Archives de catégorie : Se soigner autrement

Mycose des ongles, soin naturel

Bonjour, je vous espère en pleine forme.

Je vous partage une petite recette qui m’avait été demandée hier par une amie. J’ai pensé qu’elle pourrait intéreser certains d’entre vous.

Les mycoses des ongles sont des infections très fréquentes, dues à des champignons microscopiques. Elles se manifestent le plus souvent par une coloration blanche ou jaune, partielle ou totale de l’ongle qui peut être épaissi ou décollé. Le traitement est toujours long et repose sur les applications d’un antimycosique local complété dans certains cas par un antifongique oral. Pourquoi ne pas essayer un traitement plus naturel et souvent plus rapide que les traitements proposés en pharmacie.

Votre mycose des ongles disparaîtra rapidement grâce à cette recette naturelle. Assurez-vous de la conserver soigneusement .

Commencez par prendre des clous de girofle et mettez-les dans un mixeur pour obtenir de la poudre de clou de girofle. Le clou de girofle traite les infections cutanées causées par des champignons présents dans les ongles.

Mettez une cuillère à soupe de poudre de clou de girofle dans une casserole et ajoutez 6 cuillères à soupe d’huile d’olive. L’huile d’olive aide à faire pousser des ongles sains et à les renforcer.

Faites chauffer le mélange à feu doux pendant 5 minutes et conservez-le dans un petit pot.

Appliquez ce mélange avec un coton-tige sur vos ongles et laissez agir 30 minutes. Rincez ensuite à l’eau tiède et séchez bien vos ongles.

Appliquez cette recette sur vos ongles deux fois par jour jusqu’à disparition complète du champignon.

Prenez soin de vous

Mabelle

Couleurs et énergies

Bonjour, je vous espère en pleine forme ce matin.

Petit partage sur la signification de la couleur de vos vêtements

Les couleurs sont des énergies, des mouvements vibratoires, qui agissent au même titre que le son ou la musique. Chaque couleur correspond à une vibration ayant sa propre longueur d’onde et chacune a une action différente. Les couleurs se répercutent donc au niveau physique (elles agissent sur les organes), et également psychique et émotionnel.

La preuve en est avec les expressions du quotidien qui utilisent des couleurs pour décrire une émotion : rire jaune, broyer du noir, voir rouge, être vert de rage, voir la vie en rose, avoir une peur bleue, le vert de l’espoir …

D’où l’importance des couleurs des pièces dans lesquelles nous vivons, nous travaillons, nous dormons, car elles influencent notre état. Il en va de même pour celles des vêtements qui ont des conséquences pour la personne qui les porte comme pour son entourage en présence. Les couleurs des vêtements jouent ainsi un rôle dans la fameuse première impression lorsque l’on rencontre quelqu’un.

Il n’y a pas besoin de voir les couleurs en réel pour qu’elles aient un effet car elles passent par les corps subtils (l’aura) et non par la perception visuelle.

Les couleurs que nous choisissons dans notre quotidien, le plus souvent par goût et non par conscience de leur impact, reflète bien souvent l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons. En utilisant les couleurs selon leurs effets et leurs symboliques, il est possible de stimuler sa créativité, de se rebooster, de se donner de l’entrain, de la joie…

La chromothérapie

La chromothérapie est une technique d’harmonisation de l’être grâce aux couleurs. Elle vise à optimiser le bien-être ou à aider à la guérison des maladies en stimulant les capacités d’auto-guérison du corps (la fameuse force vitale). Les séances de chromothérapie reposent sur l’utilisation de filtres de couleur que l’on fixe sur une lampe halogène pour la projeter sur la personne.

Les rayonnements lumineux colorisés ne sont pas la seule forme d’utilisation de la couleur, ont aussi un impact :

★ Les vêtements

★ Les draps

★ Les pierres et minéraux (lithothérapie)

★ L’alimentation (les couleurs des fruits et légumes)

★ Les peintures et décoration des pièces

★ Les visualisations

Et il est tout a fait envisageable et recommandé d’associer différents moyens pour potentialiser l’action de la couleur.

La symbolique et les effets des couleurs.

Rouge

Couleur de l’énergie, du dynamisme, de la libido, de la passion,de la confiance, de l’ancrage (chakra racine), du feu. Mais aussi de la colère, du sang, de l’égoïsme = attention aux excès d’utilisation du rouge.

Effets : réchauffe (apporte du yang), recharge en énergie, dynamise, remet les pieds sur terre, stimule la sexualité.

Sur la santé : soulage les états inflammatoires, accélère la cicatrisation, stimule la circulation sanguine.

Sur le psychisme : apaise les états dépressifs, les peurs et les angoisses.

Rose

Couleur de la tendresse, de l’affection, de l’amour inconditionnel. Le désir du rouge est adouci par la profondeur des sentiments.

Mais aussi l’hypersensibilité = attention aux excès de rose.

Effets : booste la motivation, apaise la colère, favorise la douceur, la patience, la gentillesse.

Sur la santé : apaise les troubles cardiaques.

Sur le psychisme : stabilise l’équilibre nerveux végétatif, améliore la relaxation.

Orange

Couleur de la joie, l’enthousiasme, la liberté, l’ouverture aux autres, la sociabilité, le positivisme, le bonheur.

Mais aussi la dépendance affective, la paresse, le refus de la solitude, la superficialité, l’orgueil = attention aux excès de couleur orange.

Effets : donne de l’optimisme, améliore la sociabilité, favorise la créativité et l’imagination, aide à tisser des liens sociaux.

Sur la santé : diminue les troubles digestifs, améliore les états de fatigue, anti-spasmodique, stimule la thyroïde et le coeur, antispasmodique. Préconisé en cas de douleurs articulaires et arthritiques, asthme et allergies.

Sur le psychisme : combat les états dépressifs, améliore le moral.

Jaune

Couleur du bonheur, du soleil, du mental, de la sagesse, de l’analyse, du discernement, des idées.

Mais aussi des idées confuses et désordonnées, des disputes = attention aux excès de jaune.

Effets : met les idées au clair, améliore la compréhension des réactions face aux situations, la gestion des émotions.

Sur la santé : détoxifie le foie, améliore la digestion, énergise, réchauffe.

Sur le psychisme : dynamise le mental, favorise la concentration et la perspicacité, la clarté et la vivacité d’esprit. Fortifie le système nerveux, l’activité cérébrale.

Couleur à éviter en cas de migraines, insomnies, nervosisme.

Vert

Couleur de l’équilibre, l’harmonie, la stabilité, l’espoir, la nature, la santé (pharmacie), l’abondance, l’adaptation.

Mais aussi possessivité, contrôle, matérialisme, envie = attention à l’excès de vert.

Effets : grand pouvoir de guérison physique et psychique. Equilibrante. Favorise l’empathie, le partage, l’amour inconditionnel.

Sur la santé : détoxifie le foie.

Sur le psychisme : relaxant, apaisant, régule les instabilités émotionnelles, aide en cas de stress, d’insomnie, de nervosité.

Couleur à éviter pour les personnes sujettes à la passivité, les malades du cancer.

Turquoise

Couleur de l’apaisement mental, du calme, la confiance en soi, les eaux paradisiaques.

Mais aussi sentiment de supériorité, excès de confiance en soi = attention au excès du turquoise.

Effets : aide à trouver le calme, améliore la communication, dope la créativité.

Sur la santé : stimule l’immunité, donne un regain d’énergie, détend le physique.

Sur le psychisme : équilibre les émotions, détend le psychisme.

Bleu

Couleur du calme, du ciel, de la paix, de la sérénité, du repos, de l’espace incommensurable, de la fidélité, de la tranquillité.

Mais aussi l’isolement, le refus de changer = attention aux excès de bleu.

Effets : rafraîchit (apporte du yin), améliore la communication, stimule la créativité, participe à la relaxation.

Sur la santé : soulage les maux de tête, aide à diminuer la cellulite, la fièvre, antispasmodique.

Sur le psychisme : procure le calme intérieur, favorise le dévouement, améliore le sommeil (idéal dans la chambre).

Couleur à éviter en cas de tristesse, déprime ou d’angoisse face au changement.

Indigo

Couleur de l’intuition, de l’inconscient, de la profondeur, du cosmos.

Mais aussi isolement, sentiment de supériorité = attention aux excès d’indigo.

Effets : procure de l’assurance, de la confiance en soi, idéal pour les personnes réservées, timides, vulnérables. Développe l’intuition.

Sur la santé : apaise les tensions musculaires, les maux de tête et douleurs dentaires, propriétés anesthésiantes,

Sur le psychisme : stimule les facultés, aide à trouver le sommeil, apaise.

A éviter dans les états dépressifs et de grande passivité, et en cas de manque d’ancrage.

Violet

Couleur puissante, dernière couleur du spectre visible. Couleur de la sagesse, de la force d’âme, de la spiritualité (couleur du chakra couronne), de la guérison, du passage symbolique entre la vie et la mort.

Mais aussi peut générer un sentiment de supériorité = attention aux excès de violet.

Effets : favorise l’inspiration, la relaxation,

Sur la santé : aide à la respiration, soulage les indigestions, soutient la rate, détoxifie le foie.

Sur le psychisme : éclaire l’esprit, aide à trouver un sommeil récupérateur, contribue à la connexion aux guides spirituels.

Blanc (même si le blanc et le noir ne sont pas des couleurs)

Couleur de la pureté, de la fidélité , de la clarté, de la transparence.

Mais peut amener à être invisible aux yeux des autres si porté en excès.

Le blanc englobe toutes les couleurs du spectre de la lumière.

Sur la santé : nettoyage du corps, favorise la guérison.

Sur le psychisme : aide à clarifier le mental, laisse transparaître les émotions .

Noir

Le noir n’est pas une couleur utilisée en chromothérapie car elle n’émet pas de rayonnement. C’est une couleur qui absorbe la lumière ainsi que les énergies. Au niveau symbolique, c’est la couleur du deuil, du néant, du pouvoir, du changement, de l’obscurité, de la fin d’un cycle et du début d’un nouveau.

En excès elle peut favoriser les sentiments de mal-être et états dépressifs.

Effets : favorise la protection, l’isolement, met en lumière la personne (quand le vêtement est noir), recentre, évite les pertes d’énergies. Donne une sensation de force intérieure, témoigne d’un amour de la simplicité. Recadre en cas d’optimisme débordant. Fatigue l’entourage. Cache les émotions. Inhibe la créativité et la motivation. Favorise l’organisation, la méthode.

Cette couleur est à proscrire dans les professions de soins, notamment les massages, les soins énergétiques.

Elle est déconseillée pour les enfants. Ok pour les adultes équilibrés sur tous les plans mais il faut tenir compte des effets sur l’entourage.

Prenez soin de vous, utilisez les couleurs judicieusement pour votre bien-être.

Mabelle

J’étais accro au chocolat

Bonjour, je vous souhaite en pleine forme en ce début de week-end.

J’aimerais vous poser une question personnelle : Quand vous mangez, qui nourrissez-vous ?

Nourrissez-vous votre corps … ou vos émotions ?

Si je vous pose cette question, c’est parce que j’avais un problème avec ma façon de me nourrir. Et c’est peut-être aussi votre cas.

J’avais une alimentation saine : légumes bio du jardin, plats maison, j’évitais gluten et produits laitiers, jamais d’alcool, de café ou de sodas.

Mais mon problème ne venait pas des repas. C’était entre les repas.

Tout a commencé au décès de mon petit-fils. Je n’arrivais plus à manger, tout me restait coincé dans la gorge comme ce décès brutal de mon petit-bout me restait dans la gorge, impossible à avaler.

Après quelques semaines, la seule chose que j’arrivais à avaler, c’était un peu de douceur apportée par le morceau de chocolat que je mettais en bouche et laissait fondre lentement. Le morceau qui est devenu la tablette entière, voire bien plus encore. Et pas du chocolat à 90% qui aurait au moins eu le mérite de m’apporter du magnésium, non, je n’ai jamais aimé ce chocolat amer. Du chocolat au lait bien plus mauvais pour la santé.

Lorsque j’ai tenté de me nourrir correctement, je n’arrivais plus à me passer de ce chocolat, il fallait me rendre à l’évidence, j’étais addict comme certains le sont à la cigarette ou à la cocaïne. Peut-être cela peut-il faire sourire certains qui se disent que ça n’est pas si grave, que ça n’est jamais que du chocolat. Pourtant le sucre est un véritable poison et je voulais vraiment arrêter sans y parvenir.

J’ai d’abord tenté de le faire seule en utilisant l’EFT, l’AIT, la sophrologie sans succès. J’ai fini par m’adresser à une thérapeute avec qui j’ai fait de l’hypnose et je suis rentrée chez moi avec des complexes de fleurs de Bach que je prenais religieusement.

Aucun résultat, impossible de me passer de chocolat plus d’une demi-journée. Je ne pouvais pas m’empêcher de manger du chocolat, même si j’en étais écoeurée, j’en prenais quand même.

Sans m’en rendre compte, au début le carré de chocolat étant une béquille pour gérer mes émotions, j’étais devenu accro au chocolat, complètement sous son emprise. Je savais parfaitement que j’étais en train de détruire mon corps, mais j’étais dans l’impossibilité d’arrêter malgré toute la volonté que j’y mettais. Le chocolat était devenu, bien malgré moi, une véritable obsession quotidienne, même les jours où aucune émotion particulière ne venait perturber ma journée. Il ne s’agissait plus de calmer une émotion désagréable par un peu de douceur, mais de prendre ma « dose » comme tous les drogués.

Après avoir mangé la tablette entière, je culpabilisais de ne pas avoir réussi à résister. Je me reprochais de manquer de volonté … mais j’ai compris que l’arrêt du chocolat ne dépendait pas de ma volonté.

J’ai compris que mon habitude de manger chaque jour du chocolat avait créé un mauvais chemin neuronal et que le seul moyen de sortir de là était de supprimer ce chemin et d’en créer un nouveau. Pour ça je me suis servie de la neuroplasticité neuronale et, le troisième jour j’ai mangé un seul morceau de chocolat et non la tablette entière. Le 4ème jour, je n’ai pas mangé de chocolat. Aujourd’hui me voici 5 mois plus tard et je n’ai jamais plus mangé de chocolat, ça ne me tente pas, je n’en ai pas la moindre envie.

Cette neuroplasticité peut être utilisée de manière efficace contre toutes les addictions. Cela est-il toujours aussi rapide que dans mon cas, non, pas forcément. Nous sommes tous différents, nos corps réagissent différemment, mais nous avons tous des neurones et des habitudes ancrées qu’il est possible de modifier grâce à la technologie que j’ai utilisée.

Cette technologie permet également d’être plus en paix, en joie, de retrouver le sommeil, de retrouver un système immunitaire ou digestif optimaux, d’augmenter de 20% le métabolisme de brûlage des calories durant le sommeil, et pour les hommes de retrouver la puissance sexuelle de leur jeunesse. Cela sans le moindre produit, sans rien avaler, sans effet secondaire possible.

Vous souhaitez plus d’infos ? Contactez moi en privé et je répondrai avec plaisir à toutes vos questions.

Prenez soin de vous

Mabelle

Eliminer les toxines lors d’un régime

Bonjour, je vous espère en très grande forme.

Éliminer vos toxines avant ou pendant un régime est fondamental.

Les cellules graisseuses composant le tissu adipeux sont de véritables sacs-poubelles à toxines.

Le corps est bien fait, pour ne pas laisser ces toxines dans la circulation sanguine, dans un premier temps il les dilue dans le milieu extracellulaire, donc on assiste au phénomène de rétention hydrique.

Ensuite il les stocke dans les cellules graisseuses pour éviter un taux de toxicité sanguin trop élevé.

Dans la gestion du surpoids, nettoyer et détoxifier les cellules est donc important, pour éviter de recréer du tissu graisseux destiné à stocker les toxines.

Les cellules graisseuses sont de véritables sacs-poubelles à toxines.

Le meilleur moyen de nettoyer profondément vos cellules est de supplémenter celles-ci en molécules de signalisation redox.

Avec la boisson, un nettoyage cellulaire complet, une véritable détox qui élimine les toxines en profondeur.

Nos cellules fonctionnent à des niveaux optimaux, les nutriments mieux absorbés et les déchets éliminés de manière optimale.

On ne se nettoie jamais à la base et c’est ce qu’ASEA (http://vd55.com/75k)nous propose. Un simple geste quotidien permet de découvrir les vertus d’une santé et d’un bien-être véritable.

Prenez soin de vous

Mabelle

La minéralisation des os

Bonjour, je vous espère en forme.

La minéralisation de nos os ne se résume pas à la quantité de calcium que nous consommons.

Notre capacité à déplacer ce calcium du sang vers les cellules et à le fixer sur la trame osseuse dépend de nombreux facteurs, dont l’équilibre acido-basique, témoin de la régulation par notre organisme du pH sanguin.

Ce pH reste rigoureusement compris entre 7,38 et 7,42. Cette étonnante stabilité contraste avec les multiples phénomènes vitaux qui tendent à acidifier le sang, tels que l’activité musculaire, la respiration, les désordres digestifs, les déséquilibres alimentaires, le stress, l’âge, l’altération du fonctionnement des reins …

Et cette homéostasie du pH est pilotée par les molécules de signalisation Redox ! http://vd55.com/75k

Lorsque les molécules de signalisation Redox sont insuffisantes dans les cellules de notre organisme, elles n’arrivent plus à maintenir ce pH sanguin à l’état d’équilibre et se mettent à puiser dans les cellules osseuses les minéraux alcalinisants, tels que le calcium, le magnésium et le potassium.

Le rôle de l’os dans le maintien du pH plasmatique est complexe. Il agit comme un réservoir de substances alcalines susceptibles d’être libérées en cas de déséquilibre de la balance acido-basique.

Bien souvent les personnes confrontées à l’ostéoporose imaginent qu’en agissant de manière extérieure sans soigner la cause, elles auront des améliorations.

Autrement dit en se supplémentant simplement en calcium elles espèrent pallier à l’ostéoporose…

En vérité il n’en est rien et cela est mis en évidence en médecine de ville et diététique thérapeutique, la supplémentation en calcium à elle seule ne peut pas atténuer le phénomène d’ostéoporose. Il faut penser à la carence en vitamine D et au déséquilibre Redox.

La multiplicité et la durée des circonstances acidifiantes au cours de la vie, dont les habitudes alimentaires modernes, peut conduire à un phénomène de spoliation du squelette au profit du plasma pour réguler la balance acido-basique : les personnes ostéoporotiques ont généralement un bilan calcique sanguin normal voir peut diminué ainsi qu’une carence en vitamine D !

Et surtout elles ont un déséquilibre Redox.

Les personnes remontant leur potentiel redox assistent à une recalcification osseuse assez surprenante car les cellules ne puisent plus dans les réserves calciques, due à la régulation du pH.

Les témoignages des patients eux-mêmes affluent en ce sens !

Ce qui est remarquable et étonnant, c’est que les personnes consommant les molécules de signalisation redox et ayant un pH acide ressentent généralement le goût du chlore.

À mesure qu’elles remontent leur potentiel Redox, le pH se régule et ce goût tend à devenir très neutre et agréable, voire légèrement salé !

L ‘ arthrite rhumatoïde se produit lorsque le système IMMUNITAIRE attaque par erreur les articulations. Le corps crée des INFLAMMATION pour lutter contre les bactéries et les virus mais envoie par erreur l’inflammation aux articulations, causant la douleur et le gonflement. L ‘ inflammation sur une longue période peut entraîner des dommages articulaires

Prenez soin de vous

Mabelle

Asea est-il de l’eau salée ?

Bonjour, je vous espère en pleine forme.

Cela fait maintenant un peu plus de 6 ans que je prends quotidiennement des molécules de signalisation Redox Asea et ma vie a tellement changé depuis lors.

Régulièrement je reçois des commentaires disant que c’est cher pour de l’eau salée. Qu’est-ce que cela signifie ? Que ces personnes n’ont rien compris. Mais pour comprendre, encore faut-il en avoir envie et la plupart aiment dénigrer les choses sans même vouloir comprendre de quoi il s’agit.

Après avoir vu ce petit dessin animé explicatif, j’ai droit à des commentaires sur le fait qu’il s’agit d’eau salée et ceux veulent continuer à le croire le peuvent sans aucun souci pour moi. Personnellement je sais que c’est faux.

D’autres personnes que moi ont ce retour de contestataires qui ne sont pas capables de comprendre que des molécules séparées et réassemblées ne forment plus de l’eau et du sel mais des molécules Redox. Une américaine a eu l’idée de faire une vidéo dans laquelle elle teste de l’eau, de l’eau salée et la boisson Asea avec un réactif pour faire apparaître les molécules de signalisation. Les choses sont claires, seul Asea contient du Redox.

Mais bien sûr les détracteurs peuvent continuer à dire l’inverse si ça leur plaît. Et certains peuvent continuer aussi à m’envoyer des messages négatifs, ça n’a pas la moindre importance à mes yeux. J’informe pour qui veut prendre l’info, s’y intéresse qui a compris l’importance de la communication cellulaire, l’achète celui qui veut plus de bien-être, un corps en meilleure forme, l’ignore celui à qui cela convient mieux.

Personnellement je sais ce que cela m’apporte au quotidien, je sais que je me sens bien mieux aujourd’hui qu’il y a 20 ou 30 ans. Et pour ceux qui me demandent pourquoi je continue si je vais bien, la réponse est très simple : je suis parfaitement consciente de ce qui se passe, des plans pour diminuer la population mondiale, je sais à quel point tout est intoxiqué et aussi que je peux difficilement éviter certaines choses (même le bio n’est plus bio, même les légumes de mon jardin sont arrosés par des pluies toxiques, même l’air que je respire est chargé d’aluminium et autres produits tout aussi mauvais pour mon corps). Aussi je préfère me détoxiquer au quotidien que d’attendre d’être aussi mal que je l’étais en 2016. https://www.youtube.com/watch?v=uB9SQF-1h34

C’est à chacun d’entre nous de se responsabiliser et de prendre soin de sa santé car personne d’autre ne le fera pour nous, et certainement pas les médecins et pharmaciens lobotomisés lors de leurs études dans des universités subsidiées par les laboratoires pharma.

Prenez soin de vous

Mabelle

Quelle eau boire ?

Bonjour, vous allez bien ?

Boire une bonne eau ce n’est pas si simple mais c’est très important car nous sommes composés en grande partie d’eau.

L'eau pure, la pureté de l'eau et les solutions écologiques sans plastique !

Qu’est-ce qu’une bonne eau ?

Est-ce-qu’on boit une bonne eau quand on boit de l’eau du robinet ?

Réglementaire ne veut pas dire sanitaire. L’eau est réglementaire selon des normes officielles, elle est réglementairement potable mais malgré cela l’eau de ville n’est pas « bonne à boire »

En effet, les normes de l’eau de ville ont changé énormément au fil des décennies car les collectivités n’arrivaient plus à les atteindre

Depuis pas mal d’années les doses de chlore sont triplées (voire plus !) dans le cadre de la prévention anti-terroriste. Le problème du chlore c’est qu’on l’absorbe très bien par la peau quand on prend son bain, sa douche. C’est un biocide et un oxydant. Cela attaque le système immunitaire. (on pense aux bébés qui ont la peau très poreuse et sont baignés quotidiennement dans cette eau chlorée)

Il y a le problème des résidus médicamenteux, dont énormément de perturbateurs endocriniens. (Enjeux écologiques et sanitaires).

Ainsi que le problème des nitrates dont les normes maximales changent en permanence, à la hausse. C’est un bon indicateur de la présence de résidus de pesticides dans l’eau.

Problème d’ozone aussi en grande quantité.

Au final, le problème de l’effet cocktail de tout ça. Même si les produits chimiques sont en quantité réglementaire, quid de l’effet croisé ?

Le mythe des minéraux dans l’eau.

Que ce soit dans l’eau du robinet ou dans l’eau minérale en bouteille les minéraux sont sous leur forme inorganique donc inassimilables ce qui fait surfonctionner les reins. On encrasse notre organisme et on le fatigue.

Comparaison eau du robinet / eau de pluie à peine filtrée pour enlever les limons :

💧 l’eau de pluie brute : 2 à 7 mg de nitrate, 2 substances pesticides détectables (pollution atmosphérique) elle a une petite charge minérale. Il n’est pas recommandé de boire l’eau de pluie sans la filtrer avant stockage et une deuxième fois avant consommation.

💧 l’eau du robinet : jusqu’ à 50 mg de nitrates et jusqu’à 45 substances pesticides.

❓Alors quelle eau boire ?

👉Boire de l’eau très faiblement minéralisée

👉 L’eau est intéressante pour ce qu’elle EMporte, pas pour ce qu’elle Apporte

⚠️ Ne pas boire de l’eau déminéralisée pour autant, il faut conserver un peu de minéraux dans l’eau de boisson

🚰 Eau du robinet filtrée

👉 Au minimum : filtrer son eau du robinet avec cartouches à charbon actif et déchlorer son eau sanitaire (pour la douche surtout)

🌧️ Eau de pluie : attention au stockage !

Quelle eau boire ? - Guide d'achat - UFC-Que Choisir

⚠️ L’eau de pluie doit être conservée dans de bonnes conditions (cuve enterrée), et filtrée un minimum (sédiments) pour le stockage. Puis elle sera filtrée de nouveau pour la consommation.

🧴Eaux en bouteille peu minéralisées (voir les résidus à sec indiqués sur les bouteilles), changer régulièrement de marques. Penser cependant au largage de plastic dans l’eau plus ou moins important selon la manière dont l’eau a été transportée et stockée.

Article sur les nitrates dans l’eau du robinet : https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/boissons/eau/les-nitrates-dans-leau-du-robinet

Personnellement, j’ai fait installer un système de filtration (Amilo, système français) directement après mon compteur parce que je souhaitais filtrer à la fois l’eau de la cuisine et de la salle de bains (vu que notre peau est le plus grand organe du corps, et que tout ce avec quoi elle est en contact pénètre dans l’organisme), en sachant que lessiveuse et chasse de WC sont déjà branchés sur la citerne d’eau de pluie.

J’avais fait pas mal de recherche sur les différents systèmes existants (et ils sont très nombreux), sur leurs bénéfices et (parfois gros) défauts de certains et m’étais finalement décidée pour ce système qui répondait parfaitement à ce que je cherchais et dont je suis satisfaite.

Lorsque je m’absente de la maison, j’avais pour habitude d’emporter de l’eau dans une bouteille vide de Redox parce qu’elles sont faites d’un plastic médical HDPE2 qui ne relargue pas de particules de plastic dans mon eau.

Cependant, il arrive parfois des imprévus qui font que je reste plus longtemps hors de la maison et vu que je suis assez méfiante sur l’eau en dehors de chez moi. Il faut bien dire que la seule fois depuis des années où je n’avais ni bouteille ni gourde et que j’ai bu de l’eau chez des amis, j’ai été intoxiquée parce que l’eau n’était pas potable à cause d’un gros orage la veille et comme nous étions occupé à un déménagement, nous n’avions pas relevé le courrier déposé par l’administration communale pour prévenir du problème.

Vu que je ne pense pas forcément à avoir des réserves d’eau dans la voiture qui chauffent au soleil (oui, même en Belgique et avec 15° dehors, à l’intérieur de l’habitacle d’une voiture, l’eau chauffe rapidement, or j’aime l’eau tempérée mais pas chaude) et que je n’ai pas envie de porter 3 litres d’eau dans mon sac (bien oui, je bois 2,5 à 3 litres par jour), j’avais acheté une gourde Oko qui filtre tout et permet même de boire l’eau d’une flaque. La gourde vide n’est pas bien lourde dans un sac et bien pratique.

Ok, j’avoue que je n’ai jamais essayé de boire de la boue mais, sait on jamais ce qui peut arriver dans ce monde de folie. La gourde filtre bien et chaque filtre permet de filtrer 400 litres. Au vu de la situation économique, de la demande et du fret international, mieux vaut en avoir de réserve dans son tiroir.

Le site permet en passant par un lien d’ami d’avoir des prix réduits. Je vous donne le mien. Après vous passez par là ou non, c’est vous qui voyez. Le lien pour l’achat est https://okoeurope.com/okoanita et le code de réduction de 10% sur vos achats : MABELLEOKO

Concernant le système Amilo installé après mon compteur il est aussi possible de bénéficier d’une réduction, mais seulement jusque la fin du mois, il vous faut réagir avant le 30 septembre pour obtenir des années d’eau filtrée et vitalisée supplémentaires soit 6 ans de tranquillité totale.

Prenez soin de vous

Mabelle

La margarine est-elle bonne pour la santé ?

Bonjour,

Je vous espère en forme et habitant dans une région qui n’est pas soumises aux inondations épouvantables dont certains sont victimes.

Voici la différence entre le beurre et la margarine, lisez jusqu’au bout.  C’est vraiment intéressant. 

La margarine était manufacturée à l’origine pour engraisser les animaux. Mais quand le produit en question a commencé à nuire aux éleveurs en tuant les animaux prématurément, les investisseurs qui avaient mis leur argent dans la recherche ont voulu un retour d’argent. Alors, ils ont cherché un moyen de faire de l’argent avec ce produit. C’était un produit gras, de couleur blanche sans attrait nutritif alors ils ont ajouté un colorant jaune et l’ont vendu aux consommateurs pour remplacer le beurre. Cet agent chimique engraissant est maintenant offert dans une variété de saveur. 

Mais connaissez-vous vraiment la différence entre la margarine et le beurre? 

Les deux ont la même quantité de calories. Le beurre est un peu plus haut en gras saturé à 8 grammes comparé à 5 grammes pour la margarine. 

Manger de la margarine peut augmenter la maladie du coeur chez la femme de 53% comparé à manger la même quantité de beurre, selon une étude récente du département médical de Harvard. 

Manger du beurre augmente l’absorption des autres nutriments contenus dans la nourriture. Le beurre a beaucoup de bénéfices nutritionnels comparés à ceux de la margarine qui ne sont que des additifs. 

Le beurre goûte bien meilleur que la margarine, et il peut améliorer la saveur de la nourriture lorsque ajouté dans une recette. Le beurre est utilisé depuis des siècles alors que la margarine est sur le marché depuis à peine une centaine d’années. 

Beurre ou margarine : quelles différences, quels usages ...

Que peut on reprocher à la margarine ?  

Très haute en acides gras. 

Triple le risque de maladie coronarienne. 

Augmentation total du cholestérol et LDL (le mauvais cholestérol) et baisse le niveau du HDL (le bon cholestérol). 

Augmente le risque de cancer par 5 facteurs. 

Baisse la qualité du lait maternel. 

Baisse la réponse immunitaire. 

Baisse le niveau d’insuline. 

ET VOICI LE FAIT LE PLUS DÉRANGEANT : Les composants moléculaires de la Margarine sont à 95% comme le plastique. Juste ce fait tout seul devrait être assez pour vous convaincre d’éviter la margarine pour la vie, et tout ce qui est hydrogène (ce qui signifie que de l’hydrogène est ajouté pour changer la structure moléculaire du produit). 

Vous pouvez faire un test par vous-même : Achetez un pot de margarine et laissez le dans votre garage ou dans une zone d’ombre. Après quelques jours vous remarquerez quelques détails : Pas de mouches, même pas les petites mouches à fruits, elles ne vont pas sur la margarine. (déjà là ça devrait vous dire quelque chose). Elle ne moisit pas, rien ne poussera sur ce produit tellement il est chimique. Même le plus petit des micro-organismes, ne voudra en faire sa maison. Pourquoi? Parce que c’est presque du plastique. Feriez-vous fondre un bol de Tupperware au micro-onde pour l’étendre sur votre toast ?

Ma grand-mère m’a toujours dit que je ne devais pas manger quelque chose qui ne pourrissait pas en le laissant une semaine sur le meuble de la cuisine en été. Et elle n’a jamais acheté le moindre paquet de margarine.

Prenez soin de vous

Mabelle

Prévenir et inverser la maladie d’Alzheimer

Bonjour,

Je vous espère en forme

Dr Bredesen : «On prévient et on inverse la maladie d’Alzheimer en agissant sur le mode de vie»

Le neurologue, le Dr Dale Bredesen a consacré plus de 30 années à la recherche sur les maladies dégénératives. Avec son équipe il a mis au point le premier protocole de traitement qui permet d’inverser les symptômes de la maladie d’Alzheimer, qu’il détaille dans son livre La fin d’Alzheimer.

https://amzn.to/3Ykz3dh

Alzheimer est une maladie, parmi les 10 premières causes de mortalité, contre laquelle il n’existe aucun traitement efficace. Cela parce que la façon actuelle d’aborder la maladie d’Alzheimer n’est pas la bonne. Tout d’abord, les médicaments contre Alzheimer ne se concentrent que sur un seul aspect de la maladie, or il s’agit d’une maladie bien plus complexe : 36 facteurs contribuent à Alzheimer. Imaginez donc que vous ayez un toit percé de 36 trous et que votre médicament est capable de réparer l’un d’eux. Si même il arrive à boucher un trou, il en reste encore 35 qui laissent passer la pluie et à l’intérieur de votre maison, la situation n’a pratiquement pas changé.

Par ailleurs, des expériences, menées sur des rats de laboratoires, suggèrent que la maladie d’Alzheimer est causée par l’accumulation dans le cerveau de plaques d’une substance gluante constituée de protéine bêta-amyloïde qui détruisent les synapses. Depuis les années 1980, ce que l’on appelle l’hypothèse amyloïde est considérée par la plupart des neurobiologistes comme un dogme intangible alors que toutes les substances conçues pour détruire cette fameuse protéine ne donnent que des résultats plus que frustrants.

Pourquoi ? La maladie est en réalité un mécanisme de défense, qui inclut la production de bêta-amyloïde. Cette protéine dont tout le monde essaie de se débarrasser, est partie intégrante d’une réponse protectrice. Il n’est donc pas étonnant que les tentatives de la supprimer ne soient pas très efficaces pour traiter la maladie.

Le cerveau produit la protéine bêta-amyloïde pour tenter de se protéger contre deux menaces :

1) l’inflammation (et oui, toujours cette inflammation qui peut être due à l’alimentation, la pollution, les métaux lourds et autres toxiques dans les médicaments, vaccins …),

2) les carences en nutriments et hormones indispensables au fonctionnement du cerveau,

L’accumulation de protéine bêta-amyloïde forme des plaques dans le cerveau, entre les neurones et bloque les espaces permettant leur communication : les synapses.

Une fois que l’on admet que la maladie d’Alzheimer est la conséquence d’une lutte du cerveau pour se défendre contre l’inflammation ou contre un afflux de toxiques, la méthode optimale de traitement de la maladie devient évidente : identifier et supprimer les menaces – il y en 36 au total – qui amènent le cerveau à produire la bêta-amyloïde, originellement protectrice et supprimer la bêta-amyloïde déjà produite. Enfin, reconstruire les synapses détruites par la maladie.

Des modifications du mode de vie sont indispensables, il est nécessaire d’agir sur l’alimentation, le stress, l’activité physique… afin que le cerveau n’ait pas à se protéger.

La maladie d’Alzheimer n’est pas une fatalité. On en parle ? N’hésitez pas à me contacter

Mabelle