, un livre à lire : La maîtrise de l’amour

Aujourd’hui, je m’accepte tel que je suis, sans me juger.

J’accepte mon esprit tel qu’il est, avec toutes mes émotions, tous mes espoirs et mes rêves, ma personnalité, ma façon d’être unique.

J’accepte mon corps tel qu’il est, dans toute sa beauté et sa perfection.

Que l’amour que j’ai envers moi-même soit si fort que jamais plus je ne me rejette, ni ne sabote mon bonheur, ma liberté et mon amour.

Désormais, que chacune de mes actions, de mes réactions, de mes pensées et de mes émotions soit fondée sur l’amour.

J’accrois mon amour pour moi-même, jusqu’’à ce que tout le rêve de ma vie soit transformé et que la peur et les drames cèdent la place à l’amour et la joie.

Que la puissance de mon amour pour moi soit assez forte pour briser tous les mensonges qu’on m’a programmé à croire, tous ceux qui m’ont fait croire que je ne suis pas à la hauteur, pas assez fort(e), pas assez intelligent(e), et que je ne m’en sortirai pas.

Que la puissance de mon amour pour moi soit si forte que je n’aie plus besoin de vivre ma vie en accord avec l’opinion d’autrui.

J’ai une confiance totale en ma capacité à effectuer les choix que je dois faire.

Paré de mon amour pour moi je n’ai plus peur de faire face à quelque responsabilité que ce soit dans ma vie, ni à quelque problème dont je trouve la solution quand il se présente.

Quoique je veuille accomplir, puissé-je le faire avec la puissance de mon amour pour moi-même.

A partir d’aujourd’hui, je m’aime tellement moi-même que je ne fais plus rien contre moi.

Je peux vivre ma vie en étant moi-même et non en prétendant être quelqu’un d’autre dans le but de plaire à autrui.

Je n’ai plus besoin que les autres me disent du bien de moi, car je sais qui je suis.

Grâce à mon amour pour moi, je prends désormais plaisir à l’image que me renvoie le miroir de moi-même. Qu’un sourire illumine mon visage et qu’il accroisse ma beauté intérieure et extérieure.

Je ressens un tel amour pour moi que ma propre présence m’est toujours un plaisir.

Je m’aime sans jugement car lorsque je me juge, il en résulte des reproches et de la culpabilité puis le besoin de me punir, de sorte que je perds de vue mon amour.

Je fortifie ma volonté de me pardonner en cet instant.

Je nettoie mon esprit de tout poison émotionnel et de tout jugement afin de vivre dans la paix et l’amour.

Que mon amour pour moi-même soit la force qui change le rêve de ma vie !

Armé de ce nouveau pouvoir dans mon cœur, le pouvoir de l’amour de soi, je transforme chacune de mes relations à commencer par celles que j’ai avec moi-même.

Je me libère de tout conflit avec autrui.

Je suis heureux de passer du temps avec ceux qui me sont chers et je leur pardonne toute injustice encore ressentie en moi.

Je m’aime tellement que je peux pardonner quiconque m’a blessé dans mon existence.

J’ai le courage d’aimer ma famille et mes amis sans conditions et de modifier mes relations de la façon la plus positive et la plus empreinte d’amour.

Je crée de nouveaux canaux de communication dans mes relations, de manière à ce qu’il n’y ait plus de guerre de pouvoir, ni de perdant ou de gagnant.

Je peux travailler en équipe, pour l’amour, pour la joie et pour l’harmonie.

Mes relations avec ma famille et mes amis sont fondées sur le respect et la joie, afin de ne plus ressentir le besoin de leur dire comment penser ou se comporter.

Mes relations romantiques sont les plus merveilleuses.

La joie m’envahit chaque fois que je partage mon amour avec mon partenaire.

J’accepte les autres tels qu’ils sont, sans jugement, car lorsque je les rejette, je me rejette moi-même. Et quand je me rejette, on me rejette.

Aujourd’hui, je prends un nouveau départ.

Je recommence ma vie en ce jour avec la puissance de l’amour de soi.

J’apprécie ma vie, j’apprécie mes relations, j’explore la vie, je prends des risques, je suis vivant (e), je ne vis plus dans la crainte de l’amour.

J’ouvre mon cœur à l’amour qui est mon droit de naissance.

Je deviens Maître de la Gratitude, de la Générosité et de l’Amour afin de pouvoir jouir de toutes les créations à tout jamais.

Extrait de : La maîtrise de l’amour  par Don Miguel Ruiz

 

Et pour vous aider sur le chemin de l’amour de vous même, quelques petites affirmations de Louise L. Hay :

Au plus profond de mon Être se trouve un puits infini d’amour.
Je laisse désormais cet Amour affleurer à la surface. Il remplit mon Coeur, mon Corps, mon Esprit, ma Conscience, mon Être même et rayonne de moi dans toutes les directions pour me revenir démultiplié.

Plus je donne et utilise mon Amour, plus j’en ai à offrir, mes ressources sont inépuisables. Du fait que j’exprime mon Amour, je me sens bien. C’est une expression de ma Joie Intérieure.

Je m’aime : Par conséquent, je me trouve un domicile confortable qui satisfait mes besoins et est agréable à vivre. J’en remplis chacune des pièces d’une vibration d’Amour, de manière que tous ceux qui y entrent, moi y compris, ressentent cet Amour et soient nourris par lui.

Je m’aime : par conséquent, j’ai un emploi que j’aime vraiment, ou je peux m’exprimer au travers de mes talents créatifs et de mes compétences, ou je travaille avec et pour des gens que j’aime et qui m’aiment et ou je touche un bon salaire.

Je m’aime : par conséquent, je pense et me comporte avec Amour envers tous les gens, car je sais que ce que j’émets me revient démultiplié. Je n’attire à moi que des gens plein d’Amour, car ils sont le miroir de ce que je suis.

Je m’aime : par conséquent, je me pardonne mon passé et me libère de toutes expériences antérieures et ainsi je suis libre.

Je m’aime : par conséquent, je suis totalement dans l’instant présent, chaque moment est agréable et je sais que mon futur sera lumineux, joyeux et sûr.

Et il en est ainsi.

Prenez soin de vous, aimez vous

Mabelle