Bonne fête les mamans

Après avoir eu un enfant, j’ai réalisé qu’aux yeux de la société, les mères ne peuvent pas:

– Se plaindre (Ma mère me disait : tu l’as voulue tu l’as eue)

– Pleurer (Si tu voulais être heureuse, il ne fallait pas avoir d’enfant. Ah, elle était sympa ma mère et aimant à me renvoyer ses regrets d’être mère ? Pensais-tu que c’était facile ?)

Peut être un dessin animé de texte

– Être débordées (Tu ne fais rien d’extra ordinaire!)

– Dormir (Tu es paresseuse ! Ce n’est pas parce que tu n’as pas fermé l’oeil de la nuit que tu as le droit de profiter de la sieste de ton enfant pour te reposer. Tu auras du temps pour ça quand tu seras pensionnée)

– Etre à nouveau enceinte (Tu es devenue folle ? Un ne te suffit pas ? Combien d’enfants veux-tu de plus ? Tu as l’intention de faire une équipe de football ?)

– Arrêter de travailler (Comment comptes tu les nourrir ?)

– Travailler (On ne fait pas d’enfant quand on n’est pas capable de s’en occuper !)

– Les amener à la crèche (Ah c’est facile de faire des enfants puis de les faire élever par quelqu’un d’autre !)

– Etre femme au foyer (Pauvre mari, il travaille dur et sa femme reste à la maison à ne rien faire !)

– Être célibataire (personne ne veut d’une femme avec des enfants)

– Sortir pour se changer les idées (Tu est vraiment une irresponsable, laisser ton enfant pour sortir t’amuser)

Et vous savez ce qui est pire ? 50% de ces phrases sont prononcées par d’autres femmes. Apprenons à être plus solidaires les unes envers les autres.

Je souhaite à toutes les mamans du monde ( je ne me souviens jamais les dates de fête des mères dans les autres pays), qui devraient être fêtées tous les jours de l’année, quand elles sont enceintes, quand elles ont des petits bouts, quand elles ont des enfants, des ados, quand leurs enfants ont quitté le nid. Vous êtes des mamans et vous le restez toute votre vie ! Nos enfants sont nos raisons de vivre, de continuer à nous battre pour un monde meilleur pour les futures générations, ils sont nos soleils les jours de pluie, nos étoiles dans la nuit. Mais vous avez aussi le droit parfois d’être fatiguées, débordées, dépassées, découragées, d’avoir besoin de prendre un moment pour vous, n’écoutez pas celles et ceux qui vous diront le contraire.

Mabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *