Et quand la peinture est terminée

Une fois le travail terminé et la peinture sèche, avez-vous signé votre oeuvre ? C’est important d’avoir la marque du créateur !

Si oui, il s’agit de fixer les couleurs en suivant les indications de la peinture choisie. Tant qu’elle n’est pas fixée, la soie peinte est fragile Elle craint l’eau et la lumière. Si vous ne pensez pas la fixer rapidement, mettez la à l’abri en attendant le fixage, sous peine de les voir se détériorer par des taches ou se décolorer.

Si vous avez travaillé avec du sel, vérifiez qu’il ne reste aucun grain collé en passant sur la soie bien sèche un chiffon ou un papier absorbant (l’idéal est de laisser sécher 24heures avant le fixage).

Pour les couleurs thermofixables, il s’agit généralement de repasser la soie, 5 minutes recto et verso, au thermostat soie, en plaçant un papier fin entre le fer et la soie (comme un papier de soie tel que ceux qu’on trouve généralement dans les boîtes à chaussures). Mais, cela peut changer selon la marque, mieux vaut toujours lire les indications du fabricant. Ces peintures sont très faciles à utiliser et sont en général vendues avec des guttas à l’eau pour réaliser les sertis.
Attendez 48H après le fixage pour le lavage à la main à froid, ou le nettoyage à sec.

J’utilise uniquement des peintures qui doivent être fixée à la vapeur car je les trouve beaucoup plus belles, plus lumineuses. Mais, il s’agit là de mes goûts personnels bien sûr.

Le fixage se réalise par exposition de la soie peinte à la vapeur pendant un temps qui varie selon les modes de fixage utilisés.

Si vous n’avez pas envie de faire cette étape vous-même, vous pouvez la confier à une boutique spécialisée. Votre fournisseur de produits en connaît probablement un, ou pratique peut-être lui-même le fixage pour ses clients. Personnellement, après avoir eu un souci avec une boutique (sur une soie d’1m20 X1m20 qui m’avait pris un temps fou à réaliser et qui devait être exposée dans la semaine) je fixe moi mes peintures moi même. De la sorte, s’il arrivait une catastrophe, je ne pourrais en vouloir qu’à moi même. Et, c’est aussi plus rapide puisque ça ne prend qu’une heure, m’évite les trajets jusqu’à la boutique spécialisée à deux reprises et je ne dois pas attendre plusieurs jours entre le dépôt et la reprise de la soie fixée.

Vous pouvez fixer vos soies vous-même, soit en étuve ce qui est assez onéreux si vous n’avez pas une grande production, soit en cocotte minute, soit au micro-ondes.

L’idée d’utiliser le micro-ondes en guise d’étuve, est intéressante mais cette méthode s’applique à la soie traitée selon toutes les techniques sauf avec de la gutta or ou argent. Or, c’est cette technique que je préfère donc, je ne me suis jamais intéressée à cette manière de fixer les peintures, mais je sais qu’elle existe. A vous de voir si cela peut vous être utile.

Pour fixer mes couleurs, j’emballe ma soie dans du papier absorbant, ou du vieux papier journal (vieux d’au moins 4-5 mois pour que l’encre soit bien sèche) en évitant les plis, puis dans du papier aluminium et je ferme bien avec du papier scotch pour que l’eau ne puisse à aucun moment entrer en contact avec ma création.

Je mets environ 2cm d’eau dans le fond de ma cocotte minute, je place mon paquet contenant ma soie dans la passoire à légumes (l’eau ne doit pas toucher le panier), en l’enroulant en escargot.

Je ferme le couvercle et laisse chauffer pendant environ 45 minutes à partir du sifflement de la soupape.

Ensuite, le retire la soie de son emballage, je la rince à l’eau claire ( la soie peut dégorger un peu le surplus de couleur, mais sans déteindre), j’essore dans une serviette éponge, et je la repasse.

Si vous avez utilisé de la gutta diluable à l’essence, il est possible de l’éliminer après fixage en plongeant la soie dans un bain d’essence F durant quelques minutes, en remuant constamment. Ensuite vous pourrez sortir la soie et laisser s’évaporer l’essence avant de laver la soie à l’eau savonneuse.

Personnellement, j’utilise pratiquement toujours de la gutta dorée que je trouve jolie et je ne souhaite pas l’éliminer.

Attention, faites toujours cette opération à l’extérieur ou dans une pièce bien aérée, les vapeurs d’essence F sont nocives.

Ensuite, si vous avez réalisé un foulard vous n’avez plus qu’à le porter, ou l’offrir. Si vous avez réalisé un tableau, reste le travail d’encadrement, mais ça, c’est une autre histoire.

A vos pinceaux ! Mabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *