Archives par mot-clé : cancer

Suis je complotiste ? C’est pas grave !

Je me pose des questions, j’effectue des recherches, recoupe des informations, les vérifie, les analyse … et je trouve des réponses, c’est tout. Les médias se plaisent à qualifier de complotiste toute personne qui remet en question les déclarations de menteurs avérés. Donc, selon leur définition, oui je suis complotiste. Je ne m’excuserai pas d’être qui je suis. J’ai raison, je le sais et même si nous ne sommes qu’une minorité, la vérité reste la vérité. Il suffit de regarder ce que les lanceurs d’alerte disaient il y a un an, de voir où nous en sommes aujourd’hui pour constater que tout était exact, s’est vérifié au quotidien et continue de se vérifier encore aujourd’hui.

Seuls les complotistes dénonçaient l’inutilité et le danger des masques qui sont pourtant prouvés désormais même si les dirigeants continuent de l’imposer malgré tout.

Seuls les complotistes prétendaient que le test PCR ne pouvait pas détecter un virus, il suffisait de confirmer les dires de leur inventeur, Karry Mullis, qui a toujours dit qu’il ne servait qu’à la recherche d’ADN en criminalistique mais pas à autre chose. Maintenant, un tribunal Autrichien le confirme

https://reitschuster.de/post/sensations-urteil-in-oesterreich-pcr-test-nicht-zum-infektions-nachweis-geeignet/?fbclid=IwAR2reyvjSGRaX3yoifm13BD5aFbKvJA1GlpIvo6GnBB4YlBlT1KNv80mo1c

Seuls les complotistes disaient que le but n’était pas de protéger d’un virus mais d’imposer une vaccination de masse et un contrôle de la population. Les caméras ont poussé comme des champignons dans les rues, les métros, … la police contrôle tous les lieux publics, souvent aussi les lieux privés et on parle de plus en plus de passeport vaccinal.

Seuls les complotistes avaient dénoncé le fait que la chloroquine et d’autres traitements soignaient sans danger mais les médecins ont été interdits de l’utiliser, interdits d’exercer ou envoyés devant les tribunaux. Pourtant tous les dirigeants se sont soignés avec ce qu’ils interdisent aux citoyens.

Seuls les complotistes avaient parlé de camps avec une forte ressemblance aux camps utilisés durant la seconde guerre mondiale pour les personnes suspectées malades, mais ils les utilisent pourtant au Quebec. https://www.wikistrike.com/2021/04/trudeau-ordonne-aux-canadiens-positifs-a-la-covid-d-etre-mis-en-quarantaine-dans-les-installations-gouvernementales.html

Est-ce du complotisme ou avoir une longueur d’avance sur les informations parce qu’on cherche ailleurs que là où ils veulent que nous regardions ? Je me pose une question : où est le complot ? Je le vois plutôt de l’autre côté, dans les dirigeants qui nous trompent, les médias qui nous mentent, les médecins qui jouent le jeu du covidisme mais certainement pas dans ces personnes qui cherchent à comprendre et recherchent la vérité.

Libre à vous de croire la presse, les livres d’histoire qui ont été écrits pour nous manipuler, les mensonges sur le climat pour nous imposer des taxes, les dirigeants qui sont des pantins placés là parce qu’ils n’ont pas le moindre sens moral et voient le peuple comme du bétail. Libre à vous de croire les médecins qui ont été lobotomisés durant toutes leurs études dans des universités subventionnées par des labos pharmaceutiques qui ont intérêt à avoir des malades consommateurs de médicaments et non des personnes en pleine santé. Libre à vous de croire les médias mainstream qui falsifient la vérité contre des sommes d’argent que vous ne verrez jamais de toute votre vie. Libre à vous de continuer à fermer les yeux et de me juger. Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé disait Einstein. Etre considérée comme folle par ceux qui sont encore victime du conditionnement est un compliment.

C’est pas grave, je continue de chercher !

Si des personnes gens qui mettent de l’aluminum dans les déodorants, du dioxyde de Titane dans les bonbons, de l’aluminium et du baryum dans les chemtrails, de l’atrazine et du fluorure dans l’eau, des OGM dans la nourriture et du glyphosate sur toutes les plantations, manipulent les aliments avec des fœtus avortés, viennent me dire qu’ils veulent à tout prix me soigner avec un « vaccin » (qui est une thérapie génique, mais le seul moyen de le faire accepter est de mentir sur ce qu’il est) fabriqué par des labos qui collectionnent les procès depuis des années, et bien je n’ai pas confiance en fait…J’ai le droit ou pas ?

C’est pas grave, je continue de me méfier.

Si vous pensez que la télévision est là pour vous divertir sainement, je préfère lire un bon livre, jardiner ou marcher dans la nature. Chacun son truc. Si vous pensez que la télé est là pour vous informer, vous avez raison, si ce n’est qu’elle ne vous donne que les informations qu’ils ont décidé de vous faire croire et accepter, pour vous manipuler dans le sens qui leur convient. Le journalisme n’est même plus un métier, il suffit désormais de faire des copier-coller des infos reçues par l’agence de presse (sans même changer une virgule ni corriger les fautes d’orthographe), aucune recherche d’investigation, aucun débat contradictoire. Il faut malgré tout reconnaître qu’il ne faut avoir aucune valeur morale pour répéter bêtement des infos en les sachant fausses et être capable de filmer quelques mises en scènes grotesques pour tenter de convaincre de ses mensonges. Il ne faut pas confondre la vérité avec l’opinion de la majorité (Cocteau) qui depuis des années a été forgée par la télé.

Vous êtes libres de continuer à vous laisser façonner le cerveau.

C’est pas grave, je continuerai de regarder les journalistes indépendants qui me montrent la vérité.

Quand, durant la journée, les dirigeants nous privent de nos libertés, nous prennent pour des enfants, tentent de nous culpabiliser, terrorisent les plus faibles et que les journalistes relayent ces fausses informations, le soir ils se réunissent dans des restos clandestins. Libre à vous de continuer de croire qu’il y a un réel danger et que vous devez porter un masque qui affaibli votre système immunitaire. Libre à vous de croire qu’ils agissent pour notre bien.

C’est pas grave, je choisis de refuser cette mascarade.

S’il y avait un vrai risque sanitaire, ils ne bougeraient pas leurs masques dans des restos clandestins, dans des concerts privés ou réunions de gala, en se moquant du peuple obéissant qui est sagement rentré à la maison, affalé devant la télé avec de la bouffe industrielle qui va l’abrutir encore un peu plus chaque jour.

Si les personnes qui censurent les réseaux sociaux sont les mêmes qui financent le développement de vaccins, si celles qui financent l’OMS, les médias et les vaccins déclarent clairement que la vaccination va permettre de réduire la population, je m’inquiète. Pas vous ?

C’est pas grave, je ne suis pas dupe. Je ne changerai pas d’avis, je sais qu’il n’y a rien de sanitaire à tout ça.

Si vous croyez qu’il ne s’agit qu’un malheureux concours de circonstances, que c’est un pur hasard si Rockfeller avait déjà en 2010 produit un document sur une future pandémie intitulé Operation Lockstep devant frapper le monde ; qu’en 2015 Richard Rotschild avait déposé un brevet pour un système de test pour le Covid-19 alors que personne (en dehors de ceux qui gravitent dans les hautes sphères bien entendu) n’avait entendu parler de Covid-19 ; que lors de l’Event201 organisé par B et M Gates ont réuni les puissants de ce monde pour une simulation de pandémie, comme cela s’est produit juste avant chaque attentat, libre à vous. Si vous croyez que l’importante campagne de vaccination contre la grippe à Wuhan et ensuite en Italie n’a aucun lien avec le plan ; qu’il est normal que prix Nobel de Médecin Luc Montagnier, jusque là considéré comme sommité mondiale, ait subi une campagne de dénigrement parfaitement coordonnée pour le décrédibiliser en avril 2020 car il mettait le plan en danger, c’est votre choix. Si vous ne voyez aucun lien entre la censure massive de l’avocat Robert Kennedy, neveu de feu Président John F. Kennedy et fils du Ministre de la Justice Bob Kennedy, tous deux assassinés car ayant commencé à dénoncer une conspiration mondiale, et le fait qu’il fallait étouffer toute voix n’allant pas dans le sens de la pensée unique, libre à vous de croire à ces drôles de coïncidences.

C’est pas grave, je continue de ne pas croire aux hasards.

Si de grands virologues comme le Pr Raoult, des infectiologues comme le Pr Perronne, des chercheurs comme le Dr Mikovits, microbiologiste, médecins intègres de toutes nationalités ont commencé à dénoncer cette fausse pandémie où les gouvernements s’attaquaient aux libertés plutôt qu’au virus mais que vous préférez croire RTL ou BFM, c’est votre droit. Si de nombreux médecins dénoncent depuis des mois les dangers des vaccins, le fait que modifier l’ADN est dangereux et pourrait mener à l’extinction de l’humanité. Quand ils disent que la vaccination va avoir de graves effets secondaires à moyen et long terme mais qu’on les musèle, les enferme en psychiatrie, leur intente des procès, ça vous paraît normal ? Pourquoi les censurer et ne pas ouvrir un débat contradictoire ? Ne serais-ce pas parce qu’ils ont raison mais que le peuple ne doit pas savoir ? https://1scandal.com/larnm-inactive-les-proteines-suppressives-de-tumeur-et-favorise-le-cancer/?fbclid=IwAR17soNKyhQPpHnEta3Y2uAcKYTIycj3q0i3QppPhp_DF7hgwB97DmdA4J4

Si de grands avocats avocats internationaux comme Reiner Fuellmich, qui en septembre 2020 a qualifié cette fausse pandémie de crime contre l’humanité en s’appuyant sur des rapports et analyses des plus grands experts dont Michael Yaedon, ex vice-président de Pfizer qui n’a pas voulu se rendre complice de la campagne de vaccination, et que vous préférez croire qu’ils sont irresponsables et mettraient leur vie en danger en exposant de tels faits, libre à vous de fermer les yeux sur la réalité.

C’est pas grave, j’aurai fait de mon mieux. Il est possible de mener un âne à l’abreuvoir, mais pas de le forcer à boire.

Et si les compagnies d’assurances refusent d’assurer les vaccinés, d’indemniser en cas d’invalidité ou de décès suite à la vaccination, n’est-ce pas parce qu’elles savent qu’elles risquent de devoir débourser beaucoup d’argent ? Si elles voient l’injection d’un produit expérimental comme plus dangereux que de faire des sports extrêmes, alors qu’elle doit prétendument nous préserver la santé, n’est-ce pas contradictoire ? Si elles jugent la mort due à la vaccination être un cas d’exclusion comparable au décès par suicide, cela ne veut-il pas tout dire ? https://qactus.fr/2021/04/05/q-videos-les-compagnies-dassurances-refusent-dassurer-les-personnes-qui-se-font-vacciner%e2%80%af/

Et si, de leur côté, les gouvernements ont dégagé les labos pharmaceutiques, les médecins et les personnes qui injectent le vaccin de toute responsabilité médicolégale, n’est-ce toujours pas clair ?

Libre à vous si vous préférez écouter votre collègue, votre voisin ou quiconque n’y connaissant rien en vaccination et suivent les médias.

C’est pas grave, moi, je refuse de servir de rat de laboratoire, cobaye d’une expérimentation à grande échelle. Le refus vaccinal est un symbole de dignité humaine, une prise de position face à l’avenir. Un corps en bonne santé physique et mentale n’a besoin d’aucun vaccin.  

Oui, je sais vous pouvez me répondre que je n’y connais rien moi non plus. A ça, je vous réponds que vous avez raison, je ne suis pas biogénéticienne mais, par contre, j’ai probablement fait bien plus de recherches que votre collègue qui vous conseille la vaccination car quiconque a cherché ne tient pas de tels propos. Et, par ailleurs je ne vous demande pas de me croire, je vous demande de faire vos propres recherches et vous partage ce que je sais après avoir fait les miennes.

Si depuis des mois les dirigeants nous disaient que seule l’arrivée d’un vaccin allait nous permettre de reprendre notre vie d’avant, que lorsque les premières doses ont été réceptionnées par de nombreux Etats, les mêmes gouvernements ont continué à nous dorloter tels des enfants, allant jusqu’à nous annoncer une fin proche des mesures de restriction et le début d’une nouvelle vie aussi normale que celle connue il y a un an, puis qu’une fois le vaccin fait ils nous disent précisément le contraire, je vois qu’ils ont bien accompli leur mission de mener tous les citoyens en bateau.

Même Christophe Barbier, le Conseiller Médias de l’Elysée, lâche le morceau dans son dernier livre : « L’angoisse a été organisée par l’administration et le pouvoir politique pour que les gens se tiennent à carreaux. Et cela a marché !« 

Lorsque le Conseil d’Etat annonce que les Français vaccinés sont interdits de déplacement et obligés de respecter les restrictions car susceptibles de transmettre le virus, un argument qui contredit totalement ce qui avait été annoncé précédemment, vous n’avez pas l’impression d’avoir été piégé ?

Libre à vous de toujours continuer de faire la file devant les centres de tests et de vaccination.

C’est pas grave, je ne reconnais pas la légitimité de ces gouvernements, ni celle des guerres et dettes commises par lui en mon nom, et je me dis qu’il y a vraiment un problème si vous ne vous posez pas de question sur le véritable but de cette plandémie.

Si on écoute le psychopathe en Chef, le célèbre TDC Klaus Schwab du FMI, sa vision de l’avenir, c’est un nombre considérablement réduit d’êtres humains, qui seront modifiés génétiquement pour devenir des assistants transgéniques d’un monde robotisé, ne possèderont plus rien et loueront tout au système. Et il ne s’en cache pas et l’annonce avec un grand sourire. https://www.youtube.com/watch?v=p3BbJywJ3LM

Libre à vous si c’est ce monde-là que vous voulez pour vous et du futur dont vous rêvez pour vos enfants, j’avoue franchement que j’ai bien du mal à vous comprendre.

C’est pas grave, je refuse ce futur qu’on me propose, je refuse de participer à ce modèle de société qui a donné plus de pouvoir à l’argent qu’à la vie, et où l’homme n’aura plus de conscience mais agira comme un misérable cyborg au service de l’auto-proclamée élite et incapable d’utiliser son cerveau. J’estime qu’aucun homme n’a reçu de nature le droit de commander les autres, de les pucer pour qu’ils répondent à ses attentes.

Si c’est être complotiste de se poser des questions, je vois plutôt ça comme un signe d’intelligence, de courage d’aller à contre-courant, de reconnaissance de son libre-arbitre. Et je pense qu’il y a de plus en plus de complotistes sur cette planète. Parce que je vois partout des personnes se lever contre toute cette folie, de plus en plus d’avocats qui font le choix de défendre nos droits d’êtres humains, de dénoncer big pharma, la fraude de la Covid, les mensonges des dirigeants et les crimes commis contre leurs citoyens. https://guyboulianne.com/2021/04/06/quiconque-touche-a-la-franc-maconnerie-a-la-mafia-et-a-la-grande-industrie-pharmaceutique-se-retrouve-sous-les-feux-du-mainstream/

Libre à vous de les prendre pour des complotistes.

C’est pas grave, je les félicite pour leur courage de se battre contre les malades qui veulent nous détruire, je dis merci à tous ceux qui osent parler, qui risquent leur emploi, leur vie en se positionnant pour l’humanité, y compris ceux qui les pensent complotistes 😉

Qu’importe s’il m’arrive d’être freinée par le doute face à la monstruosité de ce que je découvre, face à l’ampleur de la conspiration planétaire, si j’ai parfois l’impression de ne pas être écoutée, je continue de dire ce que j’ai à dire et je vous invite à faire de même. Et s’il n’y a qu’une seule personne qui se pose une seule question et choisi de faire des recherches, j’aurai un peu fait avancer le monde dans la bonne direction. Et un petit pas à la fois nous avançons dans la bonne direction. Nous sommes arrivés à la seule conclusion possible : nous sommes face à un crime contre l’humanité et il n’est pas possible de le taire.

La prise de conscience se fait lentement mais sûrement. Nous sommes au milieu d’une situation dangereuse qui peut basculer dans la révolte et la violence, et bien évidemment la répression à outrance vu le peu de considération pour la vie humaine qu’ont les auteurs de toute cette folie. Je veux rester positive et me rappelle qu’aucun crime ne demeure impuni, tous ceux qui ont vendu leur âme au diable devraient commencer à trembler, l’explosion de la vérité est proche.

Prenez soin de vous

Mabelle

Manger des pommes

Pour rester en bonne santé, il suffit souvent de bien utiliser les produits qui nous entourent. Manger des pommes régulièrement serait par exemple une excellente idée à laquelle nous ne pensons pas assez souvent.

Manger des pommes fait partie du quotidien de nombreux consommateurs, mais connaissons-nous tous les bienfaits de la pomme ? La pomme est excellente pour la santé mais également pour la ligne.

Caractériser la diversité des variétés anciennes de pommier conservées en  France - Jardins de France

La pomme régule les problèmes de transit

La pomme est un fruit riche en fibres, qui facilitent le transit intestinal et réduisent le risque de constipation. Pour cela, il faut la manger crue avec la peau. En cas de diarrhées, en revanche, pelez votre pomme. Elle aura alors un effet radical. La pectine qu’elle contient est une fibre soluble qui peut en effet retenir jusqu’à 20 fois son volume d’eau.

La pomme réduit les risques de cancer

La pomme est également un allié contre le cancer. Elle contient en effet d’importants niveaux de catéchines et de quercétine, des antioxydants qui agissent contre la prolifération de cellules cancéreuses. Ces antioxydants se trouvent principalement dans la peau, alors pensez à acheter des pommes bio ou lavez-les bien avant de les consommer.

La pomme combat le mauvais cholestérol

Les pommes sont capables de réduire significativement les taux de mauvais cholestérol et d’augmenter légèrement les taux de bon cholestérol. C’est grâce à la pectine que les pommes empêchent les graisses de s’agglutiner dans les artères. Presser la pomme en jus permettrait de lutter encore plus efficacement contre le mauvais cholestérol.

La pomme est un allié minceur

La pomme serait par ailleurs recommandée pour toutes les personnes qui cherchent à perdre du poids. Elle est en effet un excellent coupe-faim. Manger deux pommes par jour permettrait par conséquent de perdre du poids. Le sentiment de satiété qu’elle procure réduit les grignotages ainsi que notre appétit pendant les repas.

La pomme réduit les risques de diabète

Manger des pommes serait également utile pour réduire les risques de diabète. Les fibres, à l’instar de la pectine, freinent la pénétration des sucres dans le sang et stabilisent ainsi les taux de glycémie. Selon les résultats d’une étude américaine, manger une pomme par jour permettait de réduire de 28 % le risque de développer un diabète de type 2.

La pomme est bonne pour les os

Plusieurs études ont montré que la consommation de fruits riches en antioxydants, comme la pomme, entraînait une augmentation de la masse osseuse et une plus grande résistance des os. En règle générale, la consommation de fruits entraîne une meilleure densité minérale osseuse.

La pomme permet de mieux dormir

Manger des pommes rend nos nuits plus paisibles. Parce qu’elle est riche en phosphore, la pomme prévient les problèmes de sommeil comme l’insomnie. Elle lutte également contre l’anxiété et favorise la détente. Manger une pomme avant de se coucher est donc recommandé.

La pomme réduit le risque d’AVC

Selon une étude menée par des chercheurs néerlandais et publiée dans Stroke, le Journal de l’American Heart Association, consommer régulièrement des poires et des pommes permet de réduire de 52 % les risque d’AVC (accident vasculaire cérébral). Une pomme par jour suffirait pour prévenir de manière efficace les AVC.

La pomme réduit le risque de maladie neurodégénérative

La pomme est également recommandée pour avoir une bonne santé cérébrale car elle contient un antioxydant, la quercétine, qui protège efficacement les cellules du cerveau. Elle permet également de conserver une bonne mémoire et de prévenir les maladies neurodégénératives comme Alzeihmer ou Parkison.

La pomme est excellente pour la santé bucco-dentaire

La pomme est enfin indispensable pour conserver une bonne hygiène bucco-dentaire. Elle favorise en effet la production de salive. Or la salive protège les dents des bactéries et permet de lutter contre le développement de caries.

Avec ou sans pomme, prenez soin de vous

Mabelle

Le jeûne, une aide en cas de cancer ?

Bonjour, comment allez-vous ?

Je reviens encore vous parler de jeûne car je n’avais pas voulu faire un article trop long la dernière fois. Au-delà de toutes les théories sur les carences, sur les apports des repas équilibrés, on se rend compte que plus il y a de spécialistes de l’alimentation, plus il y a de malades.

Je voulais tout de même vous donner quelques infos un peu plus scientifiques que mon expérience sur le sujet.

À chaque jeûne, vous faites du neuf tout en nettoyant les cellules malades, les tissus les moins nécessaires sont les premiers à disparaître. Quant aux tissus essentiels, ils se nourrissent par autolyse. C’est donc tout bénéfice pour un corps qui est en train de lutter contre la maladie, notamment contre le cancer. Le cancer n’est jamais que des cellules qui ont trouvé le code de l’immortalité, qui se reproduisent plus vite que des cellules saines, jusqu’à toucher d’autres parties du corps. Empêcher la prolifération cellulaire est donc essentiel pour rester en vie.

Chez les souris suivant un protocole de jeûne, il a été observé que les tumeurs se développent beaucoup moins.

Le sucre est indispensable au développement des cancers.

Des scientifiques ont conclu, dans une étude de janvier 2015, que le jeûne empêcherait le développement des cancers du sein, notamment grâce à la réduction du taux de sucre dans le sang : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25448890

Contrairement aux cellules saines qui acceptent différents types d’énergie, le carburant de prédilection des cellules cancéreuses c’est le glucose. En jeûnant les cellules cancéreuses ne peuvent plus se nourrir de sucre, leur développement s’arrête.

Encore il y a une quinzaine de jours, un biochimiste faisait le lien entre le sucre et le cancer : http://guerir-du-cancer.fr/epouvantablement-sucre/?fbclid=IwAR2tdT8x2xgvvez-mKRTtyVMaB9GYxk7xrpKi6WfQY7Dl1BC7cdaCQdpigw

Par ailleurs, les cellules cancéreuses et les cellules saines réagissent différemment au jeûne.

Lorsque les cellules saines manquent d’apports énergétiques, elles se mettent en situation de protection pour éviter de mourir. Cette protection est sans doute une conséquence de l’évolution, car durant plusieurs millions d’années l’homme a alterné périodes d’alimentation et disettes.

Les cellules cancéreuses, quant à elles, ont muté. Elles n’ont plus ce mécanisme et restent sensibles au manque de nourriture.

Le système immunitaire se renforce, il se renouvelle complètement en seulement trois jours.

Lors d’une radiothérapie, un jeûne juste avant protège les cellules saines tandis que les cellules cancéreuses seront plus vulnérables : http://stm.sciencemag.org/content/4/124/124ra27.abstract

Les docteurs CARLSON et KUNDE, du service de physiologie de l’université de Chicago, ont montré qu’un jeûne de deux semaines, restaure, temporairement, les tissus d’un homme de quarante ans et les ramène à la condition d’un jeune de dix-sept ans :  https://amzn.to/2K4Kvay

Quel jeûne choisir ?

Les puristes vous diront qu’il n’y a pas plusieurs jeûnes, que jeûner signifie priver le corps de toute nourriture et boisson.  D’autres diront qu’il existe différentes manières de jeûner, chacun choisira celle qui lui convient le mieux, et la durée du jeûne dépend des possibilités de chacun et de ses habitudes alimentaires.

Certains s’habituent à manger peu, d’autres pratiquent le jeûne régulièrement : hydrique, sec, aux jus verts, ou encore le jeûne intermittent. C’est mon préféré, qui permet à mon corps de faire le ménage, de se débarrasser des toxines qui traînent un peu partout, de réguler le fonctionnement de mes organes, d’éliminer l’inflammation, de se réparer. Personnellement j’ajoute à cela des molécules Rédox dont je ne pourrais plus me passer et qui accentuent la détoxination pour une santé optimale. Si vous voulez plus d’infos sur le sujet, c’est par ici : http://eepurl.com/deGkdH

J’ai choisi le jeûne pour mon bien-être physique et mental, parce que veux vivre alerte jusqu’à un âge très avancé, ne plus jamais être touchée par les maladies de civilisation qui touchent de plus en plus de personnes de tous âges. Il y a vraiment de quoi remettre en cause notre mode vie. J’ai été bien malade une grosse partie de ma vie, j’ai parfois l’impression que toutes ces années m’ont été volées, et il est clair qu’elles sont perdues à jamais. Aussi je veux pleinement profiter de celles qui me restent. Or, je sais maintenant que le jeûne et le Redox sont vraiment deux alliés pour une vie en santé optimale. Soyons clairs, ce n’est pas le jeûne qui est un remède mais bien la pause qu’il offre à l’organisme qui est propice à la guérison, c’est le corps qui se guérit. Si l’hygiène de vie n’est pas modifiée, les problèmes risquent de revenir.

Nous sommes tous conditionnés à manger trois fois par jour, et depuis la maternelle à prendre une collation en matinée et un goûter. On a des tas d’idées reçues sur l’obligation de manger trois fois par jour pour être en bonne santé. Et on n’ose pas forcément franchir cette barrière de méconnaissance à propos du jeûne, aller là où ça pourrait être inconfortable.

Mais si on y réfléchi un peu, on s’aperçoit que nos ancêtres se couchaient bien plus tôt que la plupart d’entre nous. Il se passait donc plus d’heures entre le repas du soir et le déjeuner. D’ailleurs le mot dé-jeuner vient d’arrêter de jeûner parce que la nuit était une période de jeûne.

Comme beaucoup j’ai toujours tenté de faire manger mes enfants avant leur départ pour l’école, je voulais qu’ils ne partent pas l’estomac vide. Pourquoi ? Parce que c’est ce qu’on m’avait toujours inculqué depuis l’enfance « l’importance du sacrosaint petit-déjeuner !!! ». Depuis mes gros soucis de santé, j’ai cherché d’autres sources d’informations et j’en suis arrivée à pratiquer le jeûne intermittent en ne prenant plus que deux repas par jour, parce que j’ai compris que quel que soit votre âge, ou votre état de santé, le jeûne a quelque chose à vous offrir. Ses bienfaits touchent chaque partie du corps.

Cependant je voudrais à présent faire un « vrai » jeûne, soit me passer complètement de nourriture durant plusieurs jours, même si je ne suis toujours pas certaine d’en être capable.

Ceux qui ont pratiqué le jeûne disent souvent : « je croyais que je n’en serais pas capable ». Et, en effet, l’idée de de réduire son apport en nourriture, de se limiter à de l’eau pendant plusieurs jours, nous fait peur.

Comme nous ne connaissons pas le manque, nous redoutons de devoir l’affronter. Nous craignons, dans le fond, que le jeûne puisse nous faire « mal ».

Et pourtant, les « jeûneurs » disent exactement le contraire.

Personnellement je n’ai pas du tout peur de mal faire car je suis convaincue des bienfaits du jeûne. Mais je sais que je mange par habitude et non par faim et c’est surtout cette habitude qui risque de me manquer.

L’idéal pour passer le cap est de bien se renseigner et de se faire accompagner. Mais bien évidemment mon côté « je me débrouille toute seule » prend le dessus et je n’ai aucune envie de me faire accompagner. Ce que, bien sûr je ne vous recommande pas. Je choisis de faire mes propres expériences mais ne vous déconseille d’en faire de même. Oui, je sais, ce n’est pas bien, je ne montre pas l’exemple !!!

J’en suis aussi arrivée à la conclusion que, si le jeûne peut se faire tout au long de l’année, les meilleures périodes correspondent aux deux grands changements de saison : l’automne et le printemps. C’est donc la période idéale.

Si j’en crois mes recherches faites sur le sujet, le plus difficile est de prendre la décision de jeûner. Or ce choix je l’ai fait, il s’agit d’un réel choix personnel.

La privation de nourriture ne serait pénible que deux jours en raison du besoin créé par l’habitude, cette habitude qui m’inquiète un peu. Une fois le jeûne commencé, la sensation de faim disparaît très rapidement, et de plus en plus facilement supportée à mesure que l’on s’exerce au jeûne. Et le reste se fait naturellement.

A la base mon intention était de jeûner trois jours pour renouveler mon système immunitaire. Mais, puisque le plus difficile c’est les deux premiers jours, j’ai choisi de ne pas me prendre la tête, et de voir comment les choses vont se passer. Peut-être choisirais je de prolonger, … ou pas ?

Depuis que je m’intéresse et consomme au quotidien des molécules de signalisation Redox, j’ai vraiment pris conscience que la maladie n’est pas une fatalité, et que l’état normal du corps est l’homéostasie, la parfaite santé. En me supplémentant en Redox j’aide mon corps, mais si je peux encore accélérer les choses avec un jeûne de quelques jours, pourquoi ne pas essayer ? Tout ce que je risque c’est de faire du bien à mon corps.

Moins le corps sera occupé à la digestion, et mieux il saura s’atteler à la réparation de ce qui en a besoin.

Début du défi : demain. Il me restait de la soupe, et pas de place au congélateur, je l’ai donc consommée ce midi. Là, il n’y a plus rien de périmable dans le réfrigérateur, et je n’ai aucune raison de bouger de la maison durant les deux prochains jours, c’est parfait au cas où j’aurais un coup de fatigue, c’est le moment de commencer.Prenez soin de vous

Mabelle

Journée mondiale de lutte contre le cancer

journée mondiale cancer 4 février

Que ce soit soi-même, un proche dans la famille ou au travail, la plupart d’entre nous ont été ou seront touchés directement par le cancer.

Le cancer n’épargne personne

Hommes, femmes, et enfants, riches ou pauvres, tout le monde est touché. Et, selon les projections, la mortalité due au cancer continuera d’augmenter pour dépasser, selon les estimations 13,1 millions de décès en 2030.

Si le cancer fait beaucoup moins parler de lui que les catastrophes naturelles ou les guerres, il tue pourtant bien plus. Encore aujourd’hui il est la première cause de mortalité dans le monde, surtout dans les pays en développement. Pourtant, il se soigne et l’intérêt de la journée mondiale du cancer est justement de faire prendre conscience de l’utilité du dépistage précoce dans le but de faire reculer la maladie au niveau mondial.

La cause du cancer ?

Le cancer a des causes multiples. Il existe plus de 200 types de cancers pouvant affecter n’importe quelle partie de l’organisme.

Le cancer peut toucher n’importe quelle partie de l’organisme. L’une des caractéristiques du cancer est la prolifération rapide de cellules anormales, qui peuvent envahir des parties adjacentes de l’organisme, puis d’autres organes. On parle alors de métastases, qui sont la principale cause de décès par cancer.

Eviter les facteurs de risque

On pourrait éviter plus de 30% de la mortalité due au cancer en modifiant ou en évitant les principaux facteurs de risque :

le tabagisme (à lui seul il est le facteur de risque le plus important entraînant dans le monde 22% de mortalité);

la consommation d’alcool;

la surcharge pondérale;

la consommation insuffisante de fruits et légumes;

le manque d’exercice physique;

la pollution;

l’exposition au soleil;

les infections liées à certains virus (hépatite Bet C et papilloma virus)

journée mondiale cancer

Dépistage précoce

La sensibilisation est la première étape pour la détection précoce et l’amélioration du taux de survie.

Le diagnostic et le traitement précoces des cancers les plus répandus (sein, col de l’utérus, colorectal, buccal) permettent de réduire la mortalité due au cancer. Les avantages de la détection précoce sont incontestables, un cancer décelé tôt est souvent plus facile à traiter.

Beaucoup de choses peuvent être faites individuellement, collectivement et politiquement pour prévenir et lutter contre le cancer.

Au niveau individuel, nous pouvons adopter de saines habitudes de vie comme manger sainement, ne pas fumer, consommer de l’alcool avec modération, faire de l’exercice. Ces actions permettent de réduire les risques de 50%.

Pour de nombreux cancers, il existe des signes avant-coureurs. Il est important de savoir reconnaître les signes et symptômes, d’être à l’écoute de son corps et de consulter un médecin au moindre changement suspect.

Sachez quels sont vos antécédents familiaux, car de 5 % à 10 % des cancers sont liés à la génétique familiale.

Et en cette journée mondiale de lutte contre le cancer, ayons une petite pensée pour toutes les personnes qui se battent courageusement en ce moment contre la maladie.

Mabelle