Archives de catégorie : Ca doit se savoir

Holocauste en cours

Bonjour,

Je vous espère en forme.

Alors que les politiciens fous continuent de faire tout leur possible pour intensifier la guerre, qu’ils continuent d’utiliser nos impôts pour armer des nazis barbares, et nous demandent de baisser le chauffage et de mettre un pull, nous continuons de vivre des restrictions par leurs choix qui nous mènent tous sous les ponts, la majorité paie et attends sagement des jours meilleurs qui ne viendront jamais.

Les médias cachent ce qui se passe ailleurs dans le monde, les révoltes des peuples qui ne peuvent pas payer leurs factures, les magasins vides et l’impossibilité de nourrir sa famille qui s’étend de plus en plus partout. Mais surtout ils cachent les milliers de morts dues aux injections.

Aussi, ici la propagande pour inciter à faire une dose supplémentaire est en marche, les centres sont à nouveau ouverts sans rendez-vous et ceux qui avaient fait les premières doses et sont toujours vivants (eh oui, il y a eu des morts ici aussi mais vu qu’on parle d’AVC, cancers, et autres problèmes, les gens ne font même pas le lien avec l’injection de poison) courent se faire piquer en se disant « bon, au moins je vais faire l’injection, ça sera déjà un problème de moins parmi tous les problèmes que nous vivons ». Ils ne se posent pas de question, comme toujours. Et pourtant il feraient bien de le faire. Je vous partage un article qui vous explique l’holocauste en cours : https://cogiito.com/a-la-une/holocauste-vaccinal-des-centaines-de-milliers-de-personnes-entierement-vaccinees-meurent-chaque-semaine-selon-des-rapports-officiels-du-gouvernement/?fbclid=IwAR29crt6gn8z1LE0Cm9oe61IglfL6C66_UDd42htGB1UrPTmairsXjONsMc

Prenez soin de vous

Mabelle

La Reine, la Bible, la fin des temps

Bojour, Ce matin, un tapis de feuilles recouvrait mon jardin, l’automne est là, et bien là désormais. Les températures sont pour l’instant encore agréables et, comme tout le monde je souhaite qu’elles le restent le plus longtemps possible.

J’espère que vous avez pu profiter du temps doux dans la nature ou votre jardin. Chez moi, beaucoup de chemtrails, j’ai préféré rester à l’intérieur, je m’occuperai du ramassage des feuilles un jour où le ciel sera moins laiteux.

Je vous partage une vidéo sur le décès de la Reine. J’ai mes propres croyances sur le sujet et sur la date réelle de son décès. Cependant l’annonce de cet événement est d’une très grande importance pour nous tous, cette vidéo est une manière de comprendre où nous allons. Après, chacun en pensera ce qu’il souhaite, ce qu’il est prêt à voir et entendre au sujet du satanisme, de l’actualité, de l’avenir

Prenez soin de vous.

Mabelle

Que sait on des pyramides ?

Bonjour,

Je vous espère en forme

Je voulais ce matin vous partager, un lien vers « La Révélation des Pyramides », un documentaire français de Jacques Grimault et Patrice Pooyard sorti en octobre 2012. Cependant, impossible wordpress refuse (je pense qu’il s’agit d’une limitation quand au volume de la vidéo). Je vous partage donc le lien de ma page FB sur lequel j’ai posté la vidéo en question. Si vous n’arrivez pas à la regarder, contactez moi pour que je vous ajoute à mes contacts https://www.facebook.com/hougardy.hougardy/posts/pfbid02heeNuoZMe9v58h8fhzfzaLwBgmBbprkmnuLBRe2MenGCf5UdJ3SbYrgQ7tg1CZ5el

Ce reportage, très bien étayé et pourtant contesté au moment de sa sortie, il remet en partie en cause les croyances et les enseignements sur un pan de l’histoire, à savoir la construction des pyramides. Et plus particulièrement celle de Gizeh.

Les réflexions qui sont en effet posées nous oblige à avoir une analyse plus poussée et plus factuelle, notamment sur la faisabilité de ces constructions, qui ne l’oublions pas, ont été édifiées il y a plus de 5 000 ans.

Comment est-il possible qu’à cette époque, au regard des procédés et outils de construction, ces monuments ont-ils pu voir le jour ? Monuments qu’il serait encore difficiles de construire avec notre technologie et nos avancées actuelles.

Pyramides de Gizeh — Wikipédia



En prenant pour exemple la Pyramide de Gizeh, les analyses menées et relatées dans le reportage montrent que :

1. Le socle de pierres est équivalent à 60 000 m2. Chaque pierre pesant le poids d’une grosse berline.

2. Il a été transféré sur 900 km 130 dalles de granit de 12 à 70 tonnes chacune, qui ont ensuite été hissées à plus de 70 mètres du sol ;

3. Précision au millimètre dans la construction des couloirs de chambres

4. Il a été empilé plus de 2 millions de pierres difformes de plus de 1 tonne chacune, sur une structure équivalente à une immeuble de 40 étages

5. La chambre haute a été construite avec une meilleure précision que les constructions modernes. Une précision de l’ordre du dixième de millimètre.

6. La pyramide a résisté à au moins trois tremblements de terre majeurs, dont un ayant rasé l’intégralité de ville du Caire.

7. La pyramide est positionnée de façon à n’être décalée du Nord que de seulement 5 centièmes de degré. Cette précision n’a été atteinte que depuis peu temps dans les constructions modernes.

8. La pyramide dispose en fait de 8 faces, rendant la construction extrêmement difficile et encore un vrai « casse-tête » aujourd’hui pour nos ingénieurs.

9. Selon les livres d’histoire, la Pyramide aurait été construite en 20 ans. Soit 1 bloc extrait, taillé, positionné et ajusté toutes les 2 minutes 30. Ce qui ne semble absolument pas cohérent avec les théories officielles sur le modus operandi des constructions.

10. Des outils en cuivre et des maillés de pierre auraient été utilisés pour construire cette Pyramide, la dernière des sept merveilles du monde et encore existante à ce jour.


– Beaucoup de sites sacrés sont alignés sur la même ligne que Gizeh : l’équateur (Ile de Pâques, Nazca, Paracas, Machu Picchu, Pays Dogon, Persepolis…),
– La construction des sites mentionnés ci-dessus présentent les mêmes problématiques que la pyramide de Gizeh.
– Le rapport des distances entre les sites donne la même valeur du nombre d’or (Gizeh, Ile de Pâques, Nazca…),

Une multitude d’archéologues ont alertés sur le fait que les théories officielles sur la construction des Pyramides ne tiennent pas la route. Ces derniers ont été privés de subventions car leurs conclusions n’entraient pas dans les « livres d’histoire ».

Tirons nos propres conclusions sur les éléments présentés dans ce reportage, mais celles-ci semblent dépasser le cadre des fondements de l’humanité et des croyances Universelles.

Prenez soin de vous.

Mabelle

Ces menteurs ont du sang sur les mains

Bonjour,

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui juste le partage d’un lien parce que j’en ai plus qu’assez des discours mensongers des médias européens : http://alawata-rebellion.blogspot.com/2022/09/une-folie-meurtriere-devenue-dementielle.html

Eteignez vos télés, et informez vous auprès de personnes qui font du boulot d’investigation et non des corrompus qui répètent bêtement et sans la moindre conscience ce qu’on leur dit de dire, même s’ils savent parfaitement que rien n’est vrai.

Mabelle

Quelle tristesse, Elisabeth n’est plus

Bonjour, je vous espère en pleine forme.

Ceux qui me connaissent doivent se demander si j’ai perdu la tête avec ce titre. Comme je les comprends, ce titre était bien sûr ironique ! Je suis sidérée de voir tant de personnes qui pleurent sa mort presque plus que s’ils perdaient un proche. Comment peut-on pleurer un tel monstre ? Comment peut-on aller déposer un bouquet devant un palais qui est vide depuis des années en hommage à une femme qui a fait tant d’horreurs, alors qu’on n’a plus de quoi manger ou se chauffer ?

La reine Elisabeth possédait le plus gros diamant pur du monde. Cette pierre précieuse de 530 carats, connue sous le nom de « Grande étoile d’Afrique », a été extraite en Afrique du Sud en 1905 et est estimée à 400 millions de dollars. Elle possédait aussi le diamant le plus célèbre de l’histoire de l’humanité, le Ko-i-noor (Cochinor) d’Inde, qui est aujourd’hui estimé à plus de 350 millions de dollars. Au total, elle portait donc dans sa couronne environ 750 à 800 millions de dollars de diamants VOLÉS. Conclusion : C’est ainsi que les colonisateurs britanniques ont pillé le continent africain et le sous-continent indien. Et malheureusement, ces pillages ne se sont pas arrêtés un seul jour, jusqu’à même aujourd’hui ! Qui peut voir en elle une grande dame ?

J’ai partagé différentes infos sur cette famille satanique sur FB et ne vais passer du temps à tout recopier ici. Je vais donc simplement vous donner les liens. Si vous ne savez pas les lire parce que nous ne sommes pas en contact sur FB, envoyez-moi un petit message pour que je vous ajoute.

https://www.facebook.com/hougardy.hougardy/posts/pfbid021koheHxE3JQC3nLvCeBCGgYQod3aWgw2VkQgiDFbXfW7HZ2pbkMakQTA2j8EbeRRl

J’avais partagé cette vidéo plusieurs fois, mais à chaque publication j’ai été censurée parce que mon post était « hors contexte ». Quel contexte ? Je n’avais partagé que la vidéo, sans le moindre commentaire. Le contexte me semblait clair : des personnes filment la garde devant le palais de Buckingham et, sans le vouloir sont les témoins d’un homme nu qui tente de fuir par une fenêtre. Que faisait-il nu au palais, pourquoi tentait il de s’enfuir au risque de perdre la vie ? Il est d’ailleurs sans doute mort dans sa chute ! Evidemment, les horreurs qui se sont toujours déroulées dans les lieux de vie de ces familles doivent rester secrètes

Pareil pour cette vidéo très explicite évidemment : https://www.facebook.com/hougardy.hougardy/posts/pfbid02SwvnBnYxhKiWdu4m9xayCu4xMFnmDZrPuFch8d7upx8Fxs7pLpSgy8nzK3PZyb2nl

Beaucoup d’entre nous ont remarqué que Charles ne portait aucun de ses insignes royaux ni même aucune tenue vestimentaire.

Peut être une image de 1 personne

Il n’y a PAS DE COURONNE, il n’est pas ROI. Ce n’est qu’une distraction pour les dormeurs, un FILM pour les dormeurs Rappelez-vous sur l’échiquier « La Reine » a protégé le Roi – La Reine a été retirée de l’échiquier – le pé do faux roi n’est plus protégé et est entièrement exposé. Il est positionné sur la scène mondiale pour une bonne raison…. C’EST LA FIN DE LA MONARCHIE !Les drapeaux sur le cercueil du lézard sont froissés, nous savons ce que cela signifie. On l’avait déjà vu pour Bush.

Selon certaines infos elle est décédée le 28 octobre 2017. Coïncidence si sa mort est annoncée 1776 jours plus tard ? 1776, année d’indépendance de l’Amérique ? 1776 jours plus tard que le premier drop de Q ? Chacun se fera son propre avis.

je vous rappelle quelques faits irréfutables…
Charles était lié par les hanches au pédophile notoire Jimmy Savile.
Les victimes de Savile se comptaient par centaines. Pourtant, pendant son règne de terreur sur les enfants du Royaume-Uni, il était toujours aux côtés de Charles.
Savile était un invité régulier de Buckingham Palace et il a été fait chevalier par la Reine. Charles allait voir Savile pour des conseils conjugaux, Charles voulait que Savile soit le parrain de ses enfants. Ils étaient meilleurs amis…

Le frère de Charles, Andrew, était lié par la hanche au pédophile condamné Jeffrey Epstein. C’est un autre fait irréfutable. Mais, à en juger cette photo, the Queen faisait aussi partie des amis du couple maléfique ! Qui se ressemble s’assemble.
Il n’y a AUCUNE COINCIDENCE.

Comment des gens qui ont la quarantaine, peu importe leur statut princier, peuvent ils accepter de se faire porter par des « esclaves » ? C’est ça la monarchie mortifère qui a gangréné le monde … volé les titres de rois… reines.. princes et princesses. Et qui plus est sont le noyau centrale et fondamentale du DEEP STATE 

Bel après-midi. Mabelle

11 septembre, n’oublions jamais

Bonjour, j’espère que vous allez bien.

La veille du 11 septembre 2001, Donald Rumsfeld a admis avoir perdu 2300 milliards de dollars sur les comptes du Pentagone ! Mais certains oseront encore parler de coïncidence sans doute.

Peut être une image de feu et plein air

Aujourd’hui, l’argent manquant du D.O.D. est estimé à plus de 21000 MILLIARDS $ !

C’est ainsi qu’ils financent les Programmes Spatiaux Secrets et d’autres projets et installations à budget noir… (avec l’argent de la drogue aussi).

Il s’agit de l’Amérique, mais c’est pareil en Europe. Je pense que nous méritons de savoir où va réellement l’argent de nos impôts, taxes et assurances, non ? Ce sont NOS jouets de l’espace finalement, pas les leurs puisqu’ils ne les ont pas payés.

👉 https://exoconscience.com/7-livres-sur-les-programmes-spatiaux-secrets-la-base-pour-sortir-de-la-matrice-esclavagiste/manipulations-gouvernance-mondiale/

👉 https://exoconscience.com/above-majestic-le-film-documentaire-bombe-video/manipulations-gouvernance-mondiale/

Que toutes les âmes décédées ce jour là, sacrifiées, reposent en paix. Mabelle

Mort subite de l’adulte, ça ne vous choque pas ?

Bonjour,

Je vous espère en forme et pas à des enterrements trois fois par semaine comme ça a été mon cas ces deux dernières semaines. Je suis toujours aussi effarée que la majorité ne trouve rien d’anormal que des personnes jeunes meurent de crises cardiaques, myocardites, morts subites. Cela arrivait il y a trois ans ? Non, très rarement. Maintenant tout le monde semble accepter la chose comme si mourir subitement à 50 ans, voire 30 ans ou 20 ans était chose tout ce qu’il y a de plus courant. Et, personne ne fait le rapprochement avec les injections reçues. Tout le monde a t il donc perdu tout sens du discernement, incapable de réfléchir, de faire des liens ?

Je vous partage la newsletter de la fondation Hippocrate parce que, non cela n’a rien de normal, seuls les corrompus et les endormis par les médias peuvent encore croire qu’il est normal de faire une crise cardiaque en attachant ses lacets, de mourir subitement en se promenant dans la nature ou de faire une myocardite en regardant la télé.

Bonne lecture. Mabelle

Le terme mort subite de l’adulte n’envahit pas les articles de presse francophones. Pourtant ce phénomène a augmenté et se trouve désormais souvent commenté dans la presse anglophone au point que certains y voient une manière de cacher un des effets secondaires potentiel des grandes campagnes de vaccination à ARN. (1)

En soi, le syndrome mort subite de l’adulte n’est pas nouveau même s’il est moins connu que celui qui touche le nourrisson. Il désigne une mort naturelle qui ne pouvait pas être prévue la journée précédente. Ce syndrome peut être lié une rupture d’anévrysme, un infarctus ou un AVC. Il peut être également lié à une myocardite non diagnostiquée ou un à un problème électrique au niveau du cœur. Cette déficience peut être provoquée par une inflammation. (2) Une myocardite est une inflammation du myocarde, le tissu musculaire du cœur. Elle est provoquée par une infection virale, une réaction toxique à un médicament ou à une drogue. (3)

Le syndrome de la mort subite chez l’adulte est étudié depuis les années 70. Jusqu’en 2021, c’était un phénomène rare, qui malgré tout, représentait 10 à 20% des décès chez les jeunes adultes. Depuis 2021, ce syndrome a sensiblement augmenté. Pour de nombreux scientifiques indépendants, ce phénomène pourrait être lié à la vaccination de masse. (4) Il existe différents indices allant dans ce sens. Mais ils sont encore très débattus par les scientifiques. Le sujet est délicat et très politique. Il faut donc être prudent. En revanche, il ne serait pas honnête de ne pas parler des doutes qui existent sur le terrain.

Israël, des données qui interrogent

Dans la course à la vaccination, le peloton de tête était constitué d’Israël, des Maldives et des Seychelles. Ces pays ont, avant les autres, fait vacciner la grande majorité de leurs populations adulte, adolescente et infantile. En Israël, la campagne de vaccination pour la 3e dose est déjà achevée, celle pour la 4e dose est en cours. Pourtant, ce pays est aussi celui où le nombre de personnes qui décèdent de la covid 19 chaque jour est le plus élevé. En juillet 2022, ce pays a compté 80 décès par jour, ce qui ramené à la population française ferait 600 décès par jour. Ces chiffres confirment les limites de la stratégie 100% vaccinale, ce dont beaucoup d’experts se doutaient déjà. (5)

Toutefois, ce n’est pas le plus grave. Si ces vaccins ARN étaient inoffensifs, on pourrait simplement considérer que la stratégie du tout vaccinal face à un virus qui mute régulièrement n’est juste pas la plus adaptée. Mais, plusieurs études sont venues semer le doute sur l’innocuité des injections ARN. Dans une publication du 22 avril 2022, les scientifiques passent en revue des données concernant la population entre 16 et 40 ans. Ils se sont appuyés sur les appels téléphoniques d’urgence enregistrés par le système de santé. Ils ont comparé les chiffres de 2019, 2020 et 2021. Ils ont spécifiquement étudié les appels liés aux arrêts cardiaques et ceux liés au syndrome coronarien aigu, aussi appelé angine de poitrine. (4) Les auteurs de l’étude n‘ont pas constaté de changement entre 2019 et 2020. Pourtant, 2020 est l’année du pic de la Covid-19. L’évolution des chiffres est intervenue début 2021. Les chercheurs notent qu’entre janvier et mai 2021, il y a eu une augmentation drastique des appels liés aux arrêts cardiaques et aux syndromes coronariens aigus. Entre janvier et mai 2021, chez les personnes de 16 à 40 ans, les appels liés aux arrêt cardiaques ont augmenté de 25% chez les hommes et de 31% chez les femmes ;- les appels liés aux syndrome coronariens aigus ont quant à eux augmenté de 21% chez les hommes et de 40% chez les femmes. L’étude rappelle que ces deux pathologies sont responsables de plus de 10% des morts subites chez les jeunes adultes mais n’avance pas de chiffre précis sur la mortalité potentielle liée aux vaccins ARN chez les moins de 40 ans. Les conclusions de cette étude s’ajoutent à celles tout à fait officielles du ministère de la Santé israélien qui, dans une autre étude, estime qu’il existe un lien entre la 2e dose des injections ARN et un risque accru de myocardite chez les personnes entre 16 et 30 ans. (7)

Toujours en Israël, une enquête du ministère de la Santé réalisée auprès de 2000 Israéliens vaccinés, pris au hasard, constate que 51% des femmes et 35% des hommes ayant eu des effets secondaires ont du mal à mener leurs activités quotidiennes. En outre, 4,5% des personnes vaccinées auraient subi des effets secondaires neurologiques. Les données s’accumulent en Israël. Elles montrent que la vaccination a causé de nombreux effets secondaires graves au sein de la population, notamment chez les plus jeunes. Mais pour l’instant personne ne revient sur la stratégie du tout vaccinal. Comment admettre une telle erreur, quand les décisions ont été poussées aussi loin ?

Inquiétude chez les sportifs

La polémique autour du joueur de tennis serbe, Novak Djokovic, ayant refusé la vaccination ARN contre la covid a fait couler beaucoup d’encre notamment en Australie où il n’a pas obtenu de visa pour jouer l’un des tournois du Grand Chelem les plus prestigieux de l’année. Ce joueur était alors numéro 1 mondial, favori pour remporter l’Open d’Australie ce qui aurait permis de battre le record de Grand Chelem détenu par un joueur de tennis à ce moment-là. En effet, il en avait gagné 20, Rafael Nadal, 20 également et Roger Federer 20 aussi. Mais Novak Djokovic a refusé le vaccin ARN, donc il n’a pas concouru et Rafael Nadal a gagné, passant devant lui. La place de meilleur joueur de tous les temps au tennis s’est jouée sur le choix de faire ou non un vaccin. Ce choix le prive également de la possibilité de jouer à l’US Open, un autres des quatre grands tournois de l’année et peut-être la dernière occasion pour lui d’essayer de rattraper son concurrent. Novak Djokovic a refusé la gloire éternelle au nom de ses convictions et surtout de sa santé. (8)

Au regard des chiffres publiés sur le syndrome de mort soudaine de l’adulte chez les sportifs, les inquiétudes du sportif par rapport au vaccin ne semblent pas avoir été exagérées. Ainsi, le Comité International Olympique lui-même a constaté une augmentation conséquente des morts subites chez les athlètes en 2021. Historiquement, la mort subite chez les athlètes était de 1 sur 40 000 à 1 sur 80 000, ce qui est déjà assez élevé, et s’explique par le fait qu’ils mettent leur corps à rude épreuve. Selon le comité, entre 1966 et 2004, il y a eu 1101 décès chez les sportifs de moins de 35 ans, soit une moyenne annuelle de 29 décès. Mais entre mars 2021 et mars 2022, on compte déjà 769 athlètes ayant eu un problème cardiaque grave ou mortel. Il y aurait eu 1090 arrêts cardiaques en tout pour 715 décès chez les athlètes olympiques. (8) De même, l’UEFA a noté le décès de 21 joueurs de football professionnels en 2021 par mort subite contre 5 habituellement, soit une augmentation de 420% du nombre de morts. (1,9,10) Ces chiffres ont suscité des polémiques médiatiques importantes. Reuters et l’AFP ont critiqué la journaliste israélienne ayant révélé cette information dans le journal Real Times News. (11,12). Toutefois, il est également possible que Reuters et l’AFP ait été missionnés par le gouvernement américain pour soutenir la campagne de vaccination ARN, ce qui rend leurs prises de positions moins crédibles. (13)

Le témoignage des compagnies d’assurance-vie américaine Pierre Korry, pneumologue américain reconnu, rapporte sur son blog les propos du patron de One America, une compagnie d’assurance-vie au chiffre d’affaires de 100 milliards d’euros. Ce dernier a affirmé que les taux de mortalité lors des premiers mois de 2021 chez les 18-64 ans étaient jusqu’à 40% plus élevés que ce qu’ils étaient avant la pandémie. Il a estimé qu’on n’avait jamais vu une telle augmentation de la mortalité dans ce groupe d’âge qui, par ailleurs, constitue les forces vives du pays, ceux qui travaillent et qui permettent à la société de tenir. (10) Pierre Korry cite également Edward Dowd, un analyste financier de haut vol, ancien directeur général chez Blackrock qui constate également une hausse sans précédent de la mortalité aux États-Unis, du point de vue du secteur des assurances-vie. Ainsi, la mortalité a augmenté de 57% pour Lincoln National, 41% pour Prudential, 32% pour Hartford, 24% pour MetLife et 21% pour RGA. (10) Pour ces entreprises, cette augmentation du nombre de décès et donc de personnes à indemniser constitue un enjeu important. Leurs cadres et dirigeants demeurent consternés par l’ampleur du phénomène et le coût que cela représente pour le secteur.

Les militaires américains ne sont pas sereins

Toujours aux États-Unis, une polémique a éclaté lorsque différents sites Internet ont publié des chiffres inquiétants sur les effets secondaires subis par les soldats à l’issue de la campagne de vaccination contre la Covid-19. La plupart de ces articles et de ces discussions ont disparu d’Internet. Étaient mentionnés des problèmes de santé tels que l’infertilité chez les femmes, des problèmes neurologiques, des cancers en augmentation et des morts subites de l’adulte. (14,15) L’un des médecins qui soutenaient les témoignages de militaires et la parution sur Internet des chiffres controversés s’appelle le Dr Robert Malone. Il a été directement impliqué dans la fabrication des vaccins. Mais constatant des signaux inquiétants sur le terrain, il est allé consulter la base de données des militaires. Il a constaté une augmentation des morts subites qui correspondaient aux informations sur le terrain. Et il en a alors informé l’opinion publique. Dans un premier temps l’armée a confirmé l’existence de ces bases de données. Elle n’a pas non plus remis en cause les chiffres actuels. En revanche, elle a procédé à une réévaluation de ses données entre 2016 et 2020. Elle a considéré que les estimations du passé étaient fausses et qu’il fallait les oublier. Elle a publié de nouvelles données montrant qu’il n’y a pas d’évolution inquiétante du nombre de morts subites dans l’armée américaine. Depuis cette polémique, le Dr Robert Malone est présenté comme un complotiste irresponsable qui diffuse régulièrement de fausses informations sur la pandémie. Il a été expulsé de Twitter. (16) La plupart des articles et des données concernant l’armée américaine ne sont plus accessibles sur Internet. L’armée américaine a publié une réponse officielle avec des données réévaluées. L’institution y explique qu’elle travaille de manière étroite avec le CDC, le centre américain des maladies infectieuses. Sur ce sujet, le débat aux Etats-Unis est clos. (17)

Et en Europe ?

La notion de mort subite de l’adulte est très peu reprise par les médias européens. Cette réalité semble inexistante. En revanche, le lien entre l’augmentation des myocardites et la vaccination contre la Covid-19 est officiellement établi. En France, une étude financée par l’ANSM et l’assurance maladie le dit en ces termes (18) :“Le risque de myocardite et de péricardite est augmenté au cours de la première semaine suivant l’administration des deux vaccins chez les hommes et les femmes. Le risque de myocardite est le plus marqué après la deuxième dose de mRNA-1273, (…) parmi les hommes et les femmes âgés de 18 à 24 ans.” Le risque serait plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Il aurait été de 5 pour 100 000 pour la deuxième dose. Toutes les myocardites n’ont pas mené à la mort des patients. En revanche, on sait que les myocardites diagnostiquées ou non sont une des causes principales des morts subites chez les adultes. La population de moins de 50 ans massivement vaccinée a donc probablement été fragilisée par ces injections à ARN expérimentales. S’il est aujourd’hui difficile d’établir un lien direct entre la vaccination et les morts subites des adultes, le doute persiste. On peut se demander si le vaccin ARN n’a pas eu une incidence sur les faits divers suivants :

– La nageuse professionnelle de 24 ans manque de mourir après avoir eu un malaise dans la piscine où elle venait de plonger. (19)

 – Le chauffeur de car qui meurt subitement, laissant son véhicule s’encastrer dans un bâtiment au milieu de Paris. (20)

– Le conducteur lyonnais de 51 ans qui a eu un accident, juste après un arrêt cardiaque le 30 juin dernier. (21)

On ne connaît pas leur statut vaccinal. C’était peut-être simplement le hasard. Néanmoins, vu les chiffres et les études sur les effets secondaires des vaccins ARN, je me pose désormais la question lorsque ce type de fait divers survient : cette personne était-elle vaccinée ? Est-ce que cela a joué dans son état de santé ? Il est temps de changer de stratégie contre la Covid-19 et ses très nombreux variants.

Affaire à suivre…

(1) https://www.theepochtimes.com/the-latest-tragedy-sudden-adult-death-syndrome_4545014.html?utm_source=healthnoe&utm_campaign=health-2022-06-25-2&utm_medium=email&est=hFRTI68%2FNazlI3sdiv5ADu2jboFgvNUFSc3ZUcroTqPui3zL%2BRfZ4r66cnJS5XJvTbyO99TC

(2) https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trouble-rythme-cardiaque/troubles-rythme-conduction-cardiaque

(3) https://www.icm-mhi.org/fr/soins-et-services/maladies-cardiovasculaires/myocardite

(4) https://www.nature.com/articles/s41598-022-10928-z

(5) https://www.ladepeche.fr/2022/02/03/covid-19-pourquoi-israel-lun-des-premiers-pays-a-avoir-vaccine-sa-population-bat-un-record-de-deces-quotidiens-10085931.php

(6) https://www.ottawaheart.ca/fr/maladie-du-c%C5%93ur/syndrome-coronarien-aigu

(7) https://www.gov.il/en/departments/news/01062021-03

(8) https://goodsciencing.com/covid/athletes-suffer-cardiac-arrest-die-after-covid-shot/ (9) https://rtmag.co.il/?view=article&id=49&catid=22

(10) https://pierrekory.substack.com/p/vaccine-exemption-letter-for-a-16-c85?s=w

(11) https://www.reuters.com/article/factcheck-coronavirus-fifa-idUSL1N2SL1NJ

(12) https://factuel.afp.com/http%253A%252F%252Fdoc.afp.com%252F9QW9UE

(13) https://www.technocracy.news/us-government-paid-news-media-1-billion-for-propaganda-to-promote-vaccines/

(14) https://fullfact.org/health/nhs-data-covid-vaccine-side-effects/

(15) https://fullfact.org/health/us-defence-data-covid-robert-malone/

(16) https://www.politifact.com/article/2022/jan/06/who-robert-malone-joe-rogans-guest-was-vaccine-sci/

(17) https://www.defense.gov/Spotlights/Coronavirus-DOD-Response/

(18) https://www.epi-phare.fr/rapports-detudes-et-publications/myocardite-pericardite-vaccination-covid19-12-50ans/

(19) https://sports.orange.fr/sports-nautiques/natation/article/la-nageuse-qui-s-est-evanouie-aux-mondiaux-sort-du-silence-exclu-CNT000001PlmM9.html

(20) https://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-un-autocar-sencastre-dans-un-batiment-le-chauffeur-decede-et-19-blesses-legers-parmi-les-passagers-26-06-2022-RIHIAY2XJZCJ5OMPGDJZL3GD2A.php

(21) https://www.lyonmag.com/article/124219/pres-de-lyon-il-fait-un-malaise-cardiaque-et-se-tue-au-volant-de-sa-voiture

Il n’y a pas de pire aveugle … que celui qui ne veut pas voir

Bonjour,

J’espère que votre rentrée et celle de vos enfants se déroule au mieux

Je vous partage un lien d’un bon article de Yves Rasir qui a visiblement les mêmes infos que moi. Etrangement les médias jouent aux aveugles et la majorité des médecins corrompus par le système également. Un jour leur collaboration se paiera … et peut-être plus tôt qu’ils l’imaginent. On ne peut pas mentir indéfiniment, avoir du sang sur les mains et sortir par une porte dérobée pour échapper au jugement.

https://mailchi.mp/neosante/les-hcatombes-quils-ne-veulent-pas-voir?e=acc9287f4f

Le monde médical n’est que mensonges

Ayant travaillé dans le milieu médical, j’en suis dégoûtée à jamais. Plus jamais je ne mettrai un pied dans une clinique. J’y ai vu trop de choses inadmissibles que la plupart des citoyens refusent de croire … et pourtant la réalité est bien là et pas belle à voir.

Evidemment certains sont toujours convaincus qu’un très vilain virus risque de les tuer et que seul un médecin peut les sauver, ils ont applaudi les soignants qui se disaient débordés (alors que j’étais rentrée par une entrée seulement connue du personnel dans une clinique dans laquelle j’ai travaillé et que je les avais vus de mes yeux jouer aux cartes parce que les trois services que j’ai visités étaient totalement vides, ce qui n’est jamais arrivé durant tout le temps où j’y ai travaillé), ils ont acclamé un virologue qui prétendait avoir le remède à cette dangereuse maladie qui tuait par millions (je n’ai toujours vu personne mourir de Covid au coin de ma rue, seulement des gens faire des AVC post « vaccination ») et ils continuent de croire que les médecins sont là pour les guérir, que les laboratoires et les gouvernements veulent leur bien. Libre à eux de rester dans le déni. Mais pourquoi les médecins nous mentiraient ils sur tout alors qu’ils nous diraient la vérité sur les virus, les vaccins ou les cancers ? Un jour, ceux qui préfèrent regarder ailleurs, par crainte de découvrir une vérité qui fait peur, comprendront comment ils se sont fait manipuler, ils comprendront pourquoi leurs proches sont décédés, assassinés, mais sans doute sera t il trop tard malheureusement.

On l’a vu avec le covid, comme le disait ma grand-mère, suis l’argent ! Et oui, tous les soit-disant experts de plateaux avaient tous de (très) gros conflits d’intérêt. Les médecins injecteurs de poison étaient anormalement rémunérés pour leur sale boulot. La seule chose qui justifiait ces montants élevés était le prix du silence. Les médecins qui déclaraient un cas Covid était aussi bien rémunéré, sans parler de ce que rapportaient les cas Covid aux cliniques qui ne se sont pas faites prier pour déclarer Covid tout le monde et n’importe qui. S’il en est ainsi pour ce cas précis, il ne faut pas s’imaginer qu’il en est autrement pour tout autre souci de santé. Oh que non, tout est bon pour faire de l’argent. Et qui va aller vérifier ? Personne. Quand un médecin annonce à un patient qu’il a le cancer, sous le choc, il est en état de sidération et ne remet pas la parole du médecin tout puissant en doute.

Je vous partage un article qui n’est pas de moi, mais qui reflète bien la réalité sur le terrain.

Bonne lecture. Mabelle

Pourquoi les médecins ne mentiraient-ils pas alors que toute l’industrie du cancer est une gigantesque fabrication du début à la fin ?

Faut-il s’étonner que les sociétés du monde entier mettent beaucoup plus d’argent dans la recherche sur la chimiothérapie et la radiothérapie que dans les techniques de prévention des maladies ? La prévention des maladies ne rapporte pas d’argent, mais le traitement des maladies en rapporte assurément. 

Cela arrive plus souvent qu’on ne peut l’imaginer, mais de plus en plus de médecins se font finalement prendre en train de trahir leur serment et de diagnostiquer frauduleusement des patients sains atteints de cancer pour se faire de l’argent rapidement en échange de commissions sur les poisons chimiques. Aux États-Unis une chimio à 150.000$ rapporte 60.000$ au médecin qui signe l’ordonnance !

Prenons le cas du Dr Farid Fata, un éminent cancérologue du Michigan qui a admis en cour de justice il y a un an qu’il diagnostiquait intentionnellement et injustement des personnes en bonne santé atteintes de cancer. Fata a également admis leur avoir donné des médicaments de chimiothérapie dans le but de faire un profit.

Ses patients étaient choqués ? Tu parles qu’ils l’étaient. Qui soupçonnerait un docteur de simuler un diagnostic pour collecter de l’argent ? C’est inadmissible. Pourtant, dans le cas du cancer et de presque toutes les maladies, les médecins peuvent générer des revenus grâce à des pots-de-vin et à des commissions basées sur le volume de patients traités avec certains produits pharmaceutiques.

Les personnes sont utilisées comme une marchandise.
« Beaucoup de ces médecins sans scrupules sont comme des hommes d’affaires sans conscience. La seule différence, c’est qu’ils ont votre santé et votre confiance entre les mains – une combinaison très dangereuse lorsqu’il s’agit d’argent », a déclaré le Dr Sayed Mohammed, un oncologue à la retraite qui admet avoir vu la tendance il y a plus d’une décennie.
Selon le gouvernement, Fata avait une charge de patients de 1.200 personnes et recevait 62 millions de dollars de l’assurance-maladie ; il a facturé plus de 150 millions de dollars.
Le procureur américain Barbara McQuade a déclaré qu’elle avait l’intention de demander la réclusion à perpétuité pour Fata, qualifiant son cas de « la plus grave fraude dans le domaine des soins médicaux que son bureau ait connue ». Elle a dit que Fata n’a pas seulement escroqué le gouvernement – ce qui est typique dans de tels cas – mais qu’il a aussi fait du mal aux patients.
Mentir avec les statistiques :

Le cancer de la prostate est un autre excellent exemple dont des médecins donnent faussement des pronostics sans donner les faits aux patients. Un test sanguin de la prostate (PSA) recherche l’antigène spécifique de la prostate, une protéine produite par la glande prostatique. Des taux élevés sont censés être associés au cancer de la prostate. Le problème, c’est que l’association n’est pas toujours correcte, et quand elle l’est, le cancer de la prostate n’est pas nécessairement mortel.

Seulement environ 3 pour cent de tous les hommes meurent du cancer de la prostate. Le test PSA conduit généralement à un surdiagnostic – biopsies et traitements dont les effets secondaires sont l’impuissance et l’incontinence. Des biopsies répétées peuvent propager les cellules cancéreuses dans la voie formée par l’aiguille, ou en déversant les cellules cancéreuses directement dans la circulation sanguine ou le système lymphatique.

Plus de 90 % des médecins qui encouragent le traitement du cancer de la prostate généreront une commission pour chaque traitement reçu par le patient. Elle s’avère risquée et souvent mortelle à long terme pour la plupart des gens qui ne comprennent pas comment prendre soin de leur santé et qui sont persuadés par de fausses statistiques.
Des douzaines d’excellentes études de grande envergure ont été réalisées sur des hommes qui ont eu un cancer de la prostate découvert par biopsie. Dans plus de 97 % des cas, ce cancer ne se propage jamais à l’extérieur de la glande pour causer des dommages ou le patient meurt d’un autre cancer bien avant que des signes de propagation du cancer à l’extérieur de la prostate ne se produisent. Dans ces 3% où le cancer est agressif et nuit au patient, il s’est déjà propagé au-delà des limites de la résection chirurgicale bien avant la découverte ; ainsi, ces hommes ne sont pas aidés par la chirurgie non plus.

Après au moins sept ans d’études médicales supérieures de troisième cycle sur l’état émotionnel, mental et physique de l’être humain, on s’attendrait à ce qu’un médecin soit un moteur de bonne volonté pour ses patients. Malheureusement, trop de médecins ne parviennent pas à maintenir le bien-être de leurs clients au premier plan de leurs préoccupations. Le besoin de renforcer leur propre ego, l’instinct de survie et la recherche de plus d’argent se traduisent souvent par des soins inappropriés et des préjudices pour le patient.

On dit souvent à la plupart des femmes que l’hystérectomie mène à de nombreux traitements différents contre le cancer et d’autres maladies. C’est déformer la vérité. Les recherches effectuées jusqu’à présent n’ont démontré aucune amélioration de la survie malgré l’agressivité de plusieurs de ces traitements inutiles.

Les dépistages du cancer du sein entraînent également une augmentation de la mortalité par cancer du sein et ne permettent pas d’aborder la prévention. Bien qu’aucune preuve n’ait jamais appuyé les recommandations de dépistage périodique régulier et de mammographie à tout âge, les recommandations malveillantes de la Society of Breast Imaging (SBI) et de l’American College of Radiology (ACR) sur le dépistage du cancer du sein suggèrent maintenant que le dépistage devrait commencer à 40 ans et avant chez les patients à risque élevé.

Publiées dans le Journal of the American College of Radiology (JACR), les recommandations publiées par le SBI et l’ACR indiquent que la patiente moyenne devrait commencer le dépistage annuel du cancer du sein à 40 ans. Ils ciblent également les femmes dans la trentaine si elles sont considérées comme «à haut risque», comme elles l’ont déclaré.

Le taux de cancer du sein avancé chez les femmes américaines de 25 à 39 ans a presque doublé entre 1976 et 2009, une différence trop importante pour être une question de hasard et plus sur les diagnostics.

Une étude inquiétante publiée dans le New England Journal of Medicine attire l’attention du grand public sur le fait que la mammographie a causé beaucoup plus de tort que de bien chez les millions de femmes qui l’ont utilisée au cours des 30 dernières années comme principale stratégie dans la lutte contre le cancer du sein.

Cela a toujours été et sera toujours une question d’argent. Ce n’est pas le moment de reconnaître la tendance ?

La chimiothérapie ne guérit pas le corps – elle le détruit lentement :
La chimiothérapie stimule la croissance du cancer et les taux de mortalité à long terme. La plupart des patients en chimiothérapie meurent ou sont atteints d’une maladie dans les 10 à 15 ans suivant le traitement. Il détruit leur système immunitaire, augmente le déclin neuro-cognitif, perturbe le fonctionnement endocrinien et provoque des toxicités organiques et métaboliques.

Les patients vivent essentiellement dans un état de maladie permanente jusqu’à leur mort.

L’industrie du cancer marginalise les remèdes sûrs et efficaces tout en faisant la promotion de leurs remèdes brevetés, coûteux et toxiques dont les risques dépassent largement tout bénéfice. C’est ce qu’ils font de mieux, et ils le font parce que ça rapporte de l’argent, tout simplement.

La raison pour laquelle un taux de survie relative à 5 ans est la norme utilisée pour évaluer les taux de mortalité est due au fait que la plupart des patients atteints de cancer sont en déclin après cette période. C’est exceptionnellement mauvais pour les affaires et l’industrie du cancer le sait. Ils n’ont jamais pu montrer au public le véritable taux d’échec statistique de 97 % dans le traitement des cancers métastatiques à long terme.

S’ils publiaient les statistiques à long terme pour tous les cancers traités par chimiothérapie cytotoxique, c’est-à-dire 10 ans et plus, et s’ils produisaient des données objectives sur des évaluations rigoureuses incluant la rentabilité, l’impact sur le système immunitaire, la qualité de vie, la morbidité et la mortalité, il serait très clair pour le monde que la chimiothérapie contribue peu ou pas à la survie du cancer.

Aucune étude de ce genre n’a jamais été menée par des chercheurs indépendants dans l’histoire de la chimiothérapie. Les seules études disponibles proviennent d’établissements financés par l’industrie et de scientifiques et aucune d’entre elles n’a jamais quantifié de façon inclusive les variables ci-dessus.

Pourquoi ? L’argent, la cupidité et les profits dirigent l’industrie du cancer – rien d’autre. L’établissement du cancer doit se retirer de la vérité pour traiter le cancer parce qu’il n’y aura jamais de profit pour eux dans l’éradication de la maladie.

Il n’y a pas d’organisme gouvernemental dans le monde qui protège les consommateurs contre ces thérapies toxiques ou même contre les carcinogènes connus dans nos aliments, notre environnement, parce que cela aussi empêchera les profits d’affluer. Il s’agit d’un secteur d’activité aux proportions gigantesques qui doit être traité comme tel.

Les plantes anticancérigènes les plus puissantes du monde, comme le cannabis, doivent être diabolisées et rendues illégales parce qu’elles sont si efficaces pour tuer les cellules cancéreuses sans effets secondaires. Les cannabinoïdes sont si efficaces dans le traitement des maladies que le gouvernement américain les a brevetés en 2003.

Si une «solution miracle» était utilisée EN PREMIER par la médecine orthodoxe, ce qui signifie que les traitements de coupure/brûlure/coupures/poison étaient évités, un taux de guérison réel de 90% serait facile à atteindre.
Mais le fait est que les leaders de la communauté médicale n’ont absolument aucun intérêt à trouver une « solution miracle ».
Une « solution miracle » coûterait des centaines de milliards de dollars aux compagnies pharmaceutiques, et les patients seraient moins hospitalisés et auraient moins de visites chez le médecin, etc.

Vous pourriez demander à votre oncologue pourquoi vos chances de survie ne sont que de 3 % (en ignorant tous leurs charabia statistiques tels que «taux de survie à 5 ans» et les termes trompeurs comme «rémission» et «réponse»), alors que vos chances de survie seraient de plus de 90 % s’ils utilisaient quelque chose de naturel, mais non rentable.

Farid Fata n’est qu’une conséquence du système. Comme lui, il y a des milliers de médecins et d’oncologues pratiquant légalement aux États-Unis et à l’étranger qui sont coupables des mêmes crimes, mais parce qu’ils volent sous le radar, ils ne sont jamais pris.
Alors que nous continuons à faire croire au public que les poisons traitent le cancer, les gens continueront de mourir et les médecins continueront de gagner de l’argent jusqu’au jour de la mort de leur patient.

De temps en temps, nous pouvons attraper quelques uns (parmi tant d’autres) comme le Dr Fata, qui s’autodétruisent à cause de leur propre avidité. Nous prétendrons qu’ils sont hors-la-loi, les bannirons et ternirons leur réputation sur la base d’une perception qu’une personne en bonne santé ne devrait jamais être soumise inutilement à une chimiothérapie pour de l’argent. Nous pouvons donc juger sévèrement et poursuivre en justice le médecin qui prescrit faussement du poison à une personne saine pour de l’argent, mais nous acceptons fièrement le médecin qui prescrit du poison à une personne malsaine pour de l’argent.

Ecoeurant !