Les trois principes fondamentaux de la sophrologie

La sophrologie est basée sur 3 grands principes fondamentaux

que tout Sophrologue, mais aussi toute personne qui pratique la Sophrologie doit intégrer dans son entrainement sophrologique

1. Le principe d’intégration du « schéma corporel »

Le schéma corporel est « l’image du corps  » que nous avons au niveau mental.
La pratique régulière de la sophrologie permet de prendre conscience de sa réalité corporelle :

porter attention à son corps,

mieux le connaître,

le respecter et l’intégrer au niveau mental.

2. Le principe d’action positive

Le but de la sophrologie est d’amener celui qui la pratique à vivre dans un état de conscience qui est un état d’harmonie et de sérénité. Il ne s’agit pas de nier le négatif et de le refouler mais plutôt de dynamiser le positif jusqu’à ce qu’il ne reste plus de place pour le négatif.

En dynamisant le positif dans le corps, vous le ressentez dans votre esprit, vos émotions. Lorsque vous activez des pensées positives, en mot ou en images, vous le ressentez dans votre corps et vos émotions. Lorsque vous vivez une émotion agréable, vous en ressentez les bienfaits sur votre corps et votre mental. Rien de plus logique puisque la sophrologie considère qu’il y a unité, que le corps et l’esprit ne sont pas séparés.

«Toute action positive dirigée vers la conscience se répercute positivement sur tous les éléments psychiques de l’être».

Mais cela va plus loin. En effet, ce principe fonctionne aussi sur les 3 paramètres de votre existence : passé – présent – futur

Ainsi, en activant le positif vécu dans votre passé, vous vivez mieux au présent et vous projetez plus positivement dans le futur. Lorsque vous activez du positif dans une partie de vous-même, cela a une répercussion positive sur votre être tout entier.

utiliser nos potentiels (accepter le passé, agir au présent et préparer l’avenir).

se repositionner dans l’existence : « avoir un autre regard sur le monde »

3. Le principe de réalité objective

Ce principe permet au sophrologue d’accompagner les autres sur leur propre cheminement sophrologique sans projeter sur eux ses propres limites et conditionnements. Il permet d’entrer en relation avec les autres d’une manière plus consciente.

accueillir ce qui est, sans interpréter les faits.

Quelques précautions avant d’utiliser l’EFT

Depuis sa création, l’EFT n’a jamais fait de mal à personne mais, la technique en est encore à un stade expérimental. La responsabilité de son utilisation repose entièrement sur ceux qui s’en servent.

S’il est vrai que, comparée à d’autres techniques, l’EFT est souvent un processus doux, qu’un soulagement énorme est souvent atteint sans douleur ou très peu. Cela n’est pas toujours le cas pour tout le monde. Lorsque le problème est très sévère, le simple fait de le mentionner cause une douleur émotionnelle ou physique intense, appelée abréaction.

Même si ces abréactions sont très rares (1% de la population) les nouveaux venus dans le monde de l’EFT doivent malgré tout prendre leurs précautions et éviter d’aller là où ils ne sont pas qualifiés pour aller seuls.

En cas de sérieux problème émotionnel, adressez-vous à un spécialiste. Et, en cas de sérieux problème physique, adressez-vous à votre médecin avant de modifier toute prise de médicament.

L’EFT pour se libérer

E.F.T. est l’acronyme de Emotional Freedom Technic,  technique de libération des émotions (négatives.)

Pour faire bref, les émotions négatives (colère, tristesse, peur, …) que nous ressentons aujourd’hui proviennent de situations traumatisantes de notre passé qui ont ancré, à cette époque, un blocage au niveau des méridiens d’énergie de notre corps.

L’EFT permet de faire disparaître ces blocages en douceur et d’une manière durable, grâce à la stimulation par tapotements sur des points d’acupressure qui correspondent aux principaux méridiens énergétiques de notre corps physique. Ces tapotements provoquent au niveau cérébral un état comparable à celui observé lors de rapides mouvements des yeux (EMDR).

 L’EFT est une technique qui étonne à première vue, les tapotements et la verbalisation peuvent surprendre et bousculent notre système conventionnel de croyances. Cela semble difficile à croire a priori, mais les résultats sont indéniables.

 Que ce soit pour un usage personnel ou familial, ou encore pour l’adjoindre à une pratique professionnelle, tout le monde peut facilement apprendre à pratiquer l’EFT.

L’EFT est aussi un magnifique outil de croissance personnelle, qui permet de s’aimer et s’accepter.

 L’EFT est libre de droits selon le souhait de son créateur, Gary Craig, qui l’a versé au domaine public.

 Que ce soit pour un problème d’ordre physique (migraine, fatigue, asthme), émotionnel, une phobie, une allergie, une reconversion professionnelle, mincir ou prendre du poids, une addiction (cigarette, alcool, sucreries, …), se débarrasser de la tristesse, la colère, l’insomnie, l’anxiété, la dépression, les problèmes d’apprentissage, la fibromyalgie, ou le manque de confiance en soi, tous ces sujets sont abordés et traités en quelques séances seulement.

Il est très utile en cas de stress : après le traitement par l’EFT il y a des réductions du taux de cortisol, l’hormone du stress, et une amélioration de la fréquence cardiaque.

 — L’ E.F.T est très facile à apprendre

— L’EFT peut être appliqué pour soi même

— L’EFT permet un changement durable et doux.

— L’ E.F.T ne nécessite pas de médicament ni d’équipement.

A bientôt pour la suite.

Mabelle

Apprendre à se détendre, à se (re)découvrir, exploiter ses capacités

anagramme sophrologie

La sophrologie s’adresse à toute personne, jeune ou moins jeune, soucieuse de sa qualité de vie. Une séance de sophrologie est d’abord un moment d’écoute de la personne dans le respect et l’acceptation de ce qu’elle est.

Créée en 1960 par le professeur Alfonso CAYCEDO (neuro-psychiatre colombien, né à Bogota e 1932) la Sophrologie est très utile dans les périodes de stress quand la tête ne répond plus, et que le corps commence à somatiser. Elle fait la synthèse entre des techniques occidentales (phénoménologie, hypnose) et orientales (zazen, yoga).

Elle permet de développer de meilleures capacités d’adaptation à notre mode de vie actuelle.

En Sophrologie, physique et psychique sont intimement liés, sachant que tensions psychologiques entraînent tensions musculaires et vice-versa.

La personne est toujours considérée dans sa globalité

La sophrologie est un ensemble de techniques physiques et mentales fondées sur la respiration abdominale et la visualisation positive. Elle se préoccupe de l’être dans son unicité et prend en compte à la fois le corps et l’esprit.

Par des exercices très simples et accessibles à tous, la sophrologie harmonise nos pensées, nos émotions, nos comportements, favoriser l’autonomie. C’est aussi un extraordinaire outil de développement personnel pour être pleinement conscients de qui nous sommes, et vivre en harmonie avec nous-mêmes, les autres et nos propres valeurs. Elle dynamise nos capacités, renforce nos ressources, réveille notre potentiel positif et nous offre ainsi la possibilité de mieux appréhender les situations au quotidien.

La sophrologie a aujourd’hui fait ses preuves. Elle est de plus en plus souvent présente dans les services hospitaliers pour accompagner le patient dans sa maladie, ou la future maman durant toute sa grossesse ; dans les écoles pour améliorer les résultats scolaires et renforcer la motivation ; et est de plus en plus souvent conseillée par des médecins et pédiatres.

La sophrologie est plus qu’une technique, c’est une philosophie de vie qui, lorsqu’elle fait partie intégrante du quotidien, l’allège considérablement. Elle révèle et stimule les capacités de la personne à se détendre, à gérer son stress, à se concentrer, à gérer ses émotions, à mémoriser, à positiver, à se projeter, à créer, à se dépasser. Un nouveau regard est porté sur soi-même et sur le monde, de façon plus sereine

Qui suis-je ?

Aussi loin que je m’en souvienne j’ai toujours été dans un questionnement sur moi-même, une quête du sens de la vie, à la recherche de la beauté, l’harmonie, l’amour, le bonheur, l’équilibre.

Ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille et j’ai dû surmonter beaucoup d’épreuves et de douleurs.

Suite à d’énormes problèmes familiaux ayant entraîné un cancer, je me suis posé des questions fondamentales : « Continuer la lecture de Qui suis-je ?

Etre acteur de sa vie, être soi en pleine conscience