Archives de catégorie : Lectures

Rêver sa vie en couleurs

Le changement est un choix de chaque instant (…) Ce qui est extraordinaire pour moi ne l’est peut-être pas pour vous. Vous êtes unique et il est temps d’oser exprimer librement qui vous êtes. Le monde a besoin de vous. Personne ne peut mieux jouer votre rôle que vous-même. Personne n’a la même palette de couleurs. Personne ne peut s’éveiller à votre place. Personne ne peut choisir pour vous ce que cela implique. C’est à vous de vivre tel que vous le souhaitez et de continuer de polir votre diamant. Le basculement des consciences ne pourra prendre place sans votre participation. Toutes les pièces du puzzle ont besoin d’être assemblées. Chacun de nous a sa partition à jouer pour que la mélodie soit entendue par le plus grand nombre. Vous faites partie de ceux qui engendrent un changement sans précédent. Ce saut quantique est possible en partant du bas vers le haut afin d’atteindre des sommets où le blanc sublime toutes les couleurs. »

Extrait de Rêver sa vie en couleurs https://amzn.to/3Gfqnug

Créer par la pensée

En conclusion de son ouvrage, Dolores Cannon exprime ceci :« Je dis dans ce livre que nous avons tous habité des corps extraterrestres au cours de nos innombrables réincarnations, car nos esprits, nos âmes existent depuis toujours, existeront à jamais et habiteront constamment de nouveaux corps pour y recevoir toutes sortes d’enseignements. La Terre est une planète très jeune comparativement à l’âge du cosmos, si bien que nous avons connu toutes sortes d’aventures sous différentes formes avant de choisir les émotions et les contraintes de la vie humaine. Les extraterrestres savent que notre âme est éternelle et que nous venons de la « Source ».

Peut être une image de enfant et ciel

C’est pour cette raison que j’ai dit dans ce livre : « Ils sont nous et nous sommes eux. Nous ne faisons qu’un. »…Quand nous aurons arraché les œillères qui entravent notre progrès, quand nous échapperons aux contraintes de la pensée linéaire, nous verrons que nos seules limites sont celles de notre imagination. Nous pourrons alors nous libérer des entraves qui nous enchaînent à la Terre pour rejoindre nos frères et nos ancêtres, et vivre avec eux parmi les étoiles. On a dit que l’espace est notre ultime frontière, mais les autres dimensions et les univers parallèles (qui existent à côté du nôtre) pourraient être notre prochain défi. Cependant, pour les explorer, il nous faut d’abord les comprendre. »

Source : Dolores Cannon. Les Gardiens. https://amzn.to/3kfxkDh

L’humain créant lui-même sa vie et son futur par sa pensée, je vous invite à formuler ce vœu pour que les choses changent sur Terre, peu importe le pays où vous vivez :

« Le chef d’état de mon pays, pour une raison surprenante, est évacué de son poste. Tout se passe dans la paix, le calme. C’est l’ordre des choses et cela me convient parce que je l’ai choisi .S’installe à la place un pouvoir de transition qui nous amène dans un monde où la justice et l’honnêteté règnent; où la prospérité se voit partout où l’on pose les yeux. Prospérité matérielle, intellectuelle, spirituelle. Le bonheur se retrouve dans chaque regard. Je me sens enfin chez moi. »

Comment nous avons été endoctrinés

Bonjour, J’espère que vous êtes en forme

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.

L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux.

En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur.

L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels. »

Günther Anders, « L’Obsolescence de l’homme », 1956 https://amzn.to/3FBOBzC

Finalement, cela rejoint le livre d’Aldous Huxley « Le meilleur des mondes »

La dictature parfaite :

« une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce, à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude » https://amzn.to/3lyoDok

Ne serait il pas grand temps de se réveiller ?

Mabelle

Etre soi

— Maître, je suis fatiguée de cacher qui je suis vraiment, à mes amis, à mes parents, au monde… J’aimerais arriver à être moi, sans compromis, cesser de me corrompre pour plaire, de faire semblant pour ne pas blesser, ou être jugée…

— C’est de toi-même que tu te caches… Si tu ne peux être toi- même face au monde, c’est parce que tu ne te regardes pas en face. Il y a une part de toi que tu cherches à fuir. Un aspect de toi que tu ne souhaites pas que les autres voient, et te renvoient.

— Pouvez-vous m’en dire plus ?

— Toute ta vie, n’est qu’une succession d’échecs. Un immense échec. Tu n’as rien réussi, ni ce qu’on a toujours attendu de toi, ni ce que tu as le plus espéré. En même temps, toute ta vie est une succession de succès, tu as absolument tout réussi, traversé toutes les épreuves, et remporté toutes les batailles que tu as menées. Tu es ridicule et grandiose, minable et majestueuse, incapable de regarder ces deux vérités en face et d’embrasser ce que tu es vraiment, alors tu te bats pour être le contraire de ce que tu ne veux pas voir de toi. Ces deux extrêmes te sont insupportables, alors tu traverses la vie en essayant de tenir debout au milieu. Et ta vie est une tentative de sauvegarde des apparences, que tu considères à présent comme un insupportable compromis, un éternel mensonge au monde, qui cache la plus grande vérité à ton sujet.

— Laquelle est-elle ?

— Qu’à la fois tu ne sera jamais à la hauteur de ce qu’on attend de toi, et qu’en même temps, tu as déjà tout réussi, et que tu es sortie triomphante de tout, et qu’il en sera toujours ainsi. C’est en embrassant pleinement ces deux insupportables vérités à ton sujet, que tu transcendes le besoin de paraître ni trop faible, de peur d’être rejetée, ni trop forte, de peur d’être jugée. C’est cela se rencontrer soi, c’est s’accepter dans toute l’étendue de ce que nous sommes, au-delà du perpétuel jugement que tu émets à ton sujet.C’est dire oui, et sourire en face, quand on te dit que tu es belle, grande et extraordinaire. Et dire oui, quand on te fait sentir tout le contraire. Mais fais bien attention, être soi-même, en acceptant ta lumière et ton ombre, irritera et effraiera ceux qui se fuient eux-mêmes… C’est réaliser que ceux qui nous empêchent d’être nous-même, ne se sont jamais rencontrés eux-mêmes, n’ont jamais regardé en face leur incapacité à être ce qu’ils ont envie d’être. Atteindre cet endroit-là de conscience de Soi, puis d’acceptation de ce que tu es vraiment, c’est être capable de s’effondrer, d’abandonner et de se rendre. S’ouvre alors cet espace où tu cesses de te corrompre, de te cacher, de chercher à plaire, et où enfin, tu te rencontres et permets à l’autre de te rencontrer vraiment. C’est cesser ce gigantesque commerce affectif où nous cherchons tous à remplir les attentes de l’autre, pour enfin recevoir ce que nous refusons de voir en nous-même.

Stephan Schillinger – extrait des livres « Par un Curieux Hasard »

https://amzn.to/307xMvX

L’effet Maharishi

Bonjour, comment allez vous ce matin ?

Je vous partage un article trouvé sur le grand changement

Merveilleuse journée

Mabelle

Après avoir connu dans sa jeunesse deux expériences de mort imminente (NDE) et entamé une carrière d’ingénieur aérospatial, Gregg Braden est aujourd’hui devenu un conférencier célèbre grâce à la publication de ses livres L’Éveil au Point Zéro : l’Initiation collective, et Marcher entre les mondes. Il voyage depuis plus de 25 ans à travers le monde entier et anime régulièrement des stages initiatiques sur différents sites sacrés de notre planète.

https://amzn.to/3xWX0t6

Il a apporté la preuve scientifique du passage de la Terre à travers la ceinture de photons et du ralentissement progressif du rythme des rotations de la Terre.

En même temps, il est parvenu à démontrer scientifiquement l’accélération de la fréquence de résonance de la Terre (Résonance Schumann). Il affirme que, lorsque cette fréquence atteindra 13 Hz, nous serons au « Point Zéro » du champ magnétique, ce qui se traduira par une inversion des polarités électromagnétiques. La Terre devrait alors s’immobiliser puis, au bout de deux ou trois jours, commencer à tourner dans l’autre sens ! Dans combien de temps ???

Selon Gregg Braden, la fréquence du champ magnétique terrestre a déjà dépassé 12 Hz. Le temps va paraître de plus en plus rapide au fur et à mesure que nous approcherons du Point Zéro. En provoquant le renversement des pôles magnétiques, la traversée du Point Zéro précipitera probablement l’ensemble de l’humanité dans la quatrième dimension (qu’il considère comme un simple point de transit vers la cinquième). À ce stade, chaque chose que nous penserons ou désirerons se manifestera instantanément.

Le changement d’Âge au Point Zéro prédit par différents peuples depuis des milliers d’années serait en ce moment-même en train de se réaliser. Tout laisse supposer qu’après le franchissement de ce Point Zéro, le Soleil se lèvera à l’ouest et se couchera à l’est.

La plupart des technologies que nous connaissons cesseront bientôt d’être opérationnelles. Elles seront remplacées par de nouvelles qui feront appel à l’énergie libre.

La plupart de ces nouvelles technologies ont déjà été imaginées par Tesla il y a plus d’un siècle. Elles ont été proposées à différentes reprises à certains de nos chefs d’État par des extraterrestres, mais les organisations mafieuses mises en place par le gouvernement mondial ont jusqu’à ce jour réussi à en paralyser le développement. Le Calendrier Maya avait prédit tous ces changements qui arrivent maintenant. Les Mayas avaient prévu que nous irions au-delà de nos technologies actuelles et que nous reviendrions aux cycles naturels basés sur l’Harmonie Universelle.

Greg Braden et l'effet Maharishi - La pensée activée

Gregg Braden insiste sur la nécessité de ne pas sombrer dans la peur. Même si les conditions de vie sont devenues précaires et très difficiles pour une majorité d’entre nous, il faut nous préparer joyeusement aux changements qui arrivent, puisqu’ils résultent de « l’effet Maharishi » et amènent un Nouvel Âge de Lumière, de Paix et de Fraternité.

Voici son extraordinaire témoignage : « Quasiment tous les anciens textes et toutes les traditions du monde s’accordent à dire que nous sommes tous liés entre nous et que nous sommes UN. Ils affirment que nous sommes unis les uns aux autres, mais que nous sommes aussi indissociables du monde, que nous faisons partie intégrante de la Terre et de ses changements.

Durant mes 25 années passées à voyager dans les différents pays du monde, et au fil des rencontres que j’ai eu l’occasion de faire avec des personnes issues de cultures et de traditions diverses, j’ai constaté que les gens veulent vraiment croire que nous sommes liés, mais ils ont besoin de savoir pourquoi et comment nous sommes liés.

À la fin du XXème siècle et maintenant, au début du XXIème siècle, la science a permis à ceux qui ont avant tout un besoin d’explications logiques de faire justement ce lien et de voir comment nous sommes connectés au monde et comment nous l’influençons, mais aussi comment, en honorant cette connexion à travers notre cœur, nous avons la possibilité de littéralement influencer les champs magnétiques de notre planète et par conséquent notre vie, notre santé et notre bien-être physique. Ces choses sont en effet liées au champ magnétique de la Terre.

L’événement qui a permis d’attirer notre attention sur ce phénomène, c’est ce qui s’est produit aux alentours du 11 septembre 2001. À cette époque, les États-Unis possédaient deux satellites appelés GOES, ce qui signifie Satellites Géostationnaires Opérationnels Environnementaux, le premier positionné dans l’hémisphère nord et l’autre dans l’hémisphère sud. Ces satellites avaient pour mission de mesurer le champ magnétique de la Terre et de renvoyer des relevés toutes les 30 minutes.

Les résultats de ces relevés révélaient généralement des changements mineurs. Or, le 11 septembre 2001, les scientifiques ont observé que les courbes des relevés indiquaient que quelque chose de relativement anormal se produisait, par comparaison à ce qu’ils avaient l’habitude de voir.

Ils se sont alors interrogés sur ce qui pouvait bien influencer à ce point le champ magnétique de toute la Terre, et pourquoi ils obtenaient ces pics anormaux sur leurs schémas satellitaires, du jamais vu auparavant. Ils ont comparé ces schémas avec ceux obtenus auparavant. Et tenez-vous bien : ils ont constaté que les pics des schémas étaient apparus au cours du mois de septembre 2001, et plus précisément, que le premier pic était apparu 15 minutes après l’explosion du premier avion dans la première tour du World Trade Center ! (Bon, je vous partage l’article tel qu’il a été écrit, afin de ne pas déformer les propos de son auteur, même si je sais qu’il n’y a jamais eu d’avion)

Cette découverte est vraiment primordiale pour le monde scientifique, parce que notre science est basée depuis trois siècles sur deux hypothèses erronées.

La première de ces hypothèses est que les éléments de l’univers fonctionnent de manière indépendante, sans aucun lien entre eux. Autrement dit, un événement qui se produit dans un endroit donné ne peut pas avoir de répercussions ailleurs à moins d’une coïncidence. La deuxième hypothèse affirme elle que nos expériences intérieures telles que nos émotions, nos pensées et nos croyances ne peuvent pas avoir un impact sur le monde extérieur, mais seulement sur notre propre corps.

Ces hypothèses soutenues à tort par les scientifiques pendant 300 ans expliquent pourquoi ces derniers ont été aussi surpris par les mesures obtenues sur les schémas satellitaires, à un moment justement où les émotions humaines sur la planète étaient focalisées sur la catastrophe. Tout ceci a entraîné une série d’études sérieuses dont voici la conclusion :

Il a été établi que les sentiments des humains et notamment le champ magnétique généré par le cœur de l’être humain quand il éprouve certaines émotions s’étend bien au-delà de notre corps, à tel point qu’ils sont détectables par des satellites qui se trouvent pourtant à des centaines de kilomètres au-dessus de la surface terrestre.

Il a aussi été démontré que lorsqu’un groupe de personnes décident de se mettre ensemble pour créer une émotion bien spécifique dans leur cœur, cette émotion est capable d’influencer littéralement le champ magnétique qui maintient la vie sur Terre.

Ce champ magnétique a des effets aussi bien sur la réaction immunitaire des êtres humains que sur la météo, les tendances climatiques, les cycles de guerre et de paix, notre aptitude à résoudre des problèmes, nos propres capacités cognitives.

Même si de prime abord, ces choses semblent n’avoir aucun lien entre elles, elles sont entièrement liées au champ magnétique terrestre.

Ce qui est remarquable, c’est que chaque être humain est relié à ce champ et bénéficie de cette relation sans en avoir forcément conscience, car il y a encore relativement peu de personnes qui perçoivent ce lien. Pourtant, la science a démontré que ce lien existe bel et bien.

Par conséquent, ce qui compte, c’est de rechercher des sentiments qui créent l’harmonie dans nos cœurs.

L’harmonie est le véritable langage de communication entre le cœur et le cerveau. Certaines émotions qui viennent du cœur et qui sont générées par des sentiments de tolérance, de gratitude, de pardon, d’attention accordée aux autres ou de compassion ont toujours fait partie des recommandations faites par les traditions les plus authentiques et les plus anciennes.

Or, les scientifiques reconnaissent désormais que ces traditions avaient raison de dire que ce que nous ressentons dans notre corps se reflète dans le champ magnétique pour le profit de tous. La question qu’on se pose souvent est de savoir si nos émotions peuvent être mesurées. Ce que la science tend maintenant à prouver, c’est que les émotions affectent le champ de notre propre cœur.

En effet, le cœur humain est considéré comme le plus puissant générateur électrique mais aussi magnétique du corps. C’est important, car on nous a toujours dit que le cerveau était le lieu où nos actes prennent naissance. Le cerveau possède un champ électrique et aussi un champ magnétique, mais ces champs sont relativement faibles en comparaison de ceux du cœur.

Le champ électrique du cœur est environ 100 fois plus puissant que celui du cerveau, tandis que son champ magnétique est 5.000 fois plus important. 5.000 fois ! Vous vous rendez compte ? Et ce qu’il faut ajouter, c’est que le monde physique tel que nous le connaissons est entièrement déterminé par ces deux champs énergétiques : les champs électriques et les champs magnétiques, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.

Nos livres de physique disent que si nous modifions le champ magnétique ou le champ électrique d’un atome, nous changeons littéralement l’atome en question, c’est-à-dire la matière dont nos corps sont faits. Or, il apparaît que le cœur est conçu aussi bien pour agir sur les champs électriques et magnétiques de notre corps que sur ceux du monde qui nous entoure. Et ce sont les émotions créées dans le cerveau et dans le cœur qui sont responsables des modifications qui interviennent dans les champs électriques et magnétiques.

On me demande souvent en quoi ces découvertes sont liées à ce que nous appelons la loi d’attraction. Pour faire court, elles peuvent nous fournir un aperçu de cette relation. Mais quand on cherche plus loin aussi bien dans les découvertes que dans les enseignements du passé, on apprend qu’il s’agit en réalité moins d’une attraction que d’un reflet.

Je m’explique : dans le monde qui nous entoure – et la science nous le confirme – il y a un CHAMP énergétique qui est en réalité un CHANT et qui est à la base de toutes les réalités physiques.

Et à ce propos, Lynne McTaggart a écrit ce superbe livre intitulé Le Chant de la Cohérence universelle qui aborde l’essence quantique. Certaines personnes le nomment « l’Esprit de la Nature », certains scientifiques l’appellent « l’Esprit de Dieu », d’autres « la Matrice » ou encore « la Matrice divine ». En 1944, le fondateur de la théorie des quanta, Max Planck, identifia ce champ qu’il appela « la Matrice », et c’est de là que vient ce mot. Lynne McTaggart

Ce que nous commençons à comprendre, c’est que lorsque nous créons des sentiments par rapport à ce que nous choisissons d’expérimenter dans nos vies, comme par exemple lorsque nous choisissons de façon consciente d’avoir une relation parfaite ou l’abondance dans notre vie ou d’obtenir notre propre guérison ou celle des personnes qui nous sont chères, lorsque nous créons ces sentiments, ces derniers modèlent les champs électrique et magnétique de notre cœur et modifient littéralement les éléments de cette essence quantique, de cette « soupe quantique » si vous voulez, permettant ainsi au schéma que nous avons créé dans notre cœur de se manifester dans le monde physique.

Il s’agit donc moins d’attraction d’un point de vue scientifique que d’une création consciente en nous d’un fondement que la structure de l’univers – ce que les Maîtres spirituels appellent « l’Intelligence cosmique » – vient ensuite modeler pour refléter dans le monde physique les sentiments que nous avions faits nôtres.

En d’autres termes, nous devons être dans notre propre vie cela même que nous voulons voir se manifester dans le monde. Et la science nous fournit désormais de bonnes raisons de comprendre pourquoi il en est ainsi.

Vous me demandez combien d’individus sont nécessaires pour créer un certain type d’émotion dans leur cœur au point d’avoir des répercussions sur le monde ?

Gregg Braden

NOTE : Le phénomène de « superradiance » ou « effet Maharishi » (du nom du Maître spirituel indien qui fut le premier à le décrire) fut expérimenté pour la première fois à l’occasion d’une étude menée pendant le conflit israélo-libanais au début des années 1980. Cette étude consistait à réunir, dans les régions du Moyen-Orient dévastées par la guerre, des personnes formées à la technique de la méditation transcendantale élaborée par Maharishi Mahesh Yogi, et bien entraînées à développer en elles un sentiment de paix.

Maharishi Mahesh Yogi — Wikipédia

Durant les périodes au cours desquelles elles éprouvaient toutes ensemble un sentiment de paix, le niveau de violence dans la région autour d’elles diminuait significativement. Les crimes, les meurtres et les accidents diminuaient, tandis que les activités terroristes cessaient. Et quand elles s’arrêtaient de focaliser leur attention sur l’harmonie, toutes ces activités reprenaient. Les résultats furent tellement évidents que les chercheurs purent déterminer le pourcentage exact de population nécessaire pour créer cet effet Maharishi. Il s’agit de la racine carrée de 1% de la totalité d’une population donnée, soit 100 personnes pour un million ou 800 000 sur les 7 milliards de personnes que compte actuellement la population mondiale…

Il semblerait logique et naturel de supposer que pour changer le monde, il faille que l’immense majorité de la population du globe y consente. Mais c’est une erreur.

Aussi bien les études menées autour de l’effet Maharishi que les observations ayant permis de vérifier la théorie du « centième singe » sont là pour nous le rappeler.

En vérité, ce qui est important, c’est que la nécessité d’un changement fasse l’objet d’une prise de conscience d’un nombre suffisant de personnes.

Le monde qui nous entoure possède un CHAMP énergétique qui est en réalité un CHANT mystique et qui est à la base de toutes les réalités physiques.

En nous concentrant sur notre propre éveil spirituel, nous aidons l’ensemble de l’humanité à se rapprocher du seuil de masse critique. Atteindre ce seuil reviendra à éveiller l’ensemble des habitants de cette planète ; c’est ce qui est demandé aujourd’hui par les Guides à un certain nombre d’entre nous, et cela nous est demandé PARCE QU’IL S’AGIT D’UN OBJECTIF TOUT À FAIT À NOTRE PORTÉE.

Pour l’atteindre, nous devons simplement renoncer à nos querelles, nous unir et choisir d’évoluer consciemment, dans la co-création, vers un nouveau monde. Il suffira qu’un faible pourcentage des habitants de notre planète se sente concernés par cet objectif pour que nous rentrions dans la « zone de virage » ; les choses changeront alors de façon soudaine et irréversible et l’humanité dans son ensemble basculera dans un nouveau paradigme. C’est « l’effet Maharishi » !

Sortir de l’hypnose collective

Bonjour,

J’espère que vous passez un beau dimanche.

Ne pensez vous pas qu’il est plus que temps de sortir de la folie ambiante ?

Nos amis, collègues, voisins deviennent fous, soit terrorisés par une maladie qui n’a pas fait plus de morts que la grippe annuelle (qui soit dit en passant a subitement disparu depuis un an, ne s’agirait il pas d’elle simplement rebaptisée ?) et principalement des personnes arrivées en fin de vie avec plusieurs comorbidités. On a un peu l’impression que l’être humain se croyait immortel jusque début 2020 où, subitement, les médias lui ont rappelé que ça n’était pas le cas.

Il n’est plus possible de parler d’autre chose que de Covid (un virus qui n’a jamais été isolé et dont on n’a pas la moindre preuve qu’il existe), distanciation qui nous coupe de toute relation (le contact social est pourtant un besoin primordial de l’homme), masque (inutile et dangereux), gel (qui abîme la peau et détruit sa protection naturelle), vaccin (qui n’en est pas un, ne protège de rien et augmente les risques de forme grave tout en ayant des effets secondaires importants entraînant la mort pour certains).

Je vous partage une vidéo d’un papa courageux dont le fils est décédé suite à la vaccination, ne trainez pas à la regarder Youtube censure énormément et elle ne restera sans doute pas longtemps en ligne :

Et il y a aussi les autres qui n’ont pas peur mais veulent se faire piquer parce qu’ils imaginent pouvoir retrouver leur vie « d’avant », ils n’ont toujours pas compris que ça n’arrivera jamais, qu’on parle de vaccination annuelle voire bisannuelle (quand on sait que les nanoparticules sont dangereuses et qu’à chaque injection le corps en accumule au coeur des cellules, on peut s’inquiéter de savoir après combien de piqûres les personnes ne ressortiront du centre de vaccination que sur un brancard), de pass sanitaire pour se rendre à des événements, pour quitter le pays, tout en continuant à porter ce même masque ridicule et inutile et en acceptant des tests PCR qui ne sont pas plus fiables qu’avant bien évidemment. Ils s’inscrivent sur des listes pour être vaccinés au plus vite, n’ayant toujours pas compris qu’ils servent de cobayes et ne se posent pas une seconde la question de savoir comment il reste autant d’injections disponibles ? Peut-être parce que certains ont compris les dangers et le but de ce traçage, mais ça ne semble pas les inquiéter.

Pendant qu’ils s’imaginent retrouver leur liberté, ils ne regardent que les médias traditionnels payés par les labos et ne s’intéressent nullement à ce qui se dit ailleurs et réussi à passer malgré toutes les tentatives de censure. Ils ne cherchent pas à savoir la vérité qui est pourtant toute autre que celle qui est répandue dans la population. La croix rouge américaine refuse les dons de sang des personnes vaccinées, et les compagnies d’assurance ne couvriront les vaccinés en cas de décès. Pour moi, cela me paraît révélateur.

Pourtant ça ne semble pas être le cas de ces personnes qui font un vaccin parce qu’on leur offre des bières, des hamburgers, des bons de réduction ou des entrées dans des lieux touristiques. C’est dingue comme l’être humain peut être stupide parfois. S’il voulait réfléchir ne serait-ce que trente secondes, sans doute se souviendrait il que, sur cette planète, il y a bien peu de choses gratuites sans la moindre attente derrière. Ma grand-mère disait toujours « Dans ce monde, si c’est gratuit, il y a anguille sous roche, demande toi ce qu’on attend de toi en retour ». La sagesse des anciens !

Avant de vacciner, le médecin a le devoir d’expliquer les risques. Dans la base Européenne de vigilance au 22 mai 2021, on répertorie 12 274 décès et 1.314.680 autres réactions indésirables (dont certaines très graves et à vie) à la suite d’injections des quatre vaccins expérimentaux. Il doit également prévenir que l’injection est expérimentale et non encore validée, que jamais dans l’histoire de la vaccination on avait vu de tels ratios horribles. Aucun des vaccinés ne s’en est préoccupé ou ne les a-t-on pas avertis ? Je pense être en droit de me poser la question parce que j’ai du mal à croire qu’autant de personnes ai pu accepter en connaissance de cause, juste pour pouvoir aller au resto à prendre un café sur une terrasse.

L’ancien monde est terminé, désormais tout le monde (enfin, non, je connais beaucoup de personnes conscientes de la réalité des choses) trouve normal de porter un masque pour conduire seul son véhicule, sans doute pour ne pas être infecté par son volant ou pour éviter d’infecter la boîte à vitesse tout en étant asymptômatique (bien oui, parce que dorénavant il n’y a plus de personnes saines, mais uniquement des malades qui sont si gravement malades qu’ils ignorent même qu’ils le sont). Tout le monde trouve normal de porter un masque pour marcher seul dans la rue, puis de le retirer pour s’agglutiner sur une terrasse de café. Ils sont contents, ils se croient libres ! Est-ce vraiment ça la liberté ? Pas pour moi ! La première chose que fait un bébé en sortant du ventre de sa maman, c’est de respirer, c’est son droit fondamental et tout le monde en est privé et l’accepte comme une chose normale. Je me souviens, il y a quelques années, avoir dit à ma fille « bientôt il faudra payer pour respirer ». Evidemment, elle m’a dit que j’exagérais, bien formatée par le système malgré tous mes efforts pour l’éviter ! Mais n’est ce pas là que nous sommes aujourd’hui en acceptant de ne pas respirer librement ou de payer une amende pour avoir commis le crime de respirer.

Les gens trouvent normal de se faire enfoncer une tige dans le nez jusqu’à la barrière hémato-encéphalique, avec tous les risques que cela comporte, juste pour pouvoir prendre un avion, ou rentrer dans un restaurant. Pourtant lorsqu’on leur disait cela il y a un an, ils nous traitaient de complotistes. Je ne peux que constater que tout ce qui se vit à l’heure actuelle est précisément ce qu’avaient annoncé les lanceurs d’alerte traités à tort de complotistes. S’il y a bien un complot, il est ailleurs, contre le peuple et il ne date d’ailleurs pas de 2020, ça fait des dizaines d’années qu’il perdure et cette histoire de vaccination, Gates en parlait déjà ouvertement en 2011 comme moyen de réduire la population.

J’ai le journal Sovereign Independant de l’époque mais je ne me suis toujours pas améliorée avec l’utilisation de ce blog, je ne sais pas comment l’insérer. J’enverrai le pdf avec plaisir à toute personne qui m’en fera la demande.

Et toutes les personnes qui prennent les décisions pour la terre entière se connaissent depuis très longtemps, sont liées et ont un même but : gagner beaucoup d’argent en éliminant ceux dont ils n’ont pas besoin

Je vous partage quelques extraits d’un livre de Tal Schaller, Sortez de l’hypnose collective

https://books.google.be/books/about/Sortez_de_l_hypnose_collective.html?hl=fr&id=DVm_DwAAQBAJ&redir_esc=y

https://amzn.to/3hUrlTP

Réfléchissez, partagez, prenez soin de vous

Mabelle

Les inventeurs de maladie

Bonjour,

J’espère que vous êtes en forme en ce dimanche matin de fête des mères dans de nombreux pays.

Fête des mères 2021 : Date et Origine de la fête des mamans - Les-dates

Si vous êtes une maman, si vous accueillerez prochainement votre premier enfant, ou même si vous rêvez d’être maman, je vous souhaite une belle fête.

Et je choisis également de souhaiter une belle fête à notre Mère la Terre.

Je ne sais pas si, comme moi, vous ressentez ses puissantes vibrations.

Hier le 8 mai 2021, nous avons reçu une énorme explosion de résonance d’une amplitude 110Hz, je pense qu’il s’agit de la fréquence la plus élevée de l’année. Le pouls le plus puissant et le plus intense de Gamma Photon Light. Continuons à chevaucher les vagues de la Nouvelle Terre. Marchons doucement sur notre chemin, le coeur connecté à toute vie dans tous les royaumes, tous les calendriers et toutes les dimensions et vibrons avec Gaia.

Je vous partage ce matin une de mes lectures

J’ai commencé la lecture de ce livre ! Et on nous traite de complotistes !!!

Le 4ème de couverture : «  »Si on pouvait autrefois espérer trouver un jour un traitement pour chaque maladie, nous explique Jôrg Blech, les marchands de la santé, aujourd’hui plus que jamais, semblent plutôt vouloir trouver une maladie pour chaque molécule fabriquée. En manipulant des membres influents de la communauté médicale, les lobbys industriels ont peu à peu modifié les «normes- de certaines valeurs biologiques – comme le taux de cholestérol et la tension artérielle – afin d’augmenter le nombre de patients «susceptibles d’être traités». Pour eux, faire croire à des gens en bonne santé qu’ils doivent se soigner à vie est une véritable rente viagère. Et pour propager une pareille absurdité, ils nous suggèrent que si nous ne «nous soignons pas» par anticipation, nous mourrons de cancer, nous serons diminués par des maladies cardiovasculaires ou nous perdrons la tête en raison d’une dégénérescence neurologique… Le principal argument de vente des marchands de la santé, c’est la peur. » (extrait de la postface de Martin Winckler)

https://amzn.to/3eKKjJz

A partir d’un grand nombre d’articles parus dans d’importantes revues scientifiques, Jôrg Blech a mené sa propre enquête. Grâce à une multitude d’exemples et de révélations, il développe une synthèse passionnante des dangers menaçant les patients, malades ou prétendus tels. »

Très intéressant, une manière de comprendre comment nous sommes tous manipulés pour servir les intérêts des lobbys.

Prenez soin de vous, vivez, riez, aimez

Mabelle

Peur d’être seul

Se confronter au fait d’être seul peut engendrer une peur. C’est douloureux et on doit accepter de passer par cette souffrance.

Rien ne devrait être fait pour éviter cette souffrance, rien ne devrait être fait pour détourner le mental et rien ne devrait être fait pour y échapper. On doit la souffrir et la traverser.

Cette souffrance et cette douleur sont simplement le bon signe que vous êtes près d’une nouvelle naissance, parce que chaque naissance est précédée par la douleur. Cela ne peut pas être évité et ne devrait pas l’être car cela fait partie de votre croissance.

La Solitude et le fait d'être solitaire: | by Lamya Ouarsas | Medium

Mais pourquoi cette douleur est-elle là ? Ce point devrait être compris parce que la compréhension vous aidera à traverser cette douleur et si vous la traversez consciemment vous en sortirez plus facilement et plus tôt.

Pourquoi y a-t-il souffrance là lorsque vous êtes seul ? La première chose est que votre ego devient malade. Votre ego ne peut exister qu’avec les autres. Il a grandi dans la relation, il ne peut pas exister seul. Aussi, si la situation est telle qu’il ne peut plus exister, il suffoque ; il se sent être juste au bord de la mort. C’est la souffrance la plus profonde, vous vous ressentez comme si vous alliez mourir. Mais ce n’est pas vous qui mourez, seulement l’ego, que vous avez pris pour être vous-même, avec lequel vous vous êtes identifié. Il ne peut pas exister parce qu’il vous a été donné par d’autres, c’est une contribution. Lorsque vous quittez les autres vous ne pouvez pas l’emporter avec vous.

Ainsi, dans la solitude, tout ce que vous savez de vous-même tombera ; peu à peu cela disparaîtra. Vous pouvez prolonger votre ego pendant un certain temps, cela, vous devrez le faire en imagination, mais vous ne pouvez pas le prolonger longtemps. Sans la société, vous êtes déraciné ; le sol n’est pas là d’où tirer de la nourriture. C’est la souffrance de base. Vous n’êtes plus sûr de qui vous êtes, vous êtes juste une personnalité qui se disperse, une personnalité qui se dissout. Mais c’est bon, parce qu’à moins que ce faux vous ne disparaisse, le réel ne peut pas apparaître.

À moins que vous ne soyez complètement lavé et deveniez de nouveau propre, le réel ne peut pas apparaître.

Ce faux vous occupe le trône, il doit être détrôné. En vivant dans la solitude tout ce qui est faux peut disparaître et tout ce qui est donné par la société est faux. Vraiment ; tout ce qui est donné est faux, tout ce qui est né avec vous est réel. Tout ce qui est vous par vous-même, qui n’a pas été contribué par quelqu’un d’autre, est réel, authentique. Mais le faux doit disparaître et le faux est un grand investissement. Vous y avez tellement investi ; vous vous en êtes tellement occupé ; tous vos espoirs s’y accrochent. Aussi, lorsque le faux commence à se dissoudre vous ressentirez de la peur, vous aurez peur et tremblerez : « Que suis-je en train de m’infliger ? Je détruis toute ma vie, toute la structure ».

La peur sera là, mais vous devez passer par cette peur; alors seulement deviendrez-vous sans peur. Je ne dis pas que vous deviendrez courageux, non, je dis que vous deviendrez sans peur.

La bravoure fait simplement partie de la peur. Quelle que soit votre bravoure, la peur est cachée derrière. Je dis « sans peur ». Vous ne serez pas courageux ; il n’y a aucun besoin d’être courageux lorsqu’il n’y a aucune peur. Tout autant le courage que la peur deviennent hors propos. Ce sont les deux faces d’une même pièce de monnaie. Aussi, vos hommes courageux ne sont rien d’autre que vous la tête à l’envers, faisant le poirier. Votre courage est caché en vous et votre peur est à la surface ; leur crainte est cachée en eux et leur courage est à la surface. Ainsi lorsque vous êtes seul vous êtes très courageux, lorsque vous pensez à quelque chose, vous êtes très courageux, mais lorsqu’une situation réelle se présente, vous êtes craintif.

L’on devient sans peur seulement lorsque l’on a traversé la peur la plus profonde d’entre toute, celle de la dissolution de l’ego, de la dissolution de l’image de soi, la dissolution de la personnalité.

C’est une mort parce que vous ne savez pas si une nouvelle vie va en émerger. Pendant le processus vous ne connaîtrez que la mort. C’est seulement lorsque vous êtes mort à ce que vous êtes, à l’entité fausse, seulement à ce moment-là, reconnaissez-vous que la mort était juste une porte vers l’immortalité. Mais ce sera à la fin ; pendant le processus vous êtes simplement en train de mourir.

Tout ce que vous avez tant chéri vous est enlevé ; votre personnalité, vos idées, tout ce que vous avez pensé être beau.

Tout vous quitte, vous êtes dénudé, tous les rôles et les artifices sont emportés. Durant le processus la peur sera là, mais cette peur est basique, nécessaire et inévitable, l’on doit la traverser. Vous devez la comprendre, mais n’essayez pas de l’éviter, n’essayez pas de vous en échapper parce que chaque évasion vous ramènera de nouveau en arrière, vous retournerez dans la personnalité.

Ceux qui entrent profondément dans le silence et dans la solitude me demandent toujours : « La peur sera là, que faire alors ? » Je leur dis de ne rien faire, de simplement vivre la peur.

Si des tremblements se produisent, tremblez. Pourquoi l’empêcher ? Si une peur intérieure est là et que vous tremblez avec elle, tremblez avec elle, ne faites rien. Permettez à ce qui est là de se produire, cela s’en ira de lui-même. Si vous l’évitez… et vous pouvez l’éviter ; vous pouvez commencer à psalmodier « Ram, Ram, Ram », vous pouvez vous accrocher à un mantra afin que votre mental soit détourné. Vous serez pacifié et la peur ne sera pas là, vous l’avez repoussée dans l’inconscient. Elle sortait, ce qui était bon, vous alliez en être libre, elle vous quitte et lorsqu’elle vous quitte, vous tremblez.

C’est naturel parce que de chaque cellule du corps et du mental, une énergie qui avait toujours été réprimée, se libère. Il y aura un tremblement et des secousses, ce sera comme un tremblement de terre, L’âme entière sera ébranlée par cela. Mais laissez cela être, ne faites rien, c’est mon conseil. Ne psalmodiez même pas, n’essayez pas de faire quoi que ce soit avec cela parce que tout ce que vous pouvez faire sera de nouveau de la répression. En lui permettant simplement d’être, en la laissant être, elle vous quittera et lorsqu’elle est parti, vous serez un homme tout à fait différent.

Extrait de : Le Livre des Secrets, Osho  

https://amzn.to/3tVk5Kj

Prenez soin de vous

Mabelle

Je mérite

Je mérite tout le bien.

Pas un peu, pas un petit bout mais tout.

Je chasse maintenant toutes les pensées négatives et restrictives.

J’abandonne toutes les limitations de mes parents.

J’aime mes parents mais je vais plus loin qu’eux.

Dans mon esprit, je suis totalement libre.

Je me dirige maintenant vers un nouvel espace de conscience où je veux me voir différemment.

Je veux créer de nouvelles pensées sur moi et ma vie.

Ma nouvelle façon de penser se transforme en nouvelles expériences.

Je sais maintenant et j’affirme que je suis UN avec la puissance de la Prospérité dans l’univers.

Je suis donc maintenant prospère de toutes sortes de façons.

Toutes les possibilités s’ouvrent à moi.

Je mérite de vivre, de bien vivre

Je mérite l’amour, l’amour en abondance.

Je mérite une bonne santé.

Je mérite de vivre confortablement et de connaître la prospérité.

Je mérite la joie et le bonheur.

Je mérite la liberté, la liberté d’être tout ce que je veux être.

Je mérite plus que tout cela.

Je mérite tout le bien.

L’Univers est prêt à manifester mes nouvelles croyances.

J’accepte toute cette vie abondante avec joie, plaisir et gratitude car je la mérite.

Je l’accepte.

Je sais que c’est vrai.

Louise Hay : L’amour sans condition

https://amzn.to/3dVunFw