Des héros ordinaires

En faisant du papier mâché, je lisais l’article d’un vieux journal qui me servait à faire le manteau de mon personnage de papier. J’y lisais qu’une baby sitter avait fait don d’un de ses reins pour sauver la vie de la petite fille dont elle s’occupait régulièrement et qui serait décédée sans elle. Et je me dis que l’humanité n’est pas complètement perdue, qu’il reste encore des gens prêts à donner de leur personne (de leur corps, de leurs organes) pour sauver quelqu’un d’autre, sans la moindre attente en retour, et ça me réchauffe le coeur.

Il est triste de constater que les médias célèbrent régulièrement des gens qu’ils considèrent comme des héros : un joueur de football, un acteur ou un politicien récemment élu. Je ne dis nullement que ces personnes ne méritent pas l’attention qu’on leur accorde mais cependant c’est oublier tous ceux qui restent dans l’ombre, tous ces héros du quotidien dont on n’entend jamais parler.

J’imagine que pour qu’un footballeur arrive dans une grande équipe, acheté à des centaines de milliers d’euros, il a du beaucoup travailler, s’entraîner chaque jour des heures durant. Mais au final ce n’est pas le but qu’il a marqué aujourd’hui qui doit être reconnu mais ce qu’il a fait pour y arriver, la lutte qu’il a menée, le courage de continuer à s’améliorer encore et encore et qui a fait de lui ce qu’il est devenu. Et d’autres restent malheureusement dans l’ombre même si ce qu’ils font est tout aussi compliqué, à un autre niveau bien sûr, sans la moindre reconnaissance pour ce qu’ils font.

Je pense à ces bénévoles dans les cliniques qui donnent plus de douceur et d’amour à certains patients qu’ils en ont jamais reçu de toute leur vie

Je pense au personnel hospitalier qui malgré les budgets réduits et la fatigue est attentif aux besoins des malades et y répondent avec le sourire

Je pense à cet ami qui réconforte et console toutes les personnes qui cherchent une oreille attentive

Je pense à cette enseignante dévouée pour les enfants qui lui sont confiés et qu’elle aide de tout son coeur

Je pense à cette maman de famille monoparentale exténuée par le travail, qui peine à joindre les deux bouts mais réussi à ce que ses enfants puissent participer à des activités sportives nécessaires à leur développement

Je pense à ce mari qui prend des congés prolongés à son travail, même si cela le met en difficulté financière, pour prendre soin jusqu’au bout de sa femme malade

Je pense à ce fils qui réorganise complètement son temps de travail pour s’occuper du bien-être de sa maman et pouvoir la laisser terminer ses jours dans sa maison plutôt que dans une maison de repos.

Je pense à toutes ces personnes au coeur gros comme une maison qui aident en toute humilité, discrètement, par des petits gestes qui sont trop souvent considérés comme anodins alors qu’elles illuminent la journée des personnes qu’elles croisent. Je pense à ces personnes qui sont des héros oubliés et je me dis que ce sont eux qu’il faut reconnaître, eux qui font la différence, et qui changent le monde un peu chaque jour pour qu’il soit plus supportable.

Merci à eux

Mabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *